Aller au contenu principal

Compte rendu de séjour en Argentine et Uruguay

  

Compte rendu de séjour en Argentine et Uruguay

décembre 2018 - janvier 2019

Olivier Francomme

 

Programme de travail en Argentine et Uruguay

 

Prise de contact avec les membres de l’Ecole Moderne en Amérique du Sud :

Le mouvement uruguayen de l’École Moderne est un jeune mouvement qui a été impulsé par Andréa Alemany que j’avais croisée pour la première fois au congrès Freinet de Valbonne.

Recherche de contacts fiables en Argentine.

 

Divers

Le lien avec les enseignants « progressistes » d’Argentine est difficile à établir « a priori » et c’est par l’intermédiaire du groupe Freinet uruguayen que le lien sera possible à établir. Lors de mon dernier voyage, j’avais pu prendre contact avec une enseignante de Mendoza, mais elle était très isolée et peu disponible pour créer une dynamique locale.

Le travail international implique de créer des liens régionaux et linguistiques. Les groupes hispanophiles existent de manière historique et solide, et ont déjà permis à l’Uruguay d’être accueilli comme nouveau mouvement de l’École Moderne à la dernière RIDEF en Suède (ainsi que la Grèce, pour laquelle nous avions œuvré depuis 2 ans).

 

Jeudi 13 décembre 2018

Le voyage a été un peu compliqué ! Le départ ayant été retardé, mes valises n’ont pas eu le temps de changer d’avion au Brésil ! De plus il y a eu une tempête au Brésil qui a retardé la circulation des avions, ce qui fait qu’il nous a fallu 3 jours pour récupérer nos valises et prévoir la suite du séjour !

 

Dimanche 16 décembre 2018

Réunion familiale à Carlos Paz !

Piscine, assado… bilan : large coups de soleil !

 

Lundi 17 décembre 2018

Préparation du séjour en Uruguay, Gabriela a fait ce qu’elle a pu pour organiser 2 rencontres dans notre court séjour en Uruguay : une réunion du groupe Freinet dans sa maison, et une mini-conférence organisée à l’Institut de formation des professeurs.

 

Mardi 18 décembre 2018

Départ de Cordoba à 17h

 

Mercredi 19 décembre 2018 Réunion du groupe Freinet dans la maison de Gaby !

Arrivée à Montévidéo vers 7h du matin ! Gaby nous attend au terminal de transport. L’Amérique du sud est riche de ses habitants ! L’accueil est très chaleureux et familial ! Nous faisons une première visite de la ville (Même si l’année scolaire vient de se terminer, et les enfants sont en vacances Gaby travaille encore dans son établissement, sur des tâches administratives. Nous passons la journée dans les rues piétonnes de la vieille ville de Montévidéo, il y a beaucoup de choses à voir, à découvrir !

Dans la soirée, arrivent des collègues du groupe Freinet : Noelya, Pablo y Sylvina arrivent pour un repas coopératif et une première prise de contact ! Les discussions sont très intéressantes : il y a déjà une variété évidente des « entrées » en pédagogie Freinet : l’entrée « politique » est très marquée, elle entre aussi dans l’approche historique et contextualisée de l’histoire du mouvement Freinet. Il est intéressant de souligner les apports idéologiques comme celui d’Antonio Gramsci (avec son intellectuel organique), mais aussi celui des grands coopérateurs, ainsi que de l’analyse institutionnelle.

Nous abordons les sujets que j’ai proposés pour la discussion débat du lendemain. La dynamique des membres du groupe fait beaucoup plaisir à voir et entendre. Le parcours accompli par le groupe Freinet uruguayen a été consistant et exemplaire, les variations qu’ils décrivent de leurs pratiques rend compte d’une réflexion déjà bien avancée de la pédagogie Freinet, mais aussi de la pédagogie institutionnelle.

 

Jeudi 20 décembre 2018 Mini conférence Freinet à l’Institut de formation des Maîtres

Levés le matin de bonne heure, nous sommes partis à Colonia, une petite ville historique à l’ouest de Montévidéo (2h30 de bus). L’endroit est tout à fait charmant, la ville ancienne a été très bien conservée et aménagée pour le tourisme. Beaucoup de traces du passé, des rues pavées comme le fut Paris au début du XX° siècle !  

La conférence du soir a lieu à l’Institut de formation des professeurs, dans une petite salle de travail très bien équipée de la bibliothèque, nous sommes une dizaine de participants. Malgré mes difficultés, tous les échanges se feront en espagnol ! La conférence débat va se dérouler sans plan précis, au fur et à mesure des présentations, les questions orienteront le fil des échanges. Nous aborderons plusieurs aspects des pédagogies, coopérative et institutionnelle : les temporalités du travail enseignant, la scientificité de la pédagogie Freinet, l’apport des recherches scientifiques dans la professionnalisation enseignante, la classe comme laboratoire de recherche pour les sciences de l’éducation, la coopération avec le travail universitaire, la formation des enseignants par la recherche…. 

 

Vendredi 21 décembre 2018 Jour de travail et de visite à Montévidéo

Les rencontres uruguayennes ont suscité pas mal de courriers, de réactions, qui nous ont permis de poursuivre la réflexion sur la suite des travaux que nous pouvons envisager à présent. Un certain nombre de pistes sont envisageables :

-démarrer une coopération scientifique à la manière des conventions de recherches-actions initiées en France, Grèce, et Chine.

-envisager d’autres séjours, mieux organisés, autour des problématiques locales et de l’ouverture à l’international du mouvement Freinet urugayen.

-créer une coopération avec l’ESPE  de l’UPJV d’Amiens : inscription en Master MEEF international dès l’an prochain (Gabriela V)

-poursuivre les échanges électroniques sur des sujets plus précis (outillage pédagogique,…)

 

 

Samedi 22 décembre 2018 Dernier jour à Montévidéo

Toute la matinée nous avons poursuivi les discussions sur les perspectives de travail en Uruguay, en particulier, nous avons un contact sûr en Argentine, près de Mendoza, avec lequel nous allons commencer les échanges : Daniel Saez.

 

Puis nous avons continué la visite de Montévidéo : le marché au poisson, le centre d’artisanat… il y a beaucoup de lieux très intéressants à découvrir dans la capitale ! Beaucoup d’artistes uruguayens sont mondialement connus ! (écrivains, poètes, peintres…).

 

Dimanche 23 décembre 2018

Arrivée à 4h du matin à Marco Juares ! Jour de l’assado !

 

Lundi 24 décembre 2018

Premier repas de fête (anniversaire de Daniel !) Evénement nocturne : la floraison d’un cactus qui ne fleurit qu’un fois par an, de nuit !

 

Mardi 25 décembre 2018

Travail dans un café toute la matinée !

 

Mercredi 26 décembre 2018

Retour à Cordoba

 

Jeudi 27 décembre 2018

 

 

Vendredi 28 et samedi 29 décembre 2018

Rencontre avec Carlos Adrian Sanchez à Cordoba. Carlos est un ami de la famille. Il termine une formation en psychologie et travaille bénévolement toutes les fins de semaines auprès d’adolescents en difficulté d’un quartier de la ville de Cordoba. (il est aussi champion international de karaté, il rentrait juste du Japon, il est le 3° au niveau mondial dans sa catégorie !)

Suite à une longue discussion nous pensons que nous pourrons mettre en route un travail ensemble, et pour cela nous pouvons regarder dans plusieurs directions :

-en premier travailler dans son institution !

-prendre des contacts dans les milieux éducatifs de la ville de Cordoba (utiliser son réseau relationnel)

-intervenir à l’Université (dans le cadre de la formation des psychologues, mais aussi dans d’autres lieux)

-travailler sur la diffusion de la pédagogie coopérative et de la pédagogie institutionnelle.

 

 

Dimanche 30 décembre 2018 au mardi 1° janvier 2019

Départ pour Minas Clavero, une petite ville de la montagne à 2h de Cordoba !

Départ à 4 : Candela, Carolina, Graciela et moi ! C’est un lieu de villégiature dans la campagne, près d’une rivière, un endroit sauvage un peu isolé, bien conservé, et protégé. Les propriétaires terriens ont construit des petites maisons pouvant accueillir des familles avec tout le confort : parrilla, terrasse, terrain arboré, petite salle de festivité….

Réveillon dans la petite maison, puis babyfoot et billard ! 

 

Mercredi 2 janvier 2019

Rencontre avec une jeune fille qui va passer une année en France (permis de séjour d’un an avec possibilité de travailler) Marie-José Alguacil, je vais l’aider dans ses démarches administratives et relationnelles.

 

Jeudi 3 et vendredi 4 janvier 2019

Préparation et retour en France

 

Samedi 4 janvier soir : arrivée en France

 

Perspectives de travail en Amérique du sud

 

Contacts en Argentine :

À Mendoza : Daniel Saez, professeur 2nd degré en sciences naturelles et professeur dans un institut technique de la ruralité.

Directeur de l’école secondaire Eduardo Galéano, où pourront se déployer les projets.

et Silvia Tosi, enseignante primaire.

 

À Cordoba : Carlos Adrian Sanchez, psychologue, mail : exquisiteces@yahoo.es

 

Quelles perspectives ?

-des lieux d'échanges avec l'Amérique latine, qui peuvent nous intéresser au titre de la pédagogie institutionnelle :

-en Uruguay,

-Gabriela Varaldi (Gabi) travaille dans une institution qui accueille des enfants (orphelins ou placés).  Elle a déjà commencé un véritable travail en pédagogie Freinet, mais les apports de la pédagogie institutionnelle devraient lui permettre d'étendre sa panoplie pédagogique.

-son mari, travaille dans une institution qui accueille des adolescents en grande difficulté, mais je n'ai pas pu beaucoup parler avec lui, il travaillait les jours où j'étais en Uruguay (ils ont un système de 3 x 8 qui fait que ses horaires n’étaient pas compatibles)

-en Argentine

-j'ai rencontré un éducateur (champion du monde de karaté) qui travaille bénévolement (mais ça peut évoluer) dans une structure qui accueille des adolescents pré-délinquants  de la ville de Cordoba. Là encore, c'est l'outillage pédagogique, psychologique... qui manque! Alors on peut réfléchir à une coopération qui aboutisse à des échanges !

 

 

Répondre

CAPTCHA
Ce test permet d'éviter le spam :
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.