Pasar al contenido principal

Responder al comentario

RIDEF de Saint - Louis

RIDEF DE SAINT - LOIS 
SENEGAL
 
 
La première Rencontre Internationale Des Educateurs Freinet
A eu lieu du 7 au 14 août 2006 et est consacrée à la qualité.
 
La RIDEF sur une éducation de qualité pour tous focalise les événements.
 
Une série d’ateliers courts et d’ateliers longs sont organisés pendant toute la durée de la RIDEF.
 
Ils auront lieu sur un site spécialement aménagé en « village de la RIDEF » :la belle place entre le centre de calcul ,le centre de presse, les bâtiments F,I et J de l’université Gaston Berger de Saint-Louis.
Ce centre de calcul avec un réseau Internet est l’un des plus performants en Afrique. Il nous a permis d’être dans les conditions optimales de travail pour la réussite de cet événement.
 
La RIDEF est organisée tous les deux ans par un des pays membres de la Fédération Internationale des Mouvements de l’Ecole Moderne (F.I.M.E.M.).
 
La F.I.M.E.M. compte une quarantaine de pays membres :France,Allemagne,Italie,Espagne,Bulgarie,Brésil,Japon,Suisse,Sénégal,Bénin,Pologne etc…
THEME ET SOUS-THEMES
 
L’événement principal est la RIDEF sur "une éducation de qualité pour tous , une alternative pour un développement endogène".
L’objectif de cette rencontre est quintuple :
-Permettre le partage, la vulgarisation et l’appropriation d’expériences menées à travers les pays membres.
-Promouvoir les recherches sur l’éducation à la démocratie participative, l’éducation à la paix et l’étude du milieu.
-Améliorer les pratiques de classe par le recours aux techniques de l’école moderne.
-Redynamiser la Coordination Africaine des Mouvements de l’Ecole Moderne (C.A.M.E.M.).
-Capitaliser les expériences et promouvoir la production de manuels et de guide pédagogiques .
A cet effet, les sous-thèmes suivants ont été dégagés en ateliers longs et en ateliers courts : (se conférer à la multilettre –RIDEF 2006 ).
 
ORGANISATION DES TRAVAUX
Les travaux se dérouleront en ateliers correspondant aux sous-thèmes.
Les A.G. , la table ronde et le bilan des ateliers se sont déroulés en séances plénières.
Rien ne sera négligé pour orienter les travaux selon une vision comparative au secrétariat.
 
L’ENVIRONNEMENT DE LA R.I.D.E.F.
 
Le programme d’animation prévoit l’installation :
-Boutique-
-Expositions-ventes
-Expositions dans le hall du centre de calcul
 
Les invités étrangers s’impreigneront des efforts consentis par l’ASEM pour assurer la qualité des enseignements –apprentissages.
 
 

                                        ATELIER  LONG du 9-11-13 Août

THEME :La quête de la qualité :exigence,enjeu et défi au Sénégal

Animateur :Meissa Ndiaye Beye

I-                Contexte :

Tous les systèmes éducatifs sont en crise. Un système qui n’est pas en crise est mort.

La crise installe à la fois le réflexe de conservation et de changement.

Nous sommes dans un système de mondialisation qui pose le problème de l’identité.

Le rôle et la place de l’université et de l’école sont à redéfinir.

Le défi de la qualité et de la quantité est à relever.

Les problèmes de l’Afrique(guerres intra-nationales, le sida et le paludisme )

II-            Définition de la qualité

    On peut retenir en définitive que :<< la qualité est au croisement des valeurs et des comportements qui placent l’apprentissage au cœur des préoccupations >>.La qualité se construit dans la durée et se cultivent dans la classe.

III – Comment implanter une culture de la qualité dans la classe :

-Chaque enfant peut réussir si on lui offre les conditions de réussir .

-Développer des normes et des standards de qualité.

-L’efficacité

-L’efficience

-L’équité

-L’imputabilité

-S’appuyer sur une bonne congruence et sur les apports facilitateurs

IV –Pourquoi et comment pérenniser la culture de la qualité dans la classe :

Parce qu’il faut :

-un dispositif d’évaluation de suivi et de pilotage

-Revisiter certains paradigmes

-L’école est un espace de centralité où il y’a un consensus et le lieu des inégalités sociales

Pour se faire, il faut :

-Un directeur manager

-Instaurer une dynamique de partenariat et de sensibiliser tous les acteurs qui gravitent autour de l’école.

-La méta-cognition

-L’apprentissage structuré

-Une entrée par les compétences

-Les projets pédagogiques et d’école .

-L’intégration des milieux scolaires et administratifs

V—Conclusions

La qualité est une quête perpétuelle qui se construit dans la durée et qui a comme outil l’évaluation et comme valeur l’évaluation .C’est aussi installer chez les enfants des compétences de vie durable, maîtriser ce que l’on enseigne, créer un environnement sain et sécurisant, impliquer le milieu dans la quête e la qualité et ouvrir l’école au partenariat.

En plus, il faut informer et former les enseignants, s’intéresser aux autres modèle alternatifs, poursuive toutes les innovations entamées de manière systématique et continue .Et enfin introduire les langues nationales dans notre systèmes éducatifs.

Atelier long :

Thème :        Apprentissage du wolof par la méthode naturelle

Animateurs :           Assane  Ndiaye et François Perdrial

Première  séance :  du 9 Août

    Nous sommes partis de phrases connues ou entendues en wolof,nous les avons écrites et Assane nous a expliqué les mots, les structures.

   On en a découlé des règles de grammaire et acquis du vocabulaire.

   Travail sur le nom, l’article, le complément de nom.

Les apprentissages apportent aussi des éclairages sur la vie au Sénégal (savane, famille, coutumes ). 

 Deuxième séance : du 11 Août

  -Travail à partir de phrases construites

  -Premiers dialogues

  -Travail sur le verbe et les prépositions

  -Acquis de vocabulaire

  -Vie culturelle : les noms de famille, l’histoire.

  -Apprentissage :premières phrases et échanges

Troisième séance :du 13 Août

  -Phrases créées

  -Apprentissage des nombres et prénoms

  -Ecriture de phrases classées en trois thèmes : la santé, les repas et les achats

  -Discussion en wolof lors de la présentation avec 15 phrases autour d’un thé

  -Bonne ambiance, travail suivi et très bonne participation

Excellent travail de linguistique de Assane.

ATELIER  LONG :

Thème :     le texte  libre

Animateur   :Abdou  Karim   Fall

I-                 Historique :

Animé par la volonté d’enseigner autrement, Celestin Freinet a mis en place depuis 1924 un ensemble de stratégies(classe promenade c’est à dire visiter les artisans, les paysans, aller dans la brousse, dans les champs etc . ;) permettant à ses élèves d’écrire librement des textes.

II-Les principes du Texte libre

a)      Principe politique :pose le concept de choix, s’exprimer librement

b)      Principe philosophique : pose le problème de la liberté, liberté de s’exprimer et de communiquer

c)      Principe psychologique : L’enfant éprouve le besoin naturel de s’exprimer ou de communiquer avec les autres : c’est la socialisation.

d)     Principe pédagogique :liberté d’exprimer naturellement quelque soit les fautes :le tâtonnement expérimental

e)      Principe psychanalytique :écrire c’est se dévoiler, révéler ce qui est en soi

III-Processus et procédures :

L’enfant a des procédures d’apprendre sans intervention avec des incohérences, c’est en ce moment que le milieu intervient :le maître.

L’enfant procède par tâtonnement expérimental.  Dans la pédagogie Freinet, l’erreur est positive. C’est dans l’écrit qu’on montre aux enfants qu’il y’a des normes à respecter. Le texte libre peut se faire dans la classe individuellement, collectivement ou par groupe.

IV-Les conditions :

L’enfant peut partager son texte avec le groupe-classe s’il le désire :c’est la socialisation.

V-Démarche pédagogique :

Comment faire de sorte que les enfants soient motivés dans la pratique du texte libre ?

-On peut commencer une histoire et leur demander de la continuer.

-L’enfant peut aussi librement choisir son thème et écrire son texte.

**Phase de production :

       Les enfants s’entre aident à produire un texte mais en cas de blocage, ils peuvent solliciter l’aide des autres.

**Phase de présentation :

      Les enfants lisent leur texte ensuite on procède par vote pour  le choix du texte. Ces textes feront l’objet de plusieurs leçons (vocabulaire, orthographe etc)..

Après les redressements, les corrections, on a un texte amélioré par le groupe classe.

S’il y’a beaucoup de productions, le maître corrige au fur et à mesure les textes et individuellement avec les enfants ou avec l’apport du milieu.

**Phase d’analyse :

       Le texte peut faire l’objet d’une illustration .Par le biais d’un texte, on peut faire du dessin.

Chacun peut y trouver son compte selon la spécificité du texte.

** Impact du texte sur l’enseignement/apprentissage :

          Le texte permet d’avoir un outil de travail .Le texte libre fait parti des techniques qui influent sur l’enseignement/apprentissage.

 

ATELIER  LONG :

 

THEME : Raconter des histoires et jouer avec des ficelles et du sable.

 

Animatrice :Teresa Flores

 

 

L’atelier a commencé avec une présentation des participants et nous avons parlé aussi des objectifs :

 

**Apprendre à travailler dans la coopération

 

**Récupérer nos traductions populaires

 

**Faire une recherche sur les jeux de ficelles avec les autres pays présents à la RIDEF

 

 

Nous avons appris plusieurs jeux des ficelles simples pour débuter et nous avons raconté quelques histoires.

 

 
 

Responder

CAPTCHA
Esta pregunta se hace para comprobar que es usted una persona real e impedir el envío automatizado de mensajes basura.
CAPTCHA de imagen
Introduzca los caracteres mostrados en la imagen.