Salta al contenuto principale

Recherche: Pagina

Risultati 1 - 10 di 511

Risultati

LE JOURNAL DE FONKO

La fondation Fonko est à Yaoundé, quartier Mendon. C'est un centre qui accueille aujourd'hui 14 garçons. LOIC LAFO, IDRISS, MICHEL TITI, ISMAEL, DONAL, JORDANE, TALLA LOIC, ESSOMBA JOËL, GEORGE, HUNNEL, BIBOUM EMMANUEL, HERMAN, CEDRIC, ALPHONSE.

Après le "quoi de neuf", et la "Lecture cadeau" d'albums de littérature Jeunesse, chaque matin, un temps d'écriture, dictée à l'adulte ou écriture autonome, sans consigne, juste écrire des histoires que l'on a mis  dans le 1er n° du  "Journal de FONKO". 

LE JOURNAL DES GENIES n°1

A Cap Haïtien, l'Orphelinat - école de Notre Dame de la Médaille Miraculeuse 

En 1996 Mme Claudette Leconte fonde la " Communauté des Laïques Catholiques d'Haïti " (CLCH) regroupant des hommes et des femmes venant de milieux sociaux très différents dans la ville de Cap Haïtien, au nord d'Haïti. 

La CLCH se voue à l'éducation d'enfants venants des couches les plus défavorisés de la société haïtienne. Elle privilégie l’accueil, l'éducation et la scolarisation d'enfants de milieu socialement défavorisé.

La CLCH est une organisation caritative et dépend entièrement de dons qui, hors les frais de gestion minimes, vont directement au projet, c'est-à-dire aux enfants.

Les enfants de 0 à 18 ans habitent au foyer et sont scolarisés de la maternelle au collège de l’école Notre Dame de la Médaille Miraculeuse.

Les enfants ayant fini le cycle du collège sont envoyés dans les écoles professionnelles ou dans les lycées du Cap Haïtien mais continuent à vivre dans l’orphelinat.    

L' ordinateur posé sur la table, dans le jardin...  et celle ou celui qui le souhaite vient écrire pour le 1er n° du "Journal des génies"

Entre formation et Salon des apprentissages par Eka, géorgienne professeur de français à l'école 151

Stage de formation  du 18/11 au 08/12/14

Eka Vachnadze

 Objectifs: Découvrir le système éducatif français, l’enseignement des langues vivantes, l'approche innovante d'une pédagogie de la maternelle au 1er  et 2nd degré.

              Je suis très impressionnée par les méthodes de travail que j'ai observé en France, par les enfants qui n'ont pas de manque de sens dans les apprentissages à l'école, y compris les enfants des classes maternelles. Les cours se coulent comme les courants, les uns après les autres et on ne voit pas le temps passé. La première partie des cours commence par un moment de parole, le « Quoi de neuf ? » et chaque enfant peut se présenter, faire une présentation d’objets, raconter la petite histoire. Tout le monde l'écoute, pose des questions. Les enfants des classes maternelles ont des capacités d'écoute 

Construire des apprentissages dans une démarche de création

 

Expression libre – libre expression – texte libre  –  méthode naturelle
 Atelier du 1er Salon international Camerounais à Yaoundé  -  4_5_6 décembre 201
Le processus de création est plus important que le résultat fini.
 

Banque de la RIDEF 2016 au Bénin

 Informations sur le compte bancaire