Salta al contenuto principale

le débat sur la laïcité. Quelle laïcité ?

 

Le débat sur la laïcité.          Quelle laïcité ?
Juste après la RIDEF de Léon 2012, j’ai soumis  un compte rendu de la rencontre au CA AMEM. Dans le dernier paragraphe du compte rendu, j’ai commenté la réaction de certains camarades Belges sur leur réaction à propos des femmes voilées de la rencontre. Il n’y en avait que deux et certaines d’autres qui portent des bonnets. Un bonnet français ? un foulard africain ? ça sert à protéger la tête. J’avais considéré cela comme étant un faux débat. Nous ne voulions pas par la suite, réagir aux critiques et préférons laisser les autres le faire à notre place, pour une seule raison à notre sens «  la laïcité, au sein de la FIMEM, ne doit faire du mal à aucun(e) congressiste »
Au moment où nous avons appris qu’un débat sur la laïcité est programmé pour la prochaine RIDEF 2014. Nous avons décidé de réagir par écrit sur ce thème, même si la FIMEM n’a pas demandé notre position officiellement, parce qu’à mon sens, si la FIMEM prépare un changement des textes, elle doit avertir officiellement tous les mouvements par écrit à l’avance, pour lui envoyer chacun sa proposition officielle votée par une AG.
Il y a un mois, alors qu’on était en train de préparer notre participation, la délégation marocaine m’a demandé comment réagir au moment du débat sur la laïcité si la question du foulard est soulevée ?
Sans hésiter, j’ai écrit un texte sur ma position cette question, une position qui est d’ailleurs sollicitée par un autre mouvement européen . Mais une semaine avant le départ des camarades, j’ai retiré mon texte pour les raisons suivantes :
1/ Si le texte doit être soumis aux instances de la FIMEM, il doit être à l’avance voté par une AG AMEM.
2/ Je pense que La position AMEM doit être celle de la CAMEM, j’ai donc écrit au CA CAMEM pour une position commune africaine sur la laïcité.
3/ Je suis pour une laïcité qui ne fait de mal à aucun(e) congressiste.
4/ L a FIMEM doit accorder de larges avantages dans ses textes à la laïcité pour des interlocuteurs autonomes et de qualité.
5/ la FIMEM ne peut que gagner avec des interlocuteurs conscients de leur appartenance à un mouvement de l’école moderne, elle construira avec eux sur du solide, dans le respect des lois et des habitudes de la FIMEM.
6/ Un interlocuteur faible avec des réactions rapides et non conscient de l’esprit FIMEM ne peut qu’être maniable au gré de conceptions systématiques arbitraires.
7/ Nous ne devons pas «  idéologiser » la laïcité .
8/ la loi marocaine met la femme marocaine sur pied d’égalité avec l’homme. Un pilier des droits de l’homme.
9/ le voile n’est pas une preuve de l’islamité réelle de la femme.
10/ le port du voile à mon sens ne doit pas contredire les textes de la FIMEM , l’esprit FIMEM , celui d’une école moderne démocratique que nous défendons tous, celui de l’esprit Freinet ...
                                                      Mohamed Id Babou, en son nom personnel  le 26/07/2014.  
 
 
 

 

Maroc la laïcité un faux débat.

Le débat sur la laïcité.
Quelle laïcité ?
Juste après la RIDEF de Léon 2012, j’ai soumet un compte rendu de la rencontre au CA AMEM. Dans le dernier paragraphe du compte rendu, j’ai commenté la réaction de certains camarades Belges sur leur réaction à propos des femmes voilées de la rencontre .Il n’y en avait que deux et certaines d’autres qui portent des bonnets. Un bonnet français ? un foulard africain ? ça sert à protéger la tête. J’avais considéré cela comme étant un faux débat. Nous ne voulions pas par la suite, réagir aux critiques et préférons laisser les autres le faire à notre place, pour une seule raison à notre sens « la laïcité, au sein de la FIMEM, ne doit faire du mal à aucun(e) congressiste »
Au moment où nous avons appris qu’un débat sur la laïcité est programmé pour la prochaine RIDEF 2014. Nous avons décidé de réagir par écrit sur ce thème, même si la FIMEM n’a pas demandé notre position officiellement, parce qu’à mon sens, si la FIMEM prépare un changement des textes, elle doit avertir officiellement tous les mouvements par écrit à l’avance, pour lui envoyer chacun sa proposition officielle votée par une AG.
Il y’a un mois, alors qu’on était entrain de préparer notre participation, la délégation marocaine m’a demandé comment réagir au moment du débat sur la laïcité si la question du foulard est soulevée ?
Sans hésiter, j’ai écrit un texte sur ma position sur cette question, une position qui est d’ailleurs sollicitée par un autre mouvement européen . Mais une semaine avant le départ des camarades, j’ai retiré mon texte pour les raisons suivantes :
1/ Si le texte doit être soumet aux instances de la FIMEM, il doit être à l’avance voté par une AG AMEM.
2/ Je pense que La position AMEM doit être celle de la CAMEM, j’ai donc écrit au CA CAMEM pour une position commune africaine sur la laïcité .
3/ Je suis pour une laïcité qui ne fait de mal à aucun(e) congressiste.
4/ L a FIMEM doit accorder de larges avantages dans ses textes à la laïcité pour des interlocuteurs autonomes et de qualité.
5/ la FIMEM ne peut que gagner avec des interlocuteurs conscients de leur appartenance à un mouvement de l’école moderne, elle construira avec eux sur du solide, dans le respect des lois et des habitudes de la FIMEM.
6/ Un interlocuteur faible avec des réactions rapides et non conscient de l’esprit FIMEM ne peut qu’être maniable au grès de conceptions systématiques arbitraires.
7/ Nous ne devons pas « idéologiser » la laïcité .
8/ la loi marocaine met la femme marocaine sur pied d’égalité avec l’homme. Un pilier des droits de l’homme.
9/ le voile n’est pas une preuve de l’islamité réelle de la femme.
10/ le port du voile à mon sens ne doit pas contredire les textes de la FIMEM , l’esprit FIMEM , celui d’une école moderne démocratique que nous défendons tous, celui de l’esprit Freinet ...
Mohamed le 26/07/2014. 11h 33.