Aller au contenu principal

Lettre de la présidente de la FIMEM

                                                    

Lettre de la présidence

Rappel du principe des vases communiquants, si cher à Freinet:

“Un collectif fort renforce chacun des individus et des groupes et

des individus et des groupes forts façonnent et renforcent le collectif”.   

La FIMEM : pourquoi?  Pour qui?

Mon expérience de quatre ans au CA de la FIMEM m’incite à questionner l’utilité actuelle de notre Fédération et à explorer avec vous des pistes prometteuses pour la renforcer et la moderniser et ce dans un avenir très rapproché.

Cet outil extraordinaire de promotion, de consolidation et de mobilisation peut vraiment jouer un rôle plus important auprès de tous ceux qui s’intéressent à la PF et qui, par conséquent, se préoccupent également de tous les phénomènes environnementaux qui ont une influence indéniable sur l’école.

Je pense à l’implication des Mouvements-membres bien sûr mais aussi à tous et à chacun des membres qui se sentent interpelés et qui souhaitent partager leurs idées pour assurer la vitalité, le rayonnement et la pérennité de la FIMEM?

Que faut-il changer, que faut-il modifier pour que la FIMEM devienne un  INCONTOURNABLE pour tous ceux qui font le choix d’y adhérer?

Quelques pistes:

Un CA productif (élu)

…qui initie, qui suggère, qui consulte, qui  valide, qui regroupe, qui coordonne  et rend disponibles les bonnes pratiques, tant organisationnelles que pédagogiques

Pour faire évoluer ce « travail de titan », il faut des compétences explicites, ciblées et variables selon les problématiques  prioritaires du moment. Voilà pourquoi nous avons élaboré un profil de compétences (des critères) et proposé un accompagnement dans l’action pour quiconque désire s’engager au CA.

Des correspondants locaux en lien direct et constant avec la FIMEM

Idéalement chaque Mouvement mandaterait 1 ou 2 de ses membres. Des personnes-pivot motivées,fiables, crédibles et  déjà impliquées au sein de leur Mouvement auraient comme principale tâche d’améliorer les COMMUNICATIONS à l’interne et avec la FIMEM. Il s’agit esentiellement  de faire  circuler l’information auprès des différentes instances locales, régionales nationales et internationales. Ces interlocuteurs-clés s’engageraient pour un mandat de 2 ans (entre 2 Ridefs).  

Un CA élargi  

La Suède a privilégié la « communication sous toutes ces formes » comme thème pour la Ridef 2018. Et c’est ce dont la FIMEM a le plus besoin actuellement … pendant la Ridef bien sûr mais surtout pour maintenir l’élan après et entre les Ridefs.

Si l’intérêt y est, un choix de plusieurs « chantiers thématiques » pourrait être proposé aux Ridéfiens (anciens et nouveaux)  qui voudront proposer leurs idées de transformation et nous faire cadeau de leur expertise, de leurs intérêts et de leurs talents.

 

À titre d’exemples:

Chantier 1-Attentes réciproques:  besoins des Mouvements envers la FIMEM? Contributions attendues par la FIMEM?

Chantier 2- Organisateurs de Ridefs: pratiques gagnantes à mutualiser

Chantier 3- Héritage organisationnel: perspectives historiques de décisions, outillages de gestion, fiches-guides pour assurer la continuité et l’efficacité des membres qui se succèdent au CA?

Chantier 2-Site FIMEM:  utilisé ou non? utile ou non? améliorations suggérées pour en améliorer la convivialité s’il y a lieu  

Chantier 5- Autres sujets :  initiés par les Mouvements ou suggérés par la FIMEM. Il y en a déjà plusieurs sur notre table de travail (voir orientations dans l’Infor # 70)...pourquoi ne pas commencer par ceux-là ...dès maintenant?

 

C’est ce qui fera en sorte  que  cette Fédération qui nous rassemble tous, nous ressemble de plus en plus.   Informer, consulter, partager, mobiliser, s’engager pourrait être notre « leitmotiv collectif » des prochaines années. Qui sera partant?   

 

Ridef 2018...c’est un rendez-vous! J’y serai. Et vous?

Tampon FimemC:\Users\Mariel\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.Outlook\CF9YJ1SZ\signature.jpg

Présidente de la FIMEM

 

 

 

Let's work!

Hello all,

I was happy to read this letter from Mariel, president of the Fimem Board. I invite you to read it on the fimem website.
I am looking forward to the next ridef because I feel that there will be great opportunities to make our international movement stronger and to reinforce the national movements.
During Ridefs and in between Ridefs, we can benefit more from the human resources (yes, that is us!). We Ridefians are an interesting diverse variety of enthousiast freinetworkers with complementary skills, living in a century that gives us new possibilities in terms of communication and international cooperation.
Let’s make more use of our time together: in previous ridefs grew some new ideas that ask for further thinking and developping. In 2016 we reflected about a different approach to the idea of “basic groups”, there were cool multicountry-initiatives, in 2014 we invented a problem solving group, ...
I see people with different motivations:
- some people want to support / improve the actual Ridef
- some people want to think about / organise the future Ridefs
- some people want to reinforce their (and other’s) national movement
- some people want to help spread the ideas of Freinetpedagogy
- some people want to reinforce FIMEM and its communication

I think it is a good idea to organise during ridef and during pre-ridef moments of worktime/thinktime: open for all people who want to do to donate some time and energy to Fimem.

For instance:
- preparation time for intercultural evenings (performances with people from different countries – e.g. powerful messages in Dogbo)
- think together with the future ridef organisers (Quebec and Morocco) and the organisers of previous ridefs to exchange ideas and build the Fimem heritage, a Ridef toolkit with good practise, to preserve expertise and pass it on to future generations.
- learn how to make a blog/website for your national freinetmovement
- write or translate books/articles, make movies
- work for the fimem website / learn how to use it
- think together with the board of Fimem (for some topics, it is efficient that the board is a small group, but for other topics it is a pity to have only the small board and the big assembly. I think Fimem could benefit from some sort of group in between these two forms)
I believe that there are more people who want to work together on questions like:
- How to communicate in between ridefs?
- How can Fimem be more efficient?
- How can we preserve equal participation from all continents?
- How can we make a Ridef Toolkit for organisers?
- How can modern technology help us reach our goals?
- How can we have more people interested to be in the Fimem Board?
- How can we organise the international solidarity?
- How can we solve language problems?
- ...
We don’t have to solve everything immediately during the next ridef, but I am confident that we could advance and take some steps in each of these topics when we decide to invest some time in this...
Are you also joining in ? What are your ideas?

Optimistic greetings,
Katrien

Allons au travail!

Bonjour tous,

J'ai été heureux de lire cette lettre de Mariel, président du conseil d'administration de Fimem. Je vous invite à le lire sur le site internet de fimem.
J'attends avec impatience la prochaine ridef parce que je sens qu'il y aura de grandes opportunités pour renforcer notre mouvement international et renforcer les mouvements nationaux.
Au cours de Ridefs et entre Ridefs, nous pouvons bénéficier davantage des ressources humaines (oui, c'est nous!). Nous, Ridefians, sommes une variété intéressante et diversifiée de bricoleurs passionnés avec des compétences complémentaires, vivant dans un siècle qui nous donne de nouvelles possibilités en termes de communication et de coopération internationale.

Faisons plus usage de notre temps ensemble: dans les précédents tours, nous avons développé de nouvelles idées qui demandent plus de réflexion et de développement. En 2016, nous avons réfléchi à une approche différente de l'idée de «groupes de base», il y avait des initiatives multiculturelles, en 2014 nous avons inventé un groupe de résolution de problèmes, ...

Je vois des gens avec des motivations différentes:
- Certaines personnes veulent soutenir / améliorer le Ridef réel
- certaines personnes veulent penser / organiser le futur Ridefs
- certaines personnes veulent renforcer leur mouvement national (et d'autre)
- certaines personnes veulent partager les idées de la pédagogie Freinet
- certaines personnes veulent renforcer FIMEM et sa communication

Je pense que c'est une bonne idée de s'organiser pendant le ridef et pendant les moments pré-ridef de worktime / thinktime: ouvert à tous ceux qui veulent faire du don de temps et d'énergie à Fimem.

Par exemple:
- temps de préparation pour des soirées interculturelles (représentations avec des personnes de différents pays - par exemple des messages puissants dans Dogbo)
- réfléchir ensemble avec les futurs organisateurs du rallye (Québec et Maroc) et les organisateurs des précédents tournois pour échanger des idées et construire le patrimoine Fimem, une boîte à outils Ridef de bonnes pratiques pour préserver l'expertise et la transmettre aux générations futures.
- apprendre à faire un blog / site web pour votre mouvement national de freinet
- écrire ou traduire des articles et des livres, créer des vidéos
- travailler pour le site web de fimem / apprendre à l'utiliser
- penser avec le conseil d'administration de Fimem (pour certains sujets, il est efficace que le conseil soit un petit groupe, mais pour d'autres sujets, il est dommage d'avoir seulement la petite table et le grand rassemblement. sorte de groupe entre ces deux formes)

Je crois qu'il y a plus de gens qui veulent travailler ensemble sur des questions comme:
- Comment communiquer entre ridefs?
- Comment Fimem peut-il être plus efficace?
- Comment pouvons-nous préserver une participation égale de tous les continents?
- Comment pouvons-nous créer une boîte à outils Ridef pour les organisateurs?
- Comment la technologie moderne peut-elle nous aider à atteindre nos objectifs?
- Comment pouvons-nous avoir plus de personnes intéressées à siéger au Conseil de Fimem?
- Comment pouvons-nous organiser la solidarité internationale?
- Comment pouvons-nous résoudre les problèmes de langue?
- ...

Nous n'avons pas à tout résoudre tout de suite lors de la prochaine réunion, mais je suis confiant que nous pourrions avancer et prendre des mesures dans chacun de ces domaines lorsque nous décidons d'investir un peu de temps dans ce ...
Participez-vous également? Quelles sont tes idées?
Salutations optimistes,
Katrien

Enfin un commentaire!

Merci pour ce commentaire détaillé Katrien! Il va exactement dans le même sens que "la lettre de la présidence".