Direkt zum Inhalt

AffinerRecherche

Sie haben ein erstes Suchergebnis erhalten. Sie können es nun verfeinern, indem Sie die linke Spalte verwenden, entweder durch Eingabe eines zweiten Schlüsselwortes, das dem ersten hinzugefügt wird, oder durch Klicken auf ein Label.

Sie erhalten ein zweites Ergebnis, das Sie weiter verfeinern können.

 

Recherche: Stellungnahme, Verwaltungsrat der FIMEM

5 Ergebnisse

Resultate

Position du CA de la FIMEM sur le massacre de Garissa ( Kenya)

Une fois encore la barbarie a sévi. Le Front Djiadhiste a laissé ses empreintes indélébiles par le massacre perpétré à Garissa au Kenya. Après une dure journée de travail, cent quarante-sept étudiants universitaires, ont été surpris dans leur sommeil et ont été sauvagement massacrés en fonction de leur appartenance religieuse.

Suite à la discussion lancée par Andi ... par Marta Fontana

 

Je n'étais pas en Suède lors de la dernière Ridef mais j'ai suivi la narration de certains participants, en grande partie des Italiens, et quand je lis le texte d’Andi, je suis complètement d'accord avec lui et ses notes:
- Le nombre de membres dans le CA en ce moment n'est pas suffisant (4) et je pense que nous devons y réfléchir attentivement et essayer de trouver des solutions:

Appel de Andi :Le CA de la FIMEM a besoin de plus d'aide



Le nouveau Conseil d'Administration CA de la FIMEM ne compte que quatre membres, ce qui n'est pas suffisant selon les statuts et le travail à faire.

 

Comunicado del CA de la FIMEM- México septiembre de 2013

Communiqué du CA de la FIMEM: La FIMEM soutient la lutte des enseignants mexicains qui s'opposent à la nouvelle loi d'éducation et qui défendent son droit au travail et à une école publique digne. La FIMEM condamne les violences policières que les professeurs ont subies, spécialement la répression subie le 13 septembre 2013 sur la place centrale de Mexique, "El Zócalo".

Communiqué du CA de la FIMEM- Mexique septembre 2013

Communiqué du CA de la FIMEM:

La FIMEM soutient la lutte des enseignants mexicains qui s'opposent à la nouvelle loi d'éducation et qui défendent son droit au travail et à une école publique digne.
La FIMEM condamne les violences policières que les professeurs ont subies, spécialement la répression subie le 13 septembre 2013 sur la place centrale de Mexique, "El Zócalo".