Aller au contenu principal

Pour une affiche sur les droits des enfants

(ceci est le fruit d'un travail d'atelier lors de la RIDEF d'Italie).
SIGNALER UN BESOIN ESSENTIEL OU UN DROIT IMPORTANT D’APRES VOUS
  1. DROIT A LA VIE, AU DEVELOPPEMENT, A LA SANTE’ DANSUN ENVIRONNEMENT PROTEGE’
Nous avons le droit à :
-          à la vie, à améliorer notre vie
-          aux outils pour bien grandir
-          à satisfaire la faim et la soif ( manger et boire)
-          à être habillé
-          à vivre sous un toit
-          à l’activité physique
-          à la santé
-          à avoir un hôpital à proximité
-          à vivre dans un environnement sain
-          à vivre dans un monde propre
-          à ne pas se faire abattre par les difficultés de la vie
  1. DROIT A L’IDENTITE’, A LA FAMILLE, AU PRENOM
-          à avoir un prénom 
-          à être pris en charge,  soignés et à vivre dans une famille heureuse avec amour et affection
-          à avoir des parents responsables
-          pas de guerres dans le monde parce que la guerre nous sépare de nos familles
( si papa va à la guerre il peut mourir)
-          à ne pas être abandonnés
-          à l’amitié
-          à avoir des exemples positifs pour être en mesure de les transmettre lorsqu’on sera grands
  1. DROIT A LA PROTECTION
-          à la liberté
-          à ne pas travailler dans les mines
-          à ne pas être exploités, à ne pas être traités comme des esclaves
-          à se plaindre des choses sérieuses
-          à ne pas avoir peur
-          à ne pas être dérangés par les plus grands, qu’ils ne se moquent pas de nous parce que nous sommes petits, à ne pas être offensés
-          au respect et à la protection
-          à ne pas être recrutés par des groupes criminels et n’être pas obligés d’aller combattre comme soldats
  1. DROIT A L’EDUCATION
-          que l’école soit un laboratoire où chacun s’entr’aide et collabore
-          si l’on collabore il est possible de vivre le bien-être
-          à une bonne école, à étudier
-          à connaître les bonnes choses
-          à apprendre à lire
-          pour nous les enfants,  il est très utile d’aller à l’école pour apprendre les bonnes manières.
L’école ce n’est pas seulement apprendre à lire et à écrire, mais aussi avoir du plaisir, trouver des nouveaux amis
-          à découvrir la nature
  1. DROIT A L’EXPRESSION,  A L’ECOUTE, A LA PARTICIPATION
-          à jouer
-          à l’amusement
-          à l’expression, à la parole
-          à être écoutés et consultés sur les choses qui nous concernent
 
SI VOUS POUVIEZ DEMANDER A UN ADULTE DE FAIRE QUELQUE CHOSE POUR LES ENFANTS, QUE DEMANDERIEZ-VOUS ?
  • le bonheur pour tous, sans guerres, et de les faire vivre en fonction de leurs souhaits
  • de respecter les enfants parce qu’ils sont tous égaux
  • on vous demande d’essayer de vous colloquer à notre niveau, de vous mettre au pair, d’essayer de devenir nos amis et de nous aider
  • de nous dire la vérité, de nous informer toujours des décisions que vous prenez sur nous et sur ce que vous avez à l’esprit pour notre avenir.
Il est juste que vous nous disiez soit les choses positives que les choses négatives, même si elles ne sont pas agréables à entendre. Nous vous demandons de ne pas mentir.
  • de nous regarder dans les yeux.
  • Nous, les garçons et les filles qui ne pouvons pas vivre dans la famille, nous sommes considérés de nombreuses fois comme différents/tes et inférieurs/res et parfois on se moque de nous.
Nous aussi,  nous nous considérons parfois divers/ses et inférieurs/res ( dit par  un garçon qui vit dans une communauté d’accueil)
  • Ne pas être égoïste, aider quelqu’un. Le monde a besoin de vous.
  • Assez avec le recrutement d’enfants soldats : ne faites plus des guerres. Nous voulons vivre en paix.
  • Tous ensemble nous avons fait des slogans pour dire aux gens nos droits. Mon slogan, fait avec André, parlait de la guerre : il y avait deux fusils croisés avec au dessus une couronne, en bas un soleil et latéralement deux ‘machettes’.
A chaque côté du symbole, il était Ecrit : «  La guerre est laide, vive la paix ! 
Sur le fond, nos droits.
  • Je voudrais plus d’espaces verts, parce que sinon il n’y aurait plus d’endroits pour jouer.
       Donc il faut couper  moins d’arbres et  construire moins de maisons.
  • Ne pas polluer le monde avec les ordures, recycler  pour faire un avenir meilleur
  • Fermez toutes les usines qui utilisent le travail illégal des petits et des adultes aussi
  • Envoyez les enfants  à l’école  et n’enseignez pas avec la violence, les mauvais traitements et l’exploitation
  • Il ne faut pas éduquer les enfants avec la violence, mais avec l’amour.
  • Nous voulons que les enfants ne soient plus battus, parce que, même s’ils font des erreurs, les réponses doivent être des mots sincères et véritables. Sans violence.
Sinon, les enfants prennent l’exemple des adultes qui ne voudraient pas que leur enfant devienne un violent. Les enfants doivent être respectés !
  • Mettre à côté d’un enfant qui a besoin quelqu’un de bon même s’il n’est pas son parent, essayer de le faire adopter.
  • Apprenez à respecter leurs sentiments.
  • Protéger mieux les enfants qui travaillent en les faisant participer aussi à l’école
  • Les aider à devenir de bonnes personnes à l’avenir.
  • Ayez le courage de les protéger du danger
  • Donner la liberté
  • Consacrez votre temps libre à mieux les connaître
  • Choisissez bien leurs jouets.
  • Les Etats et les personnes les plus riches devraient donner de l’argent parce que les enfants puissent vivre heureux sans souffrir la pauvreté, il faut aider les enfants qui n’ont rien.
  • Il ne suffit pas de penser à l’avenir, il faut aussi regarder en arrière.
  • Donner la voix aux enfants qui veulent parler et ne pas les mortifier en leur disant : - Taisez-vous, laissez parler les adultes-
  • Rappelez-vous que vous aussi vous avez été des enfants.
  • Lorsque vous étiez des enfants, est-ce que vous souhaitiez d’avoir des droits ? Vois avez senti qu’il y avait quelque chose qui vous manquait ?
  • Ne faites pas de mauvais traitements vers les enfants. Et si vous étiez  à leur place ?
  • Si vous saviez combien il est mauvais d’être grondé !
  • Vous nous demandez de respecter les adultes, alors vous commencez à nous respecter.
  • Avez-vous bien observé ce qui se passe vraiment pour les enfants dans votre pays ?
Etes-vous conscients de leur condition ?
( adressé aux gouverneurs)
  • on se plaint souvent des vendeurs de rue, de tsiganes, mais on démolit les maisons dans les champs dans lesquels ils vivent. Au contraire, il faudrait en construire pour les intégrer.
  • Campagne contre les achats pour les mamans. Evitez les achats de produits fabriqués avec l’exploitation des enfants ( p. ex. : rouges à lèvres qui contiennent  du  mica, creusé par les enfants indiens)
  • Il ne suffit pas de voir seulement, on voit et après on oublie, il faut agir.
Nous ne voulons pas des adultes indifférents.
  • Les enfants doivent être des observateurs attentifs des leurs droits.
  • On a besoin qu’on construit plus d’écoles et de réparer celles réduites en mauvaises conditions.
  • Les jeunes devraient avoir le droit à un environnement sain, à la famille, à la vie, à vivre dans une maison, à la nourriture, à la liberté, à l’éducation, à une bonne école, au jeu et aux loisirs et à l’expression. Autrement dit, le droit de parler, d’être écoutés et consultés sur les questions qui les concernent.
  • Les articles 44 et 45 de la Convention prévoient un Comité de l’ONU qui vérifie l’application et l’avancement des droits dans les Etats partenaires. L’Union Européenne tient compte de ce que recommande ce Comité ?
  • L’article 50 de la Convention prévoit des modifications au texte approuvé en 1989 par l’ Assemblée de l’ONU. L’Union Européenne soutient des programmes pour résoudre le problème des enfants soldats ?
  • Que pouvons-nous faire pour tous ces  aspects négatifs et contre les violations des droits  de nos pairs et des plus petits ?
 
LES ENFANTS DU MONDE SONT LES ENFANTS DE TOUS : QUE CELA SIGNIFIE-T-IL ?
  • Le monde appartient aux enfants.  Les enfants du monde sont les enfants de tous.  Si nous ne comprenons pas que tous les enfants devraient avoir les mêmes droits, le monde ne changera jamais.
  • L’adulte doit intervenir dans des situations dangereuses, même si l’enfant n’est pas le sien.
  • Ne pas penser seulement à sa famille, les enfants doivent être bien traités par tous, on doit prendre soin non seulement de ses propres enfants, mais aussi des enfants des autres : aider et écouter
  • L’enfant est un être humain qui ne peut pas se débrouiller par lui-même, alors il doit être aidé.
  • Les enfants sont l’héritage des adultes, leur futur, ils transmettront ce qu’ils ont appris
  • Tous les adultes devraient considérer chaque enfant comme son fils, l’aimer, le protéger  et le respecter
  • Les enfants sont à tous parce qu’ils se ressemblent
  • Si les enfants se perdent, il faut les aider
  • On doit aider tous les enfants du monde, même ceux qui vivent loin de nous et qui sont pauvres.
  • On doit donner tout son amour, parce qu’ils ont le même cœur que nous.
  • Si les enfants sont bien traités par tout le monde, quand ils grandiront ils traiteront bien d’autres enfants.
  • Les adultes doivent être toujours à côté des enfants.
  • ( on doit penser à tous les enfants comme aux siens ) parce que les droits ne sont pas respectés dans le monde.
 
( ont participé: classes troisième A-B école primaire  Azzolini, Mirano-Venise, classe IV° A école  primaire N. Sauro, Maerne-Venise, classes IV° A-B école primaire Marco Polo Spinea-Venise, classes deuxième et troisième école  secondaire Bertolini, Portogruaro-Venise)
 
 
 
 

  

Répondre

CAPTCHA
Ce test permet d'éviter le spam :
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.