Aller au contenu principal

Présentation générale de la 30e RIDEF par le MCE

 

BILAN SOCIAL XXX RIDEF ITALIE
 
Il contient :
Introduction , Giancarlo Cavinato , secrétaire MCE
Il Movimeno di cooperazione educativa ( MCE )
La Fédération Internationale Mouvements Ecole Moderne ( FIMEM )
Pourquoi un rapport social pour le XXX RIDEF
La proposition de formation
Les engagements pour l’organisation de la rencontre
                A. offerte de formation
                B. ressources organisationnelles
                C. ressources financières
Budget
Personnes engagées dans l’organisation
Sujets interessés à la RIDEF

Le Mouvement de Cooperazione Educativa étant donnée la complexité de l'organisation de la XXX° RIDEF, a institué le groupe national de coordination ‘Ridef ITALIA 14’ avec la tâche de coordonner les différentes étapes pour la réalisation de la rencontre.
Le groupe de coordination , étant donné la complexité de l'initiative dont ils interagissent valeurs, aspects pédagogiques, organisationnels et financiers , a décidé d'élaborer le budget social comme un outil qui peut représenter l'interconnexion des différentes parties , et renforcer le partage du projet par la clarification des objectifs et le rapport final.

Le bilan social pour la RIDEF
Le bilan financier de la RIDEF a des caractéristiques particulières . Du moment qu’une Ridef est organisée tous les deux ans par un pays différent , il s'agit de faire un compte-rendu d'un projet qui contient chaque fois de nouvelles caracteristiques différentes des éditions précédentes . Il ne s’agit donc pas de faire des comparaisons parmi les objectifs fixés et les résultats obtenus entre les différents RIDEF , puisque les réalités institutionnelles , politiques, sociales , économiques , des différents pays dans lesquels nous faisons ces rendez-vous sont très différents les uns des autres et affectent les résultats de la réunion .
Cependant , pour chaque rencontre , il est possible de donner des informations à l'égard de trois aspects sur lesquels on travaille :
* les valeurs de référence et le programme du mouvement Freinet qui organise l'événement,

* le compte-rendu des actions et des résultats par rapport aux objectifs retenus ,
* la déclaration des ressources disponibles , de leurs méthodes de gestion et des résultats .
Le bilan social de la XXX° Ridef, avec annexe le budget prévisionnel, permet de donner une représentation unitaire, concise et claire de la situation au départ et sur comment on va préparer la mise en œuvre de l'initiative , en aidant le mouvement à partager un horizon commun de sens . Il permet d'expliquer les idées, les valeurs et les pratiques éducatives du mouvement en faisant prendre conscience de l'importance du rôle de la MCE et FIMEM – l’associationisme coopérative d'enseignement - pour la libre diffusion de la connaissance et donc pour le développement démocratique de l'école et de la société .
Pour la XXX° Ridef le budget social est , par conséquent, un engagement qui permet au MCE et à la FIMEM de :
• mettre l'accent sur les valeurs de solidarité internationale, du partage et de l'échange des connaissances , soulignant le grand capital culturel et pédagogique du MCE et de la FIMEM ;
• faire ressortir le capital social du MCE et de la FIMEM , soit la somme de la pluralitè des relations formelles et informelles - personnelles , institutionnelles et associatives - que ces associations ont construit au fil des ans ;
• élargir et renforcer la relation entre tous les composants impliqués , à divers titres, dans l'initiative : les institutions sociales publiques et privées, nationales et internationales, les associations, les entreprises et les sponsors privés ;
• partager les objectifs pour la réalisation de la XXX° Ridef ;
• communiquer les résultats obtenus.
On prevoit un bilan final où ils seront donnés les résultats obtenus à partir de l'évaluation de l'action des trois domaines d'intervention envisagés : le projet de formation , les ressources organisationnelles , les ressources financières .
 
 
( texte complet en italien sue le site)

 

 

Fichier attachéTaille
bilancio_socialecorretto.pdf665.27 Ko

budget ; quelque calcul et quelque réflexion

Je viens de voir le BILAN SOCIAL de la prochaine Ridef de Reggio. Et aussi s'il sera totalement inutile parce qu' on est déjà presqu'arrivées au rendez-vous; je pose quelque question. C'est dificil d' ouvrir le débat car le document est seulement pour l'instant, en italien, en plus il ne se pose pas comme une invitation à une comparaison d'avis, mais plutôt comme un point de vue du groupe organisateur. Une profonde préoccupation est présent dans tout le document à propos des indicateurs de qualité du projet tandis qu' on met comme "indicateur de qualité" à propos de la "sensibilisation des autoritées politiques aux droits des enfants/filles" le numéro d'elles qui participent et le numéro de rencontres et heures quelles dédieront (pendant la ridef?) . Je trouve étrange qu'on puisse mesurer la sensibilité aux droits de cette façon. Autre indicateur de quantité à propos de rendre plus facile la participation à la Ridef des infants et filles c'est la production d'un document sur le droits (des enfants) prévu par les jeunes partecipans; et s'ils/elles désirent s'exprimer avac une dance? Devront quand meme écrire un document? On se pose, avant le vote de l'Assemblé, le projet de former les Beninois pour la Ridef 2016 et on donne des indicateurs en base à la quantité d'heures et de connaissances que les Beninois auront apprises. Je trouve tout ça aumoins bizarre dans un Mouvement coopératif . Personne ne s'occupe de solidarité dans l'organigramme de l'organisation, seulement des visa.
A propos du BUDGET ET TRANSPARENCE
On met que les frais généraux sont 189.457 , mais puisque le frais des hôtels et de l'auberge de jeunesse sont connues et aussi le frais de la nourriture et les personnes prévues sont 420, seulement les frais bases nourriture et dormir sont 162.000, si on ajoute les autres frais indiquées comme "mantenimento" "organisation (compris le 10% de la Fimem) on va à 201.000 ; on dit aussi qu'on invite 30 personne des pays en voie de développement donc aussi que l'Italie couvre le dépenses seulement de 15 d'entre eux on doit calculer 20.000 euro. Donc si on a vraiment la chance d'avoir des aides pour 61.000 euro (j'en doute) , il manquent : frais de transports, utilisation de l'école, concierge..salles, matériaux…publications , site, papeterie…normalement aumoins 30.000 ; êtes-vous sûr que le budget est en équilibre ?