Skip to main content

2013 AECEMO : RAPPORT DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 1O MARS 2013

Posted in

3- ASSOCIATION DES ENSEIGNANTS CAMEROUNAIS RAPPORT DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 1O MARS 2013 du jour : POUR L’ ECOLE MODERNE(AECEMO) Ordre du jour : L’ordre jour a été validé et les points se sont articulés ainsi qu’il suit : 1- Election du secrétaire du jour : Mme Abeng Sonia est volontaire et élue comme secrétaire du jour. 2- Présentations individuelles : Tous les membres se présentent individuellement et donnant leurs noms et prénoms, et lieu de service. 3- Partage d’expériences des participants de la RIDEF 2012 -Pour Jeannette Poka : « Au départ, j’étais perdue, mais je suis rentrée d’Espagne étant une personne pédagogiquement transformée. Rentrée dans mon institution, j’ai revu ma manière de procéder. La méthode de lecture est en train d’être expérimentée dans mon complexe scolaire, et a vraiment du succès ». Il y a eu élection des délégués par niveau. Cependant, nous avons besoin de quelqu’un qui nous oriente quand nous sommes bloqués dans nos pratiques. -Pour Efouba Gisèle Thérèse : « j’ai travaillé dans l’atelier sur les caractéristiques d’un formateur Freinet : la démocratie, la coopération, le travail en groupe, l’atelier dans lequel parlait des techniques Freinet » -Pour Bodio Paulette : « l’atelier dans lequel j’étais parlait du dessin et peinture dont la manière de le réaliser m’a beaucoup intéressé. Cela nous a donné un plus par rapport à ce que nous savions déjà. Autre chose qui m’a intéressé, c’est la fabrication, l’atelier fabrication ; je suis même revenue avec un modèle de chapeau que je vous présenterais la prochaine fois. Pour Antoinette Mengue Abesso : « Ce fut pour moi le début de ma confirmation dans les pratiques Freinet ; et en, visitant les ateliers, je me suis rendue compte que cette pédagogie permet en même temps aux enfants d’être autonomes et de s’enrichir en coopérant. Il y avait beaucoup à découvrir… J’ai découvert « le marché de connaissances », « l’arbre à connaissances »….. » Les autres participants n’étaient pas disponibles pour participer à la rencontre ce jour là. -4- Comptes rendus des cellules : -Cellule de la Farandole Bastos a fait lire le bilan des rapports mensuels -Cellule des Nations a fait le bilan trimestriel des activités -Cellule d’Ebolowa est en création mais a des praticiens exerçant dans diverses institutions : deux écoles primaires, une école de formation d’instituteurs. Ils ont rappelé la visite dans leurs établissements scolaires de Cheikh Makhfousse Seck. -Cellule de Nanga Eboko : les membres ne se réunissent pas encore. -5- Le mot de la présidente de l’AECEMO : la présidente fait le bilan des dix ans. Ce mot est transféré et disponible dans nos boîtes mails. Pour la présidente, l’AECEMO est différente des autres associations dans la mesure où elle ne s’appuie que sur les pratiques Freinet qui sont des pratiques de classes et qui visent directement le processus enseignement apprentissage et par là, non seulement à l’épanouissement de l’enseignant dans le noble métier, mais aussi des apprenants dans l’apprentissage pour mieux s’insérer dans la vie en société. La création des cellules est un moyen de diminuer les déplacements qui sont onéreux ; et de nous permettre de partager notre savoir faire, savoir faire-faire et être à ceux qui nous entourent pour leur permettre eux aussi de questionner leurs pratiques et de s’améliorer. Nous avons une expérience de trois RIDEF : 2006 au Sénégal, 2010 à Nantes et 2012 à Léon en Espagne. Nous avons participé à la RAEF 2011. Nous avons organisé un séminaire en 2011 grâce à EPI (Ecole-Pédagogie-Institutionnelle) et avons reçu des moyens pour l’achat d’un ordinateur et d’une imprimante qui nous servent pour ces correspondances. Le montant total était de 2291euros dont 1527 pour le séminaire et le reste pour l’ordinateur et l’imprimante. En termes de projets, celui à l’ordre du jour est la participation de deux membres de notre mouvement à la RAEF du Maroc. D’un membre au Congrès de l’ICEM à Caen, et à la RIDEF d’Italie. L’épineux problème que nous connaissons est celui du manque de moyens pour nous approprier un siège, lieu de réunions et d’activités. Un autre projet soumis à notre étude afin que nous puissions y réfléchir lors de nos prochaines rencontres c’est l’accueil de Gaspard Spreit qui viendra nous accompagner dans l’exploitation et l’étude du milieu pour les opérationnaliser en créant des albums avec les enfants. La grande réflexion se penche sur la célébration des dix années de vie de notre mouvement. Ce projet est soumis à notre réflexion et nous en reparlons à la prochaine réunion. Nous attendons l’avis de la CAMEM pour le projet d’organisation des colonies de vacances. Nous rencontrons beaucoup d’écueils et d’adversité mais notre ambition de libérer l’enfant camerounais doit être primordial. C’est pour le bien de notre pays, de nos enfants et de notre société que nous œuvrons. Nous devons faire prévaloir cet intérêt supérieur qui nous oblige à travailler, afin de léguer aux jeunes générations d’enseignants des pratiques libératrices. Nous devons pour cela demeurer en permanence en communication par mails et par le compagnonnage pour participer mutuellement et mieux nous informer et nous conformer à l’évolution du monde et de la société par notre adaptation aux technologies de l’information et de la communication. -6- l’élaboration des projets : Nous retenons comme essai de thématique de nos dix années : « la participation démocratique en classe comme moyen de libération de l’enfant. » -7- Annonces : -Prochaine rencontre : le 4 Mai 2013 afin de recevoir la restitution de la RAEF du Maroc -Partage des crayons reçus de la part de Michel Mulat à la RIDEF d’Espagne -Présentation des frais de dévolution pour les membres n’ayant participé à la RIDEF d’Espagne (ces frais ont été remis à Josiane Nda Mimbolé pour Lydie Evina). -8- Repas coopératif -9-photo de famille La secrétaire de séance : Sonia Abeng Ebo