Aller au contenu principal

Murata Eichi

Dans :

Michel
Je viens d'apprendre le décès de Murata survenu le 21 janvier. Son coeur a lâché, il avait 76 ans. Je suis effondrée.
Masako

 

 

 

 

 

 

Bonjour
Je viens d'apprendre de Masako Saeki le décès d'Eichi Murata d'une crise cardiaque à l'âge de 76 ans survenue le 21 janvier. Nombreux sont ceux qui le connaissaient dans le mouvements Freinet International. Murata était de toutes les RIDEF. On l'y voyait passer dans tous les ateliers, se déplacer dans les expositions, la caméra toujours rivée à l'oeil, en recherche permanente d'images, de témoignages à montrer en rentrant au Japon. Instituteur, puis formateur à l'université il a fortement contribué à installer un mouvement Freinet dans un pays où l'enseignement est particulièrement formaté.
Sa disparition est un choc pour le mouvement Freinet international.
Je ne suis pas chez moi actuellement, mais je vais tenter d'ouvrir un espace sur le site de la FIMEM afin que tous ceux qui souhaitent témoigner puissent le faire. Le mouvement Freinet japonais a besoin de sentir notre solidarité. Les messages personnels sont important, mais merci de témoigner publiquement parce que c'est ainsi que nous montrons que nous sommes un mouvement.
Témoignages sur listes FIMEM.
Adresse de la présidente du GGUJ : m-igari@sa2.so-net.ne.jp (Miki Igari)
Espace bientôt mise en place sur le site de la FIMEM par l'entrée mouvement/Japon.
Coopérativement
Michel
Dear our friends, FIMEM members,
Dans ce temps de tristesse du décès d'Eiichi Murata, beaucoup de messages de condoléances des amis étrangers ne cessent de nous arriver. Ils nous réconfortent et nous vous en remercions. Les obsèques ont eu lieu aujourd'hui.

Murata, lui si plein d'énergie, est parti seulement dix jours après que la crise l'a frappé. Cela a été trop brusque. Nous en sommes encore ahuris et n'arrivons pas encore à accepter ce qui est arrivé. Dans ces moments d'immense tristesse, vos messages de sympathie nous consolent énormément.

Comme beaucoup d'amis étrangers nous le disent dans leur message, la présence de Murata était immense, cela l'était pour notre groupe aussi. Nous ressentons un sentiment de vide causé par son décès qui va nous engloutir et s'agrandir. Mais ses idéaux sur l'éducation ainsi que son souhait d'appliquer la pédagogie Freinet dans l'éducation japonaise sont solidement enracinés en nous. Nous sommes déterminés à poursuivre ses travaux et à continuer à militer.

Murata attendait avec impatience la RIDEF en Espagne de cet été. Quelle tristesse de penser qu'il ne sera pas parmi nous. Il nous disait : « Ce sera peut-être ma dernière participation ? » Sentait-il son corps en train de le lâcher. Mais nous aurions tellement voulu qu'il soit en forme jusqu'à l'été, au moins jusqu'à cet été.

Gendai Gakko Undo Japan
Représentant : Yoichi YAMAGUCHI