Aller au contenu principal

Suite à la discussion lancée par Andi ... par Marta Fontana

 

Je n'étais pas en Suède lors de la dernière Ridef mais j'ai suivi la narration de certains participants, en grande partie des Italiens, et quand je lis le texte d’Andi, je suis complètement d'accord avec lui et ses notes:
- Le nombre de membres dans le CA en ce moment n'est pas suffisant (4) et je pense que nous devons y réfléchir attentivement et essayer de trouver des solutions:

1. Tout d'abord, je suggère le CA actuel ouvre le débat à l'intérieur de la FIMEM et en son sein.


- Pourquoi les pays FIMEM ne sont-ils pas intéressés à participer au CA ?
Peut-être pensent-ils qu'il y a trop de réunions ; de toute façon aujourd'hui, il n'y a que peu de réunions en présence, la plupart d'entre elles se font via skype, donc le trajet est limité et vous pouvez toujours être en contact.


- Avoir des membres d’autres pays, en plus grand nombre, pourrait donner au groupe de travail le rythme exact de ce qui se passe dans d’autres pays et le faire savoir aux autres membres de la FIMEM.


- En outre, la Ridef est un grand événement pour rencontrer des personnes venant de différents pays concernés par la pédagogie Freinet et l'Assemblée Générale, à travers le travail du CA est une grande chance de réfléchir au passé et de regarder vers l'avenir.


- Une proposition: promouvoir à nouveau le groupe de délégués (le groupe spécial composé de volontaires de différents pays) avec des lettres et des messages spéciaux à tous les pays, en essayant d'aider et de stimuler la «mission politique» du CA et son importance à l'intérieur de la FIMEM. Ce groupe pourrait travailler sur Internet et être ouvert à toute suggestion et intervention.


- Il était une fois une multilettre, qui d'une certaine manière essayait de collecter ce qui se passait dans les différents pays et qui était envoyée à chaque membre de la FIMEM ... c'était un excellent moyen de se contacter.


- Le travail du CA ne doit pas se limiter aux problèmes bureaucratiques, il est au cœur de la FIMEM et nous devons le soutenir avec des idées provenant de tous les pays membres.


Ce ne sont là que quelques suggestions ... Je les ai envoyées sur le site de la FIMEM, au CA , espérant avoir des réponses en termes d'ouverture d'un débat ...

 Marta Fontana

Suite aux commentaires et suggestions de Marta

Je veux d'abord te remercier d'avoir pris le temps de nous acheminer ces commentaires et suggestions "post-Ridef". Ces remerciements s'adressent également à Andi et aux commissions internationales qui, je l'espère, nous feront cadeau de leur plan de travail bientôt.

La question concernant le manque de candidatures au CA est effectivement très préoccupante. Le CA en discutera lors de sa première rencontre Skype, le 18 septembre prochain ...mais toutes les hypothèses sont bienvenues. Les raisons sont sûrement multifactorielles et nous vous invitons tous à nous les faire connaître. Plus facile d'apporter des correctifs pertinents lorsque le diagnostic est bien posé.

Ta présence nous a manqué en Suède Marta...j'espère que nous te retrouverons au Québec en 2020. En attendant, tes interventions virtuelles à distance sont très éclairantes...j'espère qu'elles se poursuivront tout au long des 2 prochaines années.