Pasar al contenido principal

Responder al comentario

INFOR CA N°58 Lyon (France) avril 2010

INFOR CA Nr 58
LYON
France
Avril 2010 / April 2010

Prise de notes/Secretary: Luba Kolebinova

Corrections: Michel Mulat, Teresita Garduño Rubio, Elke Hofmann

Traduction/Translation, distribution: Luba Kolebinova

 

Lettre de la Présidente

La RIDEF de Nantes nous propose de réfléchir sur la manière dont la pédagogie Freinet est une réponse à de nouveaux défis pour la planète.
Le XXIème siècle, caractérisé par la vitesse, le changement et la diversité de l'information, oblige à la transformation du paradigme école. L'école comme une instance de transmission du savoir a été remplacée par une société scientifique qui tisse les frontières disciplinaires et le renforcement des objets communs de la connaissance. Aujourd'hui, il ne suffit pas de présenter aux élèves la connaissance construite. Il est nécessaire de leur apprendre à faire face à un monde incertain où la mondialisation oblige à prendre une position face à l'acceptation ou la critique de nouveaux concepts, de nouvelles méthodes et technologies. La pédagogie du sens commun de Freinet est plus que jamais indispensable pour que les étudiants puissent comprendre le monde.
D'autre part, jamais dans l'histoire de l'homme on a développé une telle connaissance du comportement, de la pensée et de l'affectivité humaine. Près de cent ans de construction psychologique et épistémologique exigent que l'école ouvre ses portes et que nous transformions nos stratégies d'enseignement à partir de ce qui est connu sur la manière d'apprendre, de sentir et de socialiser. Les enfants ont besoin des espaces affectifs pour aborder la connaissance et le plaisir indispensable à tout apprentissage. Dans de nombreuses écoles de nos pays, on écoute les rires des élèves uniquement pendant les récréations ou durant les vacances scolaires.
Un nouveau défi proposé à l'école aujourd'hui. Nous avons découvert que l'une de nos plus grandes richesses est sa diversité. Les différences ont cessé d'effrayer, et nous apprenons que tous avons des cultures, des valeurs, des aptitudes et des connaissances hétérogènes qui font de nous un potentiel pour d'autres êtres humains. Être unique devient une valeur fondamentale que l'école doit protéger. Pour tout cela, l'école a ouvert timidement ses portes, y compris à d'autres langues, d'autres compétences, d'autres cultures, d'autres façons d'apprendre et d'être. Les changements économiques et politiques dans le monde, la migration à la recherche de nouveaux emplois et de meilleures conditions de vie, ont forcé les écoles à ouvrir leurs portes aux enfants et aux jeunes d'autres cultures, d'autres langues et d’autres coutumes. Mais pourtant, dans de nombreuses classes encore de nos pays, la diversité est perçue comme effrayante et une menace.
Aujourd’hui on n’attend plus d'aller à l'école pour commencer à apprendre ; les enfants d'âge préscolaire arrivent dans leur première classe avec des connaissances acquises qui sont toujours le point de départ pour de nouvelles constructions cognitives. Cette démocratisation de la connaissance a généré des exercices publics pour obtenir les opinions, les préoccupations et les besoins de nos jeunes, leurs familles et leurs communautés. Les enseignants ne sont pas les possesseurs de la vérité, une société critique vit dans leurs classes. Les connaissances que les enfants acquièrent en dehors de la salle de classe, viennent aujourd'hui alimenter les espaces de conférences enfantines, les assemblés scolaires, pour diversifier les points de vue qui coexistent au sein de l'école. Cependant, pour beaucoup d'autres enseignants, la parole est toujours leur privilège personnel : leur idéal demeure une enfance et une jeunesse muettes, qui répètent dogmatiquement ce qu'ils disent et qui doit l'accepter comme unique vérité.
Nous nous sommes fait l'écho d'autres voix qui se rassemblent au-delà de nos frontières, en portant les interrogations spécifiques à l'école. Bien que l'école ait étendu son domaine, la pertinence de ce qu'elle apprend, est discutable.

Les différentes réunions internationales pour les enfants et l'éducation, telles que la Conférence mondiale sur l'Education pour tous en 1990 (Jomtien, Thaïlande), le «Sommet mondial pour les enfants» en 1990 et le Forum mondial sur l'éducation "2000 (Dakar, Sénégal) ont mis en évidence l'urgence de répondre aux besoins éducatifs fondamentaux des enfants pour améliorer leur qualité de vie. Dans ces rassemblements, il a été noté qu'une part énorme de la population n'a toujours pas la possibilité d'entrer dans l'école et qu'il y a encore beaucoup de gens qui, bien qu'ils aient terminé l'enseignement de base, n’ont toujours pas acquis les connaissances indispensables pour interagir avec leur environnement et résoudre les problèmes quotidiens de manière efficace. La raison de l'échec scolaire est liée au hiatus qui persiste entre les besoins éducatifs fondamentaux des individus et les fins éducatives des différents plans et programmes. Autrement dit, «l'école n'est pas prête à développer pleinement les compétences nécessaires pour vivre et travailler dans la dignité, participer pleinement au développement, améliorer la qualité de vie, prendre les décisions et continuer à apprendre." C'est dire qu'une une grande partie de ce qui est enseigné à l'école ne peut pas être utilisée pour améliorer la qualité de la vie quotidienne.

Toutefois, les accords internationaux qui ont émergé du Forum Mondial n'ont pas abouti à la consolidation de l'école publique. Dans beaucoup de nos pays, les budgets de l'éducation ont été réduits, la reconnaissance de la valeur du travail des enseignants est remise en question et les examens externes à l'école ont augmenté, provoquant une grande méfiance des enseignants en leur refusant le droit et la capacité d'évaluer leur propre travail.
Après plus de 50 années d'éducation coopérative, la valorisation de diverses origines culturelles de la pédagogie de Célestin Freinet, nous devons reconnaître que nous avons beaucoup appris dans les petites communautés avec les éducateurs, les mères et les pères en milieu rural. Nous avons appris dans notre voyage hirondelles d'accompagnement des travailleurs migrants. Nous avons appris dans l'enseignement spécial avec des enfants handicapés, dans le travail avec les enfants travailleurs et ceux qui hantent les rues de nos villes. Aujourd'hui, nous savons ce qui est au-dessus des plus grands défis, étant donné les difficultés extrêmes d'innover pour transformer l'école et lui donner une autre direction. Il apparaît également que l’échec de l’école traditionnelle et dogmatique a été le point de départ pour un changement vers la pertinence.
Enfin, regardons vers notre maison commune, la terre, pour nous rendre compte que progressivement nous perdons notre environnement naturel, nos forêts, nos forêts, notre biodiversité. Le changement climatique menace la paix d'un grand nombre dans diverses parties du globe. L'utilisation aveugle de nos ressources appauvrit notre environnement.
C'est pourquoi aujourd'hui, nous invitons les membres de la FIMEM à lire attentivement les lignes directrices De la Charte de la Terre comme une réflexion sur notre maison commune:
• Respecter et prendre soin de la vie dans toutes ses diversités;
• Bâtir des sociétés démocratiques, justes, participatives, durables et pacifiques.
• Protéger et rétablir l'intégrité des systèmes écologiques de la Terre, empêcher les dommages causés à l'environnement et adopter des modes de production et de consommation qui préservent les capacités régénératrices de la Terre, les droits humains et sociaux de la collectivité.
• Travailler pour une justice sociale et économique; éradiquer la pauvreté et assurer un développement durable, l'accès universel à l'éducation, la santé, le respect d'une vie digne pour tous.
• Travailler pour la démocratie, la non-violence et la paix.
Pour fermer ces réflexions je cite la fin de cette Charte :
Faisons en sorte que notre époque passe à l’histoire comme l’éveil d’une nouvelle forme d’hommage à la vie, la ferme résolution d’atteindre la durabilité, l’accélération de la lutte pour la justice et la paix et l’heureuse célébration de la vie.

Teresita Garduño (mai 2010)

 

 COMPTE-RENDU

de la réunion du Conseil d'Administration les vendredi, samedi et dimanche

9, 10 et 11avril 2010

à Lyon, France

 

 

PRESENTS: Teresita Garduño Rubio, Elke Hofmann, Mamadou Demba, Michel Mulat et Luba Kolebinova ; Patrick Galland – responsable du Secteur International de l’ICEM, ainsi que François et Odile Perdrial, Patricia Despaquis et Maud Colin, le 10 Avril – représentants des organisateurs de la RIDEF 2010.

Grand merci à Patricia Despaquis pour l'organisation de cette rencontre à Lyon.

Merci à tous les représentants des organisateurs de la RIDEF des groupes de Nantes et de Lyon pour leur participation.

 

1. FINANCES

- Rapport financier FIMEM et budget prévisionnel de la FIMEM 2010-2012

Ils ont été présentés par Elke et discutés par le CA.

Le rapport financier de la FIMEM juin 2010 se trouve dans l'annexe du courriel et sur le site de la FIMEM.

Le budget prévisionnel sera envoyé aux mouvements et mis sur le site de la FIMEM avant la RIDEF de Nantes.

Elke fera des propositions de changement des données dans les futurs budgets prévisionnels.

- Cotisations des mouvements:

La grande partie des mouvements de la FIMEM ont payé leur cotisations jusqu’en 2010. Quelques mouvements n’ont pas payé depuis plusieurs années :

MFE de l’Estonie et MRFSC du Brésil – depuis 2003 ;

NEG de l’Espagne – depuis 2004 ;

FBV de la Belgique, MFA de la Hongrie et MEMM du Mexique – depuis 2005;

MOPANEF du Panama – depuis 2007.

Elke va relancer l’appel aux mouvements pour payer leurs cotisations.

Il est demandé aux mouvements ainsi qu'aux groupes ou personnes de virer les sommes dues à la FIMEM par virement bancaire et non par chèque.

C’est pour réduire les frais bancaires.

Voici les comptes de banque de la FIMEM:

ALLEMAGNE:

Sparkasse Freiburg, Postfach 1170, 79011 Freiburg, Allemagne

Titulaire du compte: FIMEM

IBAN (International Bank Account Number): DE11680501010012641275

BIC/SWIFT (International Bank Code): FRSPDE66

FRANCE:

Crédit Mutuel, 31 Boulevard de Blossac, 86100 Châtellerault, France

Titulaire du compte: FIMEM

IBAN: FR76 1574 9364 2000 0107 5440 254 (international)

RIB: 15749 36420 00010754402 (depuis la France)

BIC: CMCIFR2A

- Bénéfice de la RIDEF au Mexique: La somme de 8612,13 EUR a été virée à la FIMEM. Ce sont, selon les Statuts de la FIMEM, les 60% du bénéfice: 7497,21 EUR et les 10% des frais d’inscription: 1114,92 EUR.

- Dépenses pour la rencontre du CA à Lyon:

Les dépenses totales sont 2226,66 EUR. 60% (1336 EUR) seront payés par la FIMEM selon les Statuts de la FIMEM.

La part totale à payer par les mouvements (40% du total) est 890,66 EUR.

Merci beaucoup aux organisateurs de la RIDEF d'avoir soutenu la rencontre du CA avec des représentants du groupe organisateur - du GD 44 (Nantes) et du GLEM (Lyon).

Le total du soutien pour cette rencontre est de 479,80 EUR.

Puisque les mouvements ont payé une somme de 408,13 EUR pour les 5 membres du CA, il y a un reste de 482,53 EUR qui sera payé par la caisse de solidarité de la FIMEM.

- Commissaires aux comptes : Andi Honegger et Renate Niklausen vont vérifier les comptes de la FIMEM du 25 au 27 juin 2010 à Freiburg, Allemagne. Les frais seront payé de la même manière que les rencontres du CA (par la FIMEM, le mouvement Freinet suisse FGS et Freinet-Kooperative de l’Allemagne.

 

2. SOLIDARITE

- Le fonds de la solidarité pour la RIDEF de Nantes sous la responsabilité du CA de la FIMEM est de 6480,76 EUR.

Les dons versés à la FIMEM à ce jour:

Groupe Départemental 14 de l’ICEM France: 200 EUR

Claire Gauthier et Patricia Despaquis : 30 EUR

Freinet Kooperative Allemagne: 2960,76 EUR

Elke Hofmann: 300 EUR

KAP Suède: 1240 EUR

FGS Suisse : 1750 EUR

Grand merci à ces mouvements, groupes et personnes pour leur solidarité ainsi qu’à tous les participants de la RIDEF qui ont payé une somme de solidarité lors de leur inscription.

Le budget de la FIMEM, comptant sur les versements effectués ou à venir a prévu 8000 EUR pour la solidarité.

La répartition est faite à partir des inscriptions pour la RIDEF - voir sur le site:

Le CA de la FIMEM privilégie l'Europe de l'est et l'Amérique Latine.

Les sommes non réclamées sont reversées aux mouvements en fonction du nombre d'inscrits. La Roumanie en particulier renonce a la somme que nous lui avions allouée ce dont nous la remercions.

Michel a écrit aux mouvements pour les informer de cette répartition. (Avril)

A chaque mouvement il est demandé d’envoyer la liste des personnes pour lesquelles les sommes versées au titre de la solidarité vont être envoyées au trésorier de la RIDEF.

C’est pour éviter les frais bancaires.

Le fonds de la solidarité pour la RIDEF de Nantes sous la responsabilité des organisateurs de la RIDEF est de 20000 EUR pour l’Afrique. Nous n’avons pas la liberté de choisir les bénéficiaires. Ce qui est donné pour l’Afrique ne peut être utilisé pour un autre continent.

D’autres subventions encore vont faire venir des participants de la Georgie, du Haïti et de la Tunisie. Ce qu’une administration donne pour un pays avec lequel elle a un contrat, ne peut pas être reversé pour un autre.

 

3. RIDEF

3.1 RIDEF 2008 DE METEPEC

- Les Mexicains ont préparé un bilan financier détaillé de la RIDEF qui sera mis en disposition sur le site pour les futurs organisateurs de RIDEF. Pages actuellement en travaux pour une réorganisation.

Les 40% des bénéfices de la RIDEF qui sont restés pour le MEPA ont été mis pour la solidarité interne des membres du mouvement pour qu’ils puissent participer aux RIDEF suivantes.

Le MEPA va imprimer la documentation de la RIDEF 2008 et l’apporter à Nantes.

A la suite de la RIDEF de Metepec le MEPA et le MEMM ont eu plusieurs rencontres avec des ateliers au Mexique et ont invité les participants à joindre ces mouvements.

Le MEPA travaille actuellement avec des Ecoles Normales du Yucatán - avec des étudiants et des professeurs.

3.2 RIDEF 2010 A NANTES

Rencontre du CA de la FIMEM avec les organisateurs de la RIDEF – Odile et François Perdrial du GD 44 (Nantes), Patricia Despaquis et Maud Colin, du GLEM (Lyon) et Patrick Galland, responsable du Secteur International de l'ICEM.

3.2.1 PREPARATION DE LA RIDEF :

Inscriptions : Une trentaine de pays vont être représentés à Nantes. Le 10 avril il y a 365 inscrits pour la RIDEF, dont 193 ont payé leurs arrhes ou leurs taxes de participation. Les inscriptions sont fermées, avec liste d’attente en cas de défections.

Odile a envoyé un message aux inscrits pour les informer des démarches que les organisateurs vont suivre à propos de l’hébergement des participants.

Le Groupe Départemental 44 a reçu un prêt FIMEM de 10000 EUR pour la RIDEF. Cette somme sera remboursée en fin de l’année 2010.

Budget :

- il y a plus d’inscrits de pays B et C que prévu dans le budget et moins de participants de pays A ce qui signifie un déficit au niveau de la solidarité, les pays A aidant les pays B et C en payant plus cher leur inscription. Il y aura moins de personnes que prévu au camping.

- une partie des subventions pour la RIDEF ne sont pas encore sures – on attendra la fin de juin r faire le bilan des versements réels.

- le coût des enfants est plus élevé à cause de l’animation par les CEMEA.

Le GD 44 a diminué des frais - par exemple il n'y aura pas de traducteurs professionnels.

Les organisateurs vont essayer de réduire le prix de la restauration qui a été surestimé.

Un projet européen a été mis en place, avec la participation de la France, l’Allemagne et la Bulgarie pour organiser une rencontre supplémentaire avant la RIDEF de jeunes âgés de plus de 13 ans.

Le GLEM prépare une soirée de solidarité pour ajouter une somme au budget de la RIDEF.

Solidarité : environ 20000 EUR sont prévus par les organisateurs.

La solidarité prévue par la FIMEM et par les organisateurs est répartie de façon que tous les participants ayant besoin de solidarité reçoivent le maximum possible.

Ces participants n’auront pas des sommes supplémentaires, nous ne pourrons donc pas répondre aux demandes non prévues qui nous seraient soumises à l'arrivée à Nantes. Bien gérer son budget donc, avec les responsables de mouvements.

Chaque personne désirant faire une pré-RIDEF ou une post-RIDEF devrait avoir les sommes nécessaires pour ces journées supplémentaires.

Pour le moment, aucun des inscrits n’a écrit pour demander une pré-RIDEF ou une post-RIDEF.

Un tableau va être rempli pendant la RIDEF pour la post-RIDEF.

Odile prépare un message pour les participants français. Elle va leur demander qui pourrait accueillir d’autres participants en post-RIDEF.

Des visas ont été demandés pour 43 personnes avec l’appui du Ministère des Affaires Etrangères.

Programme :

L’ouverture officielle sera mardi, le 20 juillet, à partir de 16:30.

L'accueil officiel de la Mairie de Nantes se fera le jeudi 22 au musée des Beaux- Arts.

Ateliers longs : une quinzaine pour le moment. (19 – début juin)

Un nouvel atelier long "Démarrer en pédagogie Freinet" va être proposé par la CAMEM avec des animateurs du Sénégal et du Togo.

Appel pour animer d’autres ateliers longs.

On pourrait penser à des ateliers co-animés.

Proposition : ajouter dans la fiche – temps de bilan à la fin de chaque jour d’atelier.

Journée Forum : portes ouvertes sur les ateliers longs le matin et les ateliers courts de l’après-midi. Des échanges et des ventes sont prévus aussi.

Proposition : présenter cet après-midi là les partenaires des organisateurs pour permettre aux participants de découvrir les démarches à suivre pour trouver plus facilement des partenaires dans leurs pays respectifs.

Panneaux: Un panneau clair sera fait par les organisateurs pour montrer les sources de financement et pour remercier aussi la ville de Saint-Louis du Sénégal. Elle aura un stand puisqu'elle aide une personne à venir.

L’hommage à Paul et Jeannine Le Bohec sera organisé par la FIMEM, avec Les Amis de Freinet.

Groupes de base : une tradition à remettre en place. Lors de ces rencontres les participants reçoivent des informations des organisateurs et posent des questions, ont des échanges et des discussions entre eux…

Autres rencontres:

- des animateurs d’ateliers longs ;

- des participants par régions/continents - de l'Afrique (la CAMEM); de l'Amérique Latine (la RED); de l'Europe de l'Est...

- autours des documents apportés à la RIDEF, avec possibilité de recevoir des copies sur place.

Excursions: 4 écoles Freinet vont pouvoir être visitées le jour des excursions.
3.3 RIDEF 2012 EN ESPAGNE

Nous espérons que les membres du MCEP vont présenter à Nantes leurs recherches et leurs décisions quant à la RIDEF 2012.

 

4. COMMISSIONS VOTEES PAR L’AG DE METEPEC

COMMISSION CHARTE DE LA FIMEM

La commission a travaillé avec les propositions de Hartmut et de Michel publiées sur le site, ainsi qu’avec les propositions envoyées par les mouvements : du Mexique (MEPA), de l’Espagne (MCEP), de l’Italie (MCE), de la Bulgarie (MEMB) et de la Suède (KAP).

La commission a préparé une proposition qui est mise sur le site (en italien et en français).

La proposition de l’Allemagne (FK) est sur le site aussi (en allemand).

Il est demandé à ces groupes de mettre leur traduction anglaise et française sur le site.

Il y a une autre proposition de la Belgique (EP) de ne pas modifier la Charte. Elle est parmi les propositions soumises au vote.

Il est demandé aux mouvements de discuter ces propositions et de prendre leur décision de vote avant l’AG de Nantes.

COMMISSION REVISION DU REGLEMENT INTERIEUR

Une nouvelle grille des pays ayant un/des mouvements membres de la FIMEM a été mise en place après des recherches de données actuelles.

Elle prend en considération le développement humain du pays et les salaires des enseignants après 15 ans de travail, déduction faite des impôts versés lorsqu'ils ne sont pas retirés du salaire.

(Envoyée en avril 2010)

Aidez-nous à faire un tableau le plus juste possible.

Merci à tous ceux qui ont envoyé les informations demandées. Elles ont aidé à modifier, sans les remplacer totalement, les données statistiques qui ont servi de base quant aux pays pour lesquels nous n’avons pas d’autres données. Les données du tableau de cotisations 2002-2010 ont servi de base, elles aussi, ou les données trouvées sur Internet pour quelques pays.

Ce principe de classification des pays sera soumis au vote de l’AG ainsi que la proposition d'ajouter un nouveau coefficient pour une partie des pays de Catégorie A. Cette classification pourra être appliquée quant aux cotisations après l’AG 2010 si elle est acceptée ou pourra servir de base pour une classification plus approfondie encore.

Il est demandé aux mouvements de nouveau d’envoyer le salaire des enseignants, la cotisation individuelle, ainsi que le nombre de membres des mouvements.

COMMISSION ARCHIVES

Une grande partie des documents envoyés par les mouvements (Mexique, Bulgarie, Pologne, Sénégal...) ont été scannés et mis sur le site par Michel.

Des films, des photos et d’autres documents encore vont être préparés en CD et DVD pour être présentés à la RIDEF de Nantes.

Appel aux membres de la FIMEM : apportez un maximum d'archives à Nantes. Films, revues, livres, bandes sonores... seront numérisés au maximum de nos possibilités et ensuite déposés aux Archives Départementales situées à Nice où tout militant ou chercheur pourra les consulter.

5. PREPARATION DE L’AG 2010

L’ordre du jour de l’Assemblée Générale est envoyé aux mouvements et peut être trouvé sur le site de la FIMEM, ainsi que la procuration pour les délégués des mouvements à l’AG.

Le rapport moral du CA de la FIMEM va être publié avant la RIDEF, ainsi que le rapport financier.

Michel va demander aux mouvements d’envoyer leur rapport d’activités. (Avril 2010)
Lors de l’AG la candidature d’affiliation de la Georgie va être présentée par la France et soumise au vote.

Renouvellement du CA: Michel et Luba quittent le CA, ainsi que Elke qui ne va pas présenter sa candidature pour un second mandat.

Teresita et Mamadou, présentés par le MEPA et l'ASEM, souhaitent rester au CA deux années de plus.

FK de l’Allemagne présente une nouvelle candidature – celle de Ingrid Dietrich.

L'ICEM (France) présente la candidature de Patricia Despaquis pour le CA.

Le MCE (Italie) présente la candidature de Giancarlo Cavinato, pas comme candidat élu, mais en tant qu’aidant coopérateur qui se paie les frais de voyage et de séjour pour les rencontres du CA sans remboursement par la FIMEM. Le MCE ne versera, si l’AG l’accepte, aucune autre contribution à la FIMEM.

Il est demandé aux mouvements d'envoyer rapidement les candidatures qu’ils proposent. (Avant le 28 juin 2010 selon le RI.)

 

6. FUTUR FONCTIONNEMENT DE LA FIMEM

Selon les Statuts et le Règlement Intérieur de la FIMEM ses activités sont financées par une partie du bénéfice (60%) et par les taxes de participation (5%) des RIDEF.

Une autre partie des taxes de participation des RIDEF (5%) forme la caisse de solidarité de la FIMEM à laquelle s’ajoutent les sommes de solidarité versées par des mouvements ou par des personnes membres de mouvements.

Quelques facteurs rendent ce fonctionnement de plus en plus difficile ces dernières années : la baisse des moyens financiers pour les mouvements de pays « développés » (catégorie A) et en même temps le plus grand nombre des mouvements de pays « moins développés » (catégories B et C) ayant besoin de solidarité.

Il nous faudra donc tous chercher dans nos pays des subventions pour les RIDEF et/ou du CA et/ou d’autres activités de la FIMEM, par exemple :

- chercher à avoir des projets européens (pour les pays de l’Europe) ; pour l’Europe de l’Est – COLISEE ;

- demander des subventions aux Municipalités, aux Associations ; chercher des possibilités à travers les jumelages de villes…

- penser à organiser une/des rencontres du CA dans des villes ou des pays différents pour réduire les frais de voyage des membres du CA.

- penser à organiser deux rencontres du CA au lieu de trois, entre les RIDEF, mais avec plus de journées de travail.

- continuer à travailler avec des échanges par Internet, ainsi que sur le site de la FIMEM, comme jusqu’à présent.

Le CA a décidé d’accepter l’idée de membre associé, à voix consultative, qui pourra travailler avec le CA en prenant en charge ses frais.

Un document avec des propositions sur le futur de la FIMEM va être envoyé aux mouvements et une commission va être proposée pour travailler jusque la RIDEF 2012 en Espagne.

 

7. SITE DE LA FIMEM, LETTRE DU CA, MULTINETTE

Le SITE de la FIMEM : plusieurs personnes pourraient essayer de gérer ensemble le site faute de quoi il sera fermé en décembre 2010, Michel ne voulant plus s'en occuper seul, son contrat étant terminé.

Appel du CA pour chercher des personnes prêtes à gérer ensemble le site de la FIMEM.

La Lettre 10 du CA va être préparée avant la RIDEF.

La Multinette 4.1 a été envoyée et mise sur le site en mars 2010. La MultiNette 5 est prête pour une diffusion en avril. (Envoyée et publiée en avril)

 

8. MOUVEMENTS ET DEPLIANT DE LA FIMEM

Le dépliant de la FIMEM sera réactualisé pour la RIDEF et pourra être téléchargé sur le site.

Amérique Latine – la RED qui y a été formée continue de s’organiser. La Charte de la FIMEM a été proposée aux membres de la RED pour qu’ils la reconnaissent. (Voir le site de la RED : http://rededucamerica.blogspot.com

CAMEM – ils travaillent sur la présentation des mouvements et de leur expérience. Ils réfléchissent sur la mise en place d’un projet commun pour les Africains.

Nous allons essayer de renouer le contact avec l’Algérie qui à 3 participants inscrits à la RIDEF, ainsi qu’avec d’autres participants venant de différents pays.

L’ICEM est en contact avec la Corée du Sud.

Les mouvements reçoivent des informations de la FIMEM, mais ne répondent souvent pas aux demandes et ne diffusent pas toutes les informations au sein de leur mouvement.

Une rencontre des participants de la RIDEF à Nantes par continents et régions est prévue pour les aider à penser aux projets communs sur lesquels ils pourraient travailler.

 

9. ACTIONS INTERNATIONNALES

Le CA est intervenu à l'occasion des inondations de Santa Catarina et au moment de l'invasion des Territoires de Gaza en Palestine. Apres le tremblement de terre à Haïti une organisation française qui travaille avec le Haïti dans l’esprit Freinet depuis quelques années a envoyé à la FIMEM l’adresse à laquelle des dons pourraient être envoyés.

Une caisse de solidarité pour des cas pareils sera proposée aux participants de la RIDEF de Nantes.

Une page permanente sur les Actualités dans le mouvement Freinet mondial est ouverte sur le site accessible par le mégaphone à gauche de l'écran

 

10. DIVERS

PROCHAINE RENCONTRE DU CA: le 19 juillet, à Nantes. Rencontre avec les organisateurs de la RIDEF aussi.

TABLEAU DES TACHES DES MEMBRES DU CA: il a été préparé et va être complété pendant les mois prochains.

Responder

CAPTCHA
Esta pregunta se hace para comprobar que es usted una persona real e impedir el envío automatizado de mensajes basura.
CAPTCHA de imagen
Introduzca los caracteres mostrados en la imagen.