Aller au contenu principal

Répondre au commentaire

2018 Rapport du MBEM

 

 

 

RAPPORT du MBEM



Mouvement Burkinabé de l'école Moderne




Le 18 juillet 2018 à Ouagadougou

 

 

 

 

 

L’an 2018 et le 18 juillet, s’est tenue une rencontre du mouvement burkinabè de l’école moderne (MBEM) à la bibliothèque du Lycée Bogdogo à Ouagadougou. Cette séance de travail dirigé par le Président du Mouvement a connu la présence de plusieurs dont la liste en annexe. Après les salutations d’usage, il a soumis à l’amendement de l’assemblé l’ordre du jour qui était le suivant :
- État de lieu de la participation du Mouvement à la RIDEF 2018
- Préparation de la tenue de la RAEF 2018 au Burkina Faso
- Divers.
Abordant le premier point, NIKIEMA Karim, président du MBEM a donné la parole au représentant burkinabè pour la RIDEF Suède, de livrer les informations relatives à sa participation. Mais bien avant, il a tenu à préciser la difficulté qu’il a pour obtenir son billet d’avion. En effet, et selon NIKIEMA Lassaya le coût du billet d’avion était initialement prévu lors de la réservation à Royale Air Maroc à 663 900 FCFA pour un aller-retour du 21 et 31 juillet, et qui est passé à 983 000 FCFA. Or, l’appui FIMEM qui était de 570 683 FCFA nécessitait un complément de 93 217 FCFA. Ce qu’il s’apprêtait à faire. Toutefois, le changement drastique du prix du billet qui implique une adjonction de 412 317 FCFA à l’aide FIMEM, et au regard de l’apport de l’hébergement demandé et du transport Stockholm-Ljungskile aller-retour qui environne 260 euro soit 182 000 FCFA, le participant se voit dans l’impossibilité de réunir tout cette somme. De là la réflexion a été lancée et les participants ont apporté leurs suggestions. Le trésorier a indiqué que l’apport complémentaire pour la participation à la RIDEF n’incombe pas seulement au représentant du Mouvement, for malheureusement MBEM est dans l’impossibilité de l’accompagner pour des questions de ressources. Aussi, le président a-t-il estimé nécessaire de solliciter l’appui financier d’autre partenaire comme Bambini Del Deserto piloté par Bruna Montorsi. D’autres suggestions étaient de voir si certaines agences avaient des propositions moins chères. A ce niveau l’information obtenue est qu’un départ le 24 juillet, soit 3 jours après le début de la RIDEF couterait 735 000 FCFA soit un apport complémentaire de 164 317.
Après le groupe a observé et amendé le thème de l’atelier court du participant burkinabè à la RIDEF intitulé « Les invariants de Freinet pour promouvoir la communication, le civisme et la paix : l’expérience des éducateurs burkinabè de l’école modernes en partage ».
Le second point a concerné la préparation de la rencontre africaine des éducateurs Freinet qui se déroulera entre octobre-novembre 2018 au Burkina Faso. Des échanges, il est ressorti la nécessité de mettre en place un comité d’organisation pour ne pas être surpris par le temps. C’est ainsi que des responsables ont été désignés pour proposition un canevas d’organisations complet le plus tôt possible. Décision a été faite d’initier une lettre à envoyer au Ministre en charge de l’éducation pour information d’ici la fin de la semaine. A l’issue de cela une audience lui serait demandée.
En divers, le président a rappeler la cotisation annuelle du Mouvement a versé à la CAMEM lors de la RIDEF Suède. Ensuite KABORE Karim a pris la parole pour remercier les membres du Mouvement pour le soutien à son égard lors de la disparition de son père. Il a ensuite invité une rencontre de formation sur le thème de la prise en charge des difficultés d’apprentissage qui se tiendra le 23, 24 et 25 août 2018 à Ouagadougou organisé par Labored.

Ouagadougou, le 18 juillet 2018

Tiburce SAWADOGO

 

Répondre

CAPTCHA
Ce test permet d'éviter le spam :
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.