Aller au contenu principal

Répondre au commentaire

Faire connaitre notre pédagogie

Comment nous faire connaître en utilisant ou provoquant des manifestations publiques.

 

De quelques actions qui marchent.

Le 13 mars dernier, la médiathèque de Vence prenait le nom de Élise et Célestin Freinet. Cette action est dans le prolongement des journées que nous avons organisées à l'occasion de la parution du timbre dédié au couple Freinet, à Le Bar-sur-Loup et à Vence, premier et dernier poste d'enseignement de Freinet.

De telles manifestations sont l'occasion de rencontres précieuses en particulier avec les anciens élèves des écoles Freinet mais aussi de projets.

Des rendez-vous ont été pris pour des portraits vidéos à venir.

Quant aux projets évoqués ci-dessous, ils sont transposables dans nos régions, quel que soit le pays dans lequel nous exerçons.

Des projets cinéma. Nous envisageons, aidés par la municipalité de Vence, l'organisation d'un cinéclub régulier pour présenter des films d'archives, et des vidéos tournées dans les classes exerçant la pédagogie Freinet aujourd'hui. Notre cinémathèque nous permet, sans faire appel aux productions commerciales, d'envisager un festival du film éducatif. Projet qui peut être formalisé relativement rapidement. Par le film nous touchons actuellement un large public avec lequel nous pouvons débattre de la situation de l'enseignement et de l'éducation en général aujourd'hui.

Vence étant un lieu particulièrement touristique, ces deux actions ne peuvent qu'être encouragées par les offices du tourisme dans le cadre du Parcours européen des pédagogues. Ce circuit s'inscrit dans le Parc Régional et partant de Gars, village de naissance de Freinet, il passe par Saint-Paul de Vence, Vence, mais aussi Coursegoules où l'ancien musée d'art enfantin mériterait d'être réhabilité. Il se prolonge dans le pays de naissance d'Élise, la région de Vallouise, si proche de l'Italie que cette proximité est une invitation à passer la frontière, purement administrative. L'Italie, la Suisse, l'Allemagne, la Belgique, toute l'Europe, sans oublier l'Espagne, la venue des petits réfugiés espagnols ayant eu une grande importance pour l'école. Mais la FIMEM nous invitera très vite à passer outre les océans.

Quant à la médiathèque de Vence, équipée pour conserver des documents de manière contrôlée, elle complètera rapidement ses fonds : bibliothèque des Freinet, revues pédagogiques et documentaires de la CEL et des PEMF, archives déposées par l'IFV (albums et Pionniers entre autres) venant du fonds de Madeleine Freinet, mais aussi des espaces thématiques inexistants ailleurs à ce jour. Elle a commencé à organiser des ateliers d'imprimerie et de gravure pour les enfants mais aussi pour les adultes dont un bon nombre ont fréquenté l'école du Pioulier et sont avides de transmettre ce qu'ils ont vécu. La médiathèque de Vence viendra compléter les Archives Départementales de Nice où se trouve le fonds de la famille Freinet, celui du Mouvement de l'école moderne et l'ensemble des films d'archives produits entre 1926 et 1953, que nous avons retrouvés, auxquels nous avons ajouté un fonds de films d'animation réalisés par les enfants et les adolescents entre 1970 et 1990.

 

Mm, J. Jourdanet, Léonard et Marysia

Répondre

CAPTCHA
Ce test permet d'éviter le spam :
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.