Salta al contenuto principale

Recherche: Pagina

Risultati 1 - 10 di 576

Risultati

L’Éducation nationale est-elle fiable ?

Posted in

Un billet de Catherine Chabrun à propos du refus de visas pour nos camarades africains lors du congrès de l'ICEM...

 

André Lefeuvre nous a quittés

Posted in

André Lefeuvre est connu des plus anciens. Il a fréquenté des RIDEF. Les Brésiliens sont nombreux à l'avoir rencontré.


Joël Blanchard me prie de communiquer le message ci-dessous.

Vous pouvez lui écrire ou témoigner sur le site de la FIMEM dans le livre ouvert à cet effet.

Explication du logo de la RIDEF

Explication du logo de la RIDEF 2016, Bénin
La terre représente l’immensité et la densité semblable à La Rencontre Internationale des Educateurs Freinet regroupant tous les pays en transcendant la souveraineté des nations. En observant le logo, la terre ferme est en blanc et les eaux sont en bleu selon les signes conventionnels de représentation du globe terrestre, nous n’inventons pas une autre terre. En y regardant de près, l’Afrique est au centre, cela montre que la RIDEF 2016 constitue une préoccupation de tout un continent et non une affaire d’un pays. C’est pour cette raison qu’aucun pays n’est schématisé.

Antonio Benaiges

Posted in

Extrait de l'Educateur Prolétarien du 10 juin 1937

 

Assassiné ! C’est bien ce que j’ai lu sur ce papier envoyé d’Arcentales, par Demetrio Saez (de Banuelos) de Bureba (Burgea). Il y écrit textuellement : « Votre ancien professeur Don Antonio Benaiges Neges a été assassiné par les terroristes fascistes, le 25 Juillet 1936. J’ai pu me sauver des lignes fascistes où je me trouvais à Bilbao.

Position du CA de la FIMEM sur le massacre de Garissa ( Kenya)

Une fois encore la barbarie a sévi. Le Front Djiadhiste a laissé ses empreintes indélébiles par le massacre perpétré à Garissa au Kenya. Après une dure journée de travail, cent quarante-sept étudiants universitaires, ont été surpris dans leur sommeil et ont été sauvagement massacrés en fonction de leur appartenance religieuse.

RIDEF INFO 3

MISSION DE VERIFIVATION Dans le cadre de mobiliser les informations pour l’établissement de la fiche d’inscription, une mission composée d’Edouard DOHOU, Christophe AMOUSSOU et d’AGOSSOU joseph s’est rendue à DOGBO ce jour mercredi 29 avril 2015. A cet effet, une rencontre a eu lieu avec le Chef Service Administratif de L’Ecole Normale des Instituteurs de ladite ville, le directeur étant en mission. Des débats, nous avons la confirmation que les dispositifs pour l’hébergement des congressistes est en place : 300 places pour l’hébergement dont 150 places pour hommes et 150 places pour femmes. Le constat est que le système wifi est toujours défaillant. Il est proposé d’écrire au Ministre de la Communication via le Ministre des Enseignements Maternel et Primaire pour la réhabilitation du réseau wifi de l’ENI afin de nous permettre d’en bénéficier lors de la RIDEF. Une demande sera aussi adressée au MEMP pour nous fournir une vingtaine d’ordinateurs pour la session du journal et informatique. Il est retenu d’une part l’aménagement de la piste qui relie l’ENI au complexe scolaire de Foncomè ex Légbanou afin de permettre d’exploiter l’école pour des ateliers. D’autre part, l’électrification de l’école serait aussi un atout. Nous avons aussi pensé à la réfection de la résidence du directeur du complexe scolaire de Foncomè ex Légbanou pour nous en servir. Nous avons aussi retenu écrire au Directeur Départemental de la Santé des départements du Mono-Couffo pour mettre à notre dispositions en son temps deux agents de santé pour la sécurité sanitaire des congressistes pendant la période de la RIDEF. Après ces étapes, la tournée nous a amené à visiter les Hôtels existant sur le territoire de Dogbo. Nous avons pu alors visiter l’hôtel “Sous les Paillotes“, “Sous les Kapokier“, “Pro-Dogbo“, et deux autres. Nous avons rencontré le Maire à l’hôtel “Sous les Capoquiers“ où on a profité pour échanger avec lui. C’est alors qu’à propos des idées d’aménagement de la piste, de la résidence du directeur, le Maire a expliqué qu’au sujet de l’électrification, amener la moyenne tension jusqu’à l’école serait couteux. Il nous propose par contre de faire une demande en direction de la SBEE pour un compteur provisoire qu’il essayera d’appuyer. Il a promis aménager la piste reliant l’ENI au complexe de Foncomè ex Légbanou. Mais pour l’aménagement de la résidence, il a expliqué que c’est le ministère qui peut le faire.