Skip to main content

2013 Rapport d'activité de l'AECEMO année 2012

Posted in

Yaoundé, le 14 Mars 2013 Le présent rapport s’articule en 04 points : INTRODUCTION I- DES REUNIONS II- DE LA RECEPTION DU RESPONSABLE CAMEM III- LA FORMATION AUX TIC ET EN LANGUE ESPAGNOLE VI-DE LA PARTICIPATION A LA RIDEF 2012 EN ESPAGNE V-DES PROJETS CONCLUSION INTRODUCTION Le déclenchement des activités de l’AECEMO provoqué après la participation à la RIDEF de Nantes 2010, à la RAEF 2011 à Dagana , Sénégal et l’organisation du séminaire de restitution à Yaoundé en avril 2011, ont continué à être un tremplin pour les membres de l’AECEMO à s’impliquer dans leur engagement à la pratique des techniques Freinet dans leur environnement d’enseignement apprentissage. C’est ce qui accorde à tous ceux qui veulent aujourd’hui s’engager à adhérer dans notre mouvement qu’il s’agit de lieu d’échanges, de partage et d’expérimentation de pratiques. Notre mouvement est différent de ce que nous avons connu jusque là comme association d’enseignants. Ainsi, beaucoup d’activités significatives sont mises sur pied, dont les plus importantes ont été : les réunions ordinaires mensuelles, et extraordinaires selon l’urgence signalée. Il y a eu l’accueil d’un responsable de la CAMEM qui est venu rencontrer le mouvement camerounais et enfin, la formation en TIC et en langue espagnole et les préparatifs à la participation à la RIDEF d’Espagne 2012 à Léon. Ces aspects se sont illustrés brièvement de la manière suivante. I- DES REUNIONS Après avoir bouclé l’année 2011 avec la visite du couple Moinel, amis de Jean Legal, les journées pédagogiques sur droits de l’homme où nous avons profité de partager notre expérience sur les droits de l’enfant, et le rencontre avec la Commission Nationale des Droits de l’homme et de libertés, nous renouons avec les réunions des membres de l’AECEMO qui sont fréquentes et se tiennent tous les premiers samedis de chaque mois. Ces réunions sont de merveilleux moments de retrouvailles et l’ordre du jour s’articule comme à l’accoutumée ainsi qu’il suit : 1- Election du secrétaire du jour 2- Compte rendu de la dernière réunion 3- Partage d’expériences 4- Projets 5- Annonces 6- Finances 7- Repas coopératif La tenue de chaque réunion est devenu un moment merveilleux de retrouvailles des uns et des autres. Les moments de partage sont les plus agréables, moments au cours desquels chacun raconte son expérience, ses échecs et ses réussites dans le tâtonnement expérimental à travers les techniques que nous expérimentons déjà. II- DE L’ACCUEIL D’UN MEMBRE DE LA CAMEM Monsieur Cheikh Makhfousse Seck, membre de l’association sénégalaise de l’Ecole Moderne(ASEM) et trésorier de la CAMEM est le responsable que la CAMEM a envoyé afin de suppléer à l’absence du membre de la CAMEM lors du séminaire d’avril 2011. Son séjour a été programmé ainsi qu’il suit : -Vendredi 20 avril 2012 : Arrivée accueil -Samedi 21 avril 2012 : Rencontre avec les membres de l’AECEMO pour un partage pédagogique autour des techniques Freinet : le Conseil de classe, le Quoi de neuf ? -Dimanche 22 avril 2012 : Repos, tour de ville et accueil des enfants du quartier d’Antoinette Mengue et exposition des dessins d’enfants ; -Lundi 23 avril 2012 : Rencontre avec l’inspecteur d’arrondissement de l’éducation de base de Yaoundé IIIème et visite du groupe scolaire Les dégourdis ; -Mardi 24 avril 2012 : Visite de l’école Farandole de Bastos et du groupe scolaire Meno -Mercredi 25 avril 2012 : Visite du groupe scolaire bilingue les Nations et l’école publique de Mvan -Jeudi 26 avril 2012 : Descente dans la région du sud à Ebolowa : rencontre avec le délégué régional de l’éducation de base du sud et visite de deux écoles publiques. -Vendredi 27 avril 2012 : Dernière rencontre de mise au point et d’aurevoir -Samedi 28 avril 2012 : Retour Il est important de signaler que toutes les écoles visitées par Monsieur Cheikh Makhfousse Seck sont celles où l’ont trouve des éducateurs Freinet, membres de l’association des enseignants camerounais pour l’Ecole Moderne. Durant son séjour, tous les déplacements de Cheikh Makhfousse à l’intérieur du pays ont été pris en charge par le mouvement camerounais, ainsi que sa restauration. III- DE LA FORMATION AUX TIC ET A LA LANGUE ESPAGNOLE Des formations aux technologies de l’information et de la communication ont été organisées auprès de l’ONG CIPCRE été chaque personne devait payer sa formation dont le montant a été réduit à la somme substantielle d’environ quinze euros afin d’être capable de travailler avec Word, Excel, et internet. Nous relevons que les membres du bureau d’AECEMO avaient déjà participé à cette formation en 2011. Il y a aussi eu des contacts pour l’apprentissage de la langue espagnole afin d’être performant en participant à la RIDEF d’Espagne, mais les montants étaient plus onéreux, ce qui n’a pas permis aux membres de bien suivre la formation et a entraîné que certains groupes se sont organisés de façon autonome. IV- DE LA PARTICIPATION A LA RIDEF D’Espagne L’association des enseignants camerounais pour l’Ecole Moderne(AECEMO) a été bien représentée à la RIDEF de Léon par sept de ses membres qui ont été responsables d’ateliers courts ayant les thématiques suivantes : 1-Appui des femmes à travers un groupe d’initiative commune(GIC) pour lutter contre la pauvreté.(Suzanne Nnomo Bindele) 2-Formation des enseignantes par une enseignante dans une école normale d’instituteurs et institutrices (Gisèle Efouba) 3-Scolarisation de la jeune fille pygmée Baka (Jean Désiré Mpoule Lang) 4-Formation des femmes aux activités pratiques pour lutter contre la pauvreté (Antoinette Mengue Abesso) 5-Expérience d’enseignante et de fondatrice d’une institution éducative 6-Expérience de directrice et de formatrice de formateurs 7-Expérience d’une formatrice de formateurs dans l’encadrement à la recherche. Pour participer à la RIDEF d’Espagne, l’association des enseignants camerounais pour l’Ecole Moderne(AECEMO) a reçu l’aide du MCEP qui a soutenu la participation de cinq membres. Tandis que la responsable de ce mouvement, Antoinette Mengue Abesso, qui devait intervenir à la table ronde de la journée forum sur la « Coéducation », a reçu un billet d’avion offert par Casa Africa grâce à l’ingéniosité et l’appui de Pilar Fontevedra, Présidente de la FIMEM, alors que son inscription a été subventionnée par la FIMEM. Pour ce grand appui, tous les membres bénéficiaires demeurent reconnaissants et reconnaissantes. La présidente de la FIMEM Pilar Fontevedra a aussi apporté un grand appui lors du passage des membres à l’ambassade d’Espagne pour l’obtention des visas, mais nous relevons un désagrément créé du fait de la non obtention de visa des quatre membres enseignantes à l’école les dégourdis de Lydie Evina. V- DES PROJETS Les projets de l’AECEMO sont liés aux projets communs au sein de l’AECEMO à savoir : 1- L’effectivité de la création des cellules afin de permettre à chaque membre de s’engager individuellement à l’expérimentation des techniques Freinet. 2- L’accueil de Gaspard Spreit 3- La location d’un local tenant lieu de siège 4- L’organisation des dix ans de notre mouvement 5- La participation des membres aux rencontres internationales CONCLUSION L’année 2012 a été une année d’intenses activités. Nous avons souhaitons que tout ce que nous recevons en partage puisse être démultiplié en partage dans chacune de nos rayons d’action. Nous espérons qu’un jour nous pourrons avoir un siège où nous pourrons nous réunir librement. Fait à Yaoundé, le 14 Mars 2012 Antoinette Mengue Abesso Responsable AECEMO-Cameroun