Aller au contenu principal

2016 Rapport de Michel Mulat archives FIMEM

Rapport du chargé de mission Archives pour le CA

Depuis 2008 j'ai été chargé par le CA de la FIMEM de collecter et valoriser les archives de la FIMEM. Il ne s'agit pas de retirer leurs archives aux groupes et mouvements de l’École Moderne, mais d'inventorier et diffuser ce que le mouvement Freinet possède en commun et qu'il accepte de mettre au service de tous.
De nombreux documents m'ont été remis à Metepec et dans les années qui ont suivi. Tous ont été déposés aux Archives Départementales à Nice. Avec le CA-FIMEM nous avions alors justifié ce choix de Nice par le fait que les AD06 sont un lieu officiel indépendant des fluctuations politiques, géré par des professionnels dans des locaux très protégés. Nice est la région administrative de Freinet et toutes les archives de sa famille ont été déposées à cet endroit. De plus c'est très accessible puisque situé à 5 mn en autobus d'un aéroport international.
Un inventaire complet avait été placé sur l'ancien site de la FIMEM. Il était mis à jour régulièrement.
Par ailleurs j'ai été chargé par l'ICEM de m'occuper de la cinémathèque du mouvement Freinet français, appuyé par une commission « archives » et des groupes de travail ponctuels. Tous les films anciens que nous avions retrouvés ont été déposés aux AD06 où ils ont été numérisés en format bétanumérique (pour un usage professionnel). Une copie mini-dv m'est remise pour chaque film déposé afin que je puisse le valoriser, le restaurer quand nécessaire. De plus j'essaie de sonoriser ces films quand c'est possible, d'ajouter des sous-titres, des documents d'accompagnement, etc. Les films originaux (1927-1953) sont consultables dans leur état originel, souvent sans générique ni titrages sur le site des AD06 « http://www.basesdocumentaires-cg06.fr/os-html/film/home.html ». Ces versions s'adressent plus particulièrement aux chercheurs et à ceux qui ont une connaissance approfondie de l'histoire du mouvement Freinet. En complément nous proposons une plateforme internet.
En projet.
Je conserve sur disque informatique externe un très grand nombre de pages d'archives numérisées (plus d'1 To) et de films sans pouvoir diffuser ces documents. Je suis en train de construire un site web, indépendant des mouvements, conçu comme une plateforme collaborative, qui permettrait à tous de pouvoir accéder au plus grand nombre les films de ce patrimoine qui appartient à tous ceux qui se revendiquent de l’École Moderne. Il est important de pouvoir visionner en particulier les films qui ont été réalisés entre 1927 et 1939 par les pionniers de notre mouvement. De voir les nombreux films, dont une partie sont restés sous la forme de rushs, qui ont été tournés à Vence entre 1951 et 1953 : ils permettent de comprendre le travail de Freinet dans son école. Mais ce site a pour ambition d'être international donc d'accueillir tous films historiques quel que soit le pays ou la langue. De plus, sachant qu'il m'est souvent demandé des clips et des films courts permettant de présenter le mouvement de l’École Moderne nous pouvons mettre à disposition des formateurs divers montage déjà réalisés. Ces films permettent d'amorcer un débat.
Il s'agit d'une plateforme. Ce site ne sera pas en concurrence avec ce qui existe dans les mouvements de la FIMEM disposant de sites web. Au contraire il a pour ambition de les compléter et de permettre à toute personne cherchant un document de le trouver plus facilement dans un réseau international. Toutes les revues Freinet éditées en France depuis 1926 sont en accès libre sur le site (« http://www.icem-pedagogie-freinet.org/archives-recherche-guidee »), de très nombreux autres autres documents peuvent être consultés sur le site des Amis de Freinet (« http://www.amisdefreinet.org/fonds/index.htm »). On peut accéder à de rapides inventaires des fonds des archives départementales des Alpes Maritimes en France sur leur site : « http://www.basesdocumentaires-cg06.fr/os-html/apri/home.html ».
Le site que nous proposons donnera la priorité aux images. En effet un autre de nos soucis est de pouvoir légender nos photos les plus anciennes, un travail qui ne peut être effectué qu'avec l'aide du plus grand nombre de personnes possible.
Ce site sera donc coopératif. Il nous faut en particulier, ensemble donner des explications, proposer des fiches d'accompagnement, s'occuper des autorisations, des droits. Par exemple, pour comprendre dans quelles conditions une enseignante réalisait ses films en 1929, je suis allé enquêter dans les journaux scolaires de sa classe. Est prévue également une entrée « musée » qui permet de montrer des objets tels que des imprimeries, des caméras et projecteurs anciens, des fichiers, des appareils inventés et fabriqués par le mouvement Freinet comme des tourne-disques, des presses, des magnétophones, instruments de musique, etc.
Toutes les langues sont possibles, le site choisi le permet, mais il traduit les fonctions pas les documents. Des traducteurs doivent nous aider, et surtout que ceux qui ne sont pas satisfaits d'une traduction ne se contentent pas de protester, mais qu'ils acceptent de corriger.
Enfin une sélection doit être faite, comme pour toute édition ou diffusion, parce qu'on ne peut pas tout montrer. Il est proposé que ce site soit animé par une équipe internationale comprenant avant tout ceux qui s'intéressent aux archives. Le projet est soumis au CA de la FIMEM, aux Amis de Freinet et à l'Institut Freinet de Vence responsable de l'école du Pioulier, et à l'ICEM. Le site ne sera pas terminé avant la RIDEF, mais si accord de la FIMEM je devrais pouvoir le rendre déjà utilisable dans sa structure pour permettre l'accès à des documents. La présentation (choix et mise en place du template) quant à elle demandera sans doute davantage de temps.

Michel Mulat - 21/03/2016

.

 

Répondre

CAPTCHA
Ce test permet d'éviter le spam :
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.