Aller au contenu principal

REMERCIEMENTS pour mon élection à la CA de la Fimem

Voici mes remerciements,pour avoir été élu à la CA de FIMEM,que je n'ai pas eu le temps de lire, à l'Assemblée Générale de la FIMEM le 27 juillet 2018 à Ljungskile (Suède).

Merci à tous, pour mon élection à la CA de Fimem. Je veux d'abord remercier mes camarades italiens, après mon amie Nuccia Maldera. Je salue aussi Eduard, qu'au bout de quelques années, quitte le CA. Je suis très honoré d'avoir été élu dans un organe aussi important, comme le CA du Fimem; la fédération de nos associations d'éducateurs qui, en tant que bénévoles, consacrent une partie de leur temps et de leurs énergies à un monde meilleur.

Je promets de faire de mon mieux, pour honorer cette position. Je viens de Napoli, dans le sud de l'Italie, une ville aux nombreux problèmes sociaux dans laquelle j'ai enseigné toute ma vie aux étudiants et aux ouvriers des quartiers populaires et où les enseignants, mes collègues, utilisent souvent la pédagogie Freinet. avec l'aide de la technologie numérique. Je pense que le mouvement Freinet, également dans ce Ridef, doit faire un pas en avant dans l’utilisation des technologies numériques dans toutes les situations où cela est possible; grâce aux compagnons du mouvement suédois Kap, d'avoir choisi comme sujet de cette Ridef la COMMUNICATION ...

Je veux travailler avec Antoinette, Mariel, Sylviane, les trois "stars" du CA et avec les délégués de l'Assemblée, aussi parce que je pense que seulement 4 personnes au CA sont peu nombreuses. Je pense également qu’ensemble, nous devons aider notre mouvement FIMEM à mieux fonctionner.

Maintenant, en ce moment, je pense aussi aux enfants en difficulté dans tous les pays du monde: Amérique du Sud, Afrique, Asie et aussi dans les pays riches d'Amérique du Nord et d'Europe et dans les endroits où Fimem est proche de ceux qui luttent dans le monde pour l'affirmation des droits humains

Je pense que ce serait bien d'avoir une collaboration avec les associations qui travaillent pour les droits de l'homme Le monde d'aujourd'hui est dominé par le néolibéralisme et le dangereux nationalisme qui opprime et détruit notre planète avec la finance qui contrôle le monde!

Mais nous sommes contre!

« Esto mundo non ce gusta, y lo vamos a cambiar" comme le dit le mouvement des femmes en Espagne.

Je et nous voulons dire ce que l’Unesco, Nelson Mandela, Malala et d’autres, ainsi que l’Assemblée Ridef 2016 au Bénin, ont déclaré:

"SEULS LA CULTURE ET L'EDUCATION PEUVENT SAUVER LE MONDE!"

 

Ljungskile, 27 juillet 2018                                                                                                                                       Lanfranco Genito

Répondre

CAPTCHA
Ce test permet d'éviter le spam :
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.