Aller au contenu principal

2014 Intervention d'Antoinette MENGUE au séminaire de formation des EM ( 30 et 31 oct 2014)

 

·        Intervention d’Antoinette Mengue Abesso au Séminaire de formation des enseignant(e)s des écoles maternelles de la région de l’Ouest-Cameroun à Bafoussam des 30 et 31 Octobre 2014, organisé par le bureau exécutif national de l’association camerounaise pour la promotion de l’école maternelle (ACAPPEM).
THEME : EDUCATION A L ENVIRONNEMENT : LA PROTECTION ET LA PRESERVATION DE L ENVIRONNEMENT A L’ECOLE MATERNELLE
I-Définition des termes :
1-Environnement :
Selon Le Robert, c’est l’entourage, tout ce qui nous entoure, ensemble de conditions naturelles et culturelles qui agissent sur les êtres vivants et les activités des hommes.
2-Education à l’environnement :
-Mise en œuvre des moyens propres à assurer la formation et le développement des apprenant(e)s dans la connaissance pratique de la protection et de la préservation de l’environnement.
-Ensemble des savoirs, savoirs faire, savoirs être, savoirs faire faire que les apprenant(e)s acquièrent grâce à l’accompagnement des intervenant(e)s de l’environnement d’apprentissage afin d’accorder à tous une intégration harmonieuse par la protection et la préservation.
3-Protection : Action de protéger, de mettre à l’abri de toute attaque et de tout danger, couvrir en arrêtant tout ce qui peut nuire.
4-Préservation : Action de préserver. Sauver, mettre à l’abri de tout danger.
5-Protection et préservation de l’environnement : Prise des mesures permettant de limiter ou de supprimer l’impact négatif des activités des hommes sur le milieu environnemental.
I-Objectifs
Objectif général :
Amener l’apprenant(e) à comprendre la nécessité de protéger et à préserver son environnement en se l’appropriant au préalable.
Objectifs spécifiques :
A la fin de cette intervention, l’intervenant(e) pédagogique doit :
§ Comprendre la nécessité d’accompagner ses apprenant(e)s à la découverte, à la protection et à la préservation de l’environnement.
§ -Accompagner les apprenant(e)s en les aidant à découvrir divers processus techniques de protection et de préservation de l’environnement.
§ -Améliorer les mentalités
§ -Créer une école citoyenne de participation et d’épanouissement de l’enfant dans sa globalité.
§ -Créer un environnement sain et accueillant en responsabilisant les enfants.
§ -Renforcer les compétences des enseignant(e)s et enfants selon la Loi d’orientation de l’éducation de 1998 au Cameroun : « Formation des citoyens enracinés dans leur culture mais, ouverts au monde et respectueux de l’intérêt général et du bien communs. »
§ -Arrimer l’école maternelle camerounaise aux Objectifs du Millénaire (OMD):
o   Objectif N° 7 : Assurer un environnement humain sain et durable.
§ Cible N° 1 : Consiste à intégrer les principes de développement durable dans les politiques et les programmes nationaux.
o   Cible N°3 : Réduire la perte de la biodiversité
§ -Arrimer l’environnement d’éducation préscolaire au document stratégique pour la croissance et l’emploi (DSCE) : Sous-objectif N°1 : Encourager le développement de la Petite enfance et améliorer l’encadrement pédagogique.
§ -Renforcer les compétences dans les gestions des espaces pour un développement durable.
§ -Former les intervenant(e)s et la communauté éducative pour la concrétisation en leur accordant des compétences permettant de les motiver et de les engager à travailler individuellement ou collectivement pour résoudre les problèmes environnementaux.
§ -Eveiller les consciences sur le problème de la responsabilité de l’homme dans ses actions.
§ -Arrimer les objectifs éducatifs aux droits humains en général et à ceux de l’enfant (droit à la protection, droit à un environnement sain, droit à l’éducation).
II-Importance et nécessité de protection de l’environnement :
-L’environnement est un bien commun.
-Les adultes sont limités dans leur connaissance de la protection et de la préservation de l’environnement dans diverses attitudes et habitudes néfastes et séculaires.
-Faible compétences et connaissances des enseignant(e)s dans le domaine environnemental.
-Manque criard d’infrastructures garantissant l’hygiène et la salubrité.
-Atteinte des Objectifs du Millénaire(OMD), du DSCE et de la loi d’Orientation.
III- Les manifestations interpellant à la protection et à la préservation de l’environnement
 
-La pollution généralisée entraîne la dégradation de  tout l’écosystème : les pays industrialisés déposent les matières toxiques dans les pays du Sud, entraînant la dégradation de l’environnement, des espèces et particulièrement de l’origine humaine.
-L’atteinte des sols par les intoxications dues aux pesticides est de 75%. A cet effet, la toxicité des sols est de plus en plus élevée à cause des produits phytosanitaires, de la concentration des produits toxiques et l’absence de contrôle et de compréhension de ces phénomènes.
-Les mesures de protection et de préservation de l’environnement : Actions à mener en environnement d’apprentissage.
-La dégradation de l’écosystème et des sols par :
-          Les feux de brousse
-Les accidents industriels
-Les gaz pas des essais nucléaires et naturels (lac Nyos au Cameroun)
-Le gaspillage de l’eau
-Les produits pétroliers entraînant la dégradation des sols marins
-La guerre à travers les mines, les bombes(Hiroshima)
IV- Les domaines concernés pour la protection de l’environnement
·         -La protection de la nature et les espèces ;
·         -La protection de l’environnement comme système planétaire ;
·         -La protection de l’évolution des espèces ;
·         -La protection de l’aspect météorologique ;
·         -La protection de l’écosystème ;
·         -Le développement durable pour la préservation de la planète.
V-Esquisses de solutions pour la protection et la préservation de l’environnement
Ø -Mise en œuvre des stratégies de formation et d’information de la communauté éducative à travers des rencontres entres personnels enseignant et parents …
Ø -Elaboration des projets pédagogiques et communautaires en environnement d’apprentissage ;
Ø -Mise en œuvre des stratégies d’adoption des nouveaux styles de vie grâce à l’adoption des comportements écologiques.
Ø -Elaboration de contenus curricullaires pour une éducation concrète au développement durable.
Ø -Mise en œuvre des actions de conservation et de valorisation de la biodiversité dans l’environnement d’apprentissage et dans toute zone habitée.
Ø -Embellissement de l’environnement d’apprentissage et du milieu de vie en valorisant l’utilité de la biodiversité.
Ø -Mise en place des stratégies et accords de reboisement de l’environnement immédiat et particulièrement les zones d’exploitations forestières.
Ø -Contrôles permanent de l’environnement de vie afin de détecter des nuisances environnementales ;
Ø -Elaboration des stratégies et projets de recyclage les déchets et ordures de l’environnement d’apprentissage ou issus de divers milieux de vie ;
Ø -Utilisation diverses ressources biodégradables pour l’emballage des produits.
Activités en ateliers :
Elaboration d’un projet de recyclage des ordures en environnement d’apprentissage
Le projet réalisé dans notre atelier porte sur la nécessité de faire du milieu d’apprentissage préscolaire, un milieu de protection et de préservation de l’environnement par l’engagement à la sensibilisation et la réalisation de projet de mise en place d’outils de gestion des ordures en milieu préscolaire.
Opportunité du projet
Avant l’élaboration de ce projet, il faut s’assurer de l’opportunité du projet. Dans notre cas, la réponse est affirmative parceque l’âge préscolaire est propre pour faire acquérir facilement des compétences pour la vie, à travers savoirs, savoir-faire, savoir-être, savoir faire faire et savoir vivre.
Intention pédagogique
L’enfant doit acquérir des aptitudes de bien séance lui permettant de protéger et de préserver l’environnement préscolaire. L’école est considérée comme un milieu ouvert permettant aux intervenant(e)s de mettre en place des projets.
Déclenchement et choix du projet
Situation problème
Nous sommes devant un tas d’ordures jetées dans le fumier près de la classe. Nous nous posons des questions qui permettent aux enfants d’émettre des hypothèses permettant d’orienter le projet afin de lui donner une valeur pédagogique pertinente:
©       Question-Est-il normal de continuer à laisser ces ordures à l’air libre ?
©       Réponse- Non
©       Question-Est-il normal de les brûler ?
©       Réponse-Non.
©       Question-Pourquoi ?
©       Réponse- Parceque ces ordures détruisent notre environnement en le rendant insalubre.
©       Question-Pourquoi ?
©       Réponse-Parceque cette fumée détruit l’écosystème en intoxiquant les éléments de la nature.
©       Question-Combien de types d’ordures pouvons-nous retrouver dans ce tas ?
©       Réponse-Il y a du papier, des feuilles naturelles d’emballages, des sachets en plastiques, des peaux de bananes, des peaux d’orange, des bouteilles en plastiques, des morceaux de pain, de bouteilles en verres. .
©       Question-Allons-nous abandonner ces ordures de cette manière ?
©       Réponse-Non.
©       Question-Pourquoi ?
©       Réponse-Parceque qu’elles vont continuer à polluer l’air, et à rendre les sols toxiques, etc
©       Question-Que devons-nous faire alors pour résoudre ce problème de gestion de nos ordures?
©       Réponse-Nous allons les séparer.
©       Question-Mais allons-nous les mettre ?
©       Réponse-Dans les poubelles
©       Question-Combien de types de poubelles nous faut-il avoir ?
©       Réponse-Une poubelle pour les éléments naturels et biodégradables, une poubelle pour des sachets plastiques, une poubelle pour du papier, une poubelle pour les bouteilles de diverses qualités.
©       Question-Où allons-nous trouver les poubelles ?
©       Réponse-Nous allons les acheter.
©       Question-Avons-nous assez d’argent ?
©       Réponse-Non
Question-Mais qu’allons-nous alors faire ?
©       La décision du groupe est de récupérer des cartons chez des vendeurs au marché et les conditionner en les poubelles.
©       Question-Comment allons-nous faire de ces ordures lorsque les poubelles seront pleines ?
©       Réponse-Nous allons trouver des moyens de les utiliser autrement. C’est le recyclage.
 
Phase de décision :
Objectifs généraux : Ils sont liés aux programmes de l’école maternelle camerounaise à travers toutes les thématiques sur lesquelles s’appuient les contenus qui visent l’amélioration des conditions de vie des enfants dans leurs besoins.
Objectifs spécifiques : Chaque thématique en activité de vie pratique vise l’amélioration du bien être de l’enfant à travers les thématiques et les titres des activités. Par exemple, dans la thématique sur « l’enfant et son corps », toutes les activités recherchent à sensibiliser l’enfant à l’amélioration de ses conditions de vie dans la propreté à tous les niveaux. Ce qui permet aussi de protéger et de préserver l’environnement. En somme, nous savons déjà que les thématiques de l’école maternelle camerounaise veillent à l’amélioration de la protection et la préservation de l’environnement.
Les partenaires : Directrice, commerçant du coin, le maire, parents etc.
Acceptation du projet :
-Déterminer le temps d’élaboration ou de mise en œuvre du projet (Court terme, moyen terme, long terme). Notre projet à réaliser un projet à court terme ;
Qui fait quoi ? Il s’agit de :
 -Définir avec les enfants des diverses tâches prévues
-Enumérer le matériel à utiliser
-Désigner un maître de temps pour chronométrer et respecter les horaires retenues pour chaque phase
-Répartir les tâches avec les enfants :
1er groupe : Recherche les cratons
2ème groupe : fait des documents de décoration sur papier à coller sur les cartons
3ème groupe : trouve un lieu de placement des poubelles et fait de slogans de sensibilisation à coller sur les poubelles.
4ème groupe : Fabrique des couvercles pour les poubelles
Remarque
Il est important de s’assurer que chaque enfant participe pleinement aux tâches prévues pour chaque group et que les objectifs sont atteints.
Réalisation :
Le projet a été réalisé selon les tâches prévues par les quatre groupes.
Les objectifs ont été atteints. Les participant(e)s ont démontré de leur engouement à la réalisation de ce projet qui vient révolutionner les pratiques de tous.
Communication
Les réalisations parlent d’elles –mêmes et l’occasion est données à chaque intervenant(e) d’apprécier la nécessité de trier les ordures et les recycler.
Prolongements :
Nous allons creuser un trou où seront versés les détritus de produits alimentaires et de végétaux qui sont biodégradables, pour fabriquer le compost qui nous sera utile pour le jardin scolaire.
Les papiers divers seront récupérés et trempés dans de l’eau pour obtenir de la pâte à papier qui nous servira à la fabrication d’objets utiles pour les mathématiques, l’éducation sensorielle, etc.
Les bouteilles seront remises aux sociétés brassicoles et aux femmes qui fabriquent des jus naturels de façon artisanale.
Les déchets plastiques seront déposés chez les fabricants de bouteilles en plastiques.
Réinvestissement
Comme réinvestissement pour notre projet, nous allons continuer notre travail avec d’autres projet de protection et de préservation de l’environnement avec « la création d’un jardin scolaire », par un projet de reboisement de l’environnement préscolaire.
 
 
Eléments bibliographiques :
www.wikipedia.org/wiki/
Le Robert, 2013. Le dictionnaire de français
Réseau école et développement(RED), 1996
Etat du Cameroun, 1998. La Loi d’Orientation de l’éducation
Etat du Cameroun, 2010 ; Document stratégique pour la croissance et l’emploi
CEPER, 1987. Le programme de l’école maternelle camerounaise
 

 

 

Répondre

CAPTCHA
Ce test permet d'éviter le spam :
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.