Salta al contenuto principale

LE JOURNAL DES GENIES n°1

A Cap Haïtien, l'Orphelinat - école de Notre Dame de la Médaille Miraculeuse 

En 1996 Mme Claudette Leconte fonde la " Communauté des Laïques Catholiques d'Haïti " (CLCH) regroupant des hommes et des femmes venant de milieux sociaux très différents dans la ville de Cap Haïtien, au nord d'Haïti. 

La CLCH se voue à l'éducation d'enfants venants des couches les plus défavorisés de la société haïtienne. Elle privilégie l’accueil, l'éducation et la scolarisation d'enfants de milieu socialement défavorisé.

La CLCH est une organisation caritative et dépend entièrement de dons qui, hors les frais de gestion minimes, vont directement au projet, c'est-à-dire aux enfants.

Les enfants de 0 à 18 ans habitent au foyer et sont scolarisés de la maternelle au collège de l’école Notre Dame de la Médaille Miraculeuse.

Les enfants ayant fini le cycle du collège sont envoyés dans les écoles professionnelles ou dans les lycées du Cap Haïtien mais continuent à vivre dans l’orphelinat.    

L' ordinateur posé sur la table, dans le jardin...  et celle ou celui qui le souhaite vient écrire pour le 1er n° du "Journal des génies"


Mamie  Claudie aime bien travailler avec nous. Elle a cherché des femmes pour s’occuper de nous. Elle nous a aidés à bien parler le français. Elle a  payé les gens qui travaillent avec nous. C’est pourquoi je dis merci à tous...

Merci à « manmi clodi », à Chantal, à Sophie, à Philippe, à Edwige, à  Cloé, à Caroline

Emarah


La personne que j'aime le plus, est manmie  Claudie  parce qu'elle a beaucoup  pensé pour nous. Nous avons reçu tant de conseils. Elle nous envoie à l'école pour  apprendre  des chose importantes. Elle nous a donné à manger et à boire. Madame Philorose nous donne des conseils, madame Elisemène  s'occupe du dépôt. Madame Duverson  prend  soin de nous quand nous avons un problème.

  Walkens



LES BEBES

Je baigne les bébés chaque matin. Chaque  après midi,  je balaie, je passe la serpillière et je donne de la nourriture aux bébés.

 Guerline

 


QUAND JE ME LEVE, JE FAIS LE NETOYAGE ET JE BAIGNE LES BEBES. JE LEUR DONNE DU PAIN TREMPE DANS DU LAIT ET APRES JE FAIS LA LESSIVE. MON PETIT BEBE S'APPELLE NELLY  ET JE LA PEIGNE.

Belchy
 


LES ACTIVITES

Préparation pour des pépinières

 Premièrement, tamiser la terre noire, puis mélanger avec du sable pour permettre la pénétration de la racine. Ce mélange s'appelle Média.

On n'a pas de sol riche sans les matières organiques et des éléments nutritifs. Toutes ces substances rendent le sol plus léger ou fertile. Ensuite, un canal de drainage si c'est nécessaire, pour empêcher l'eau d' envahir les plantules.

 Deuxièmement, percer les sachets pour faciliter l'infiltration  de l'eau  puis les remplir à ¾ de média. De ce fait, on doit mettre une quantité de graines au milieu. Tout dépend de quelles plantes il s'agit :   pour la papaye et la tomate, il faut mettre deux ou trois graines pour s'assurer que l'une d'entre elles va pousser.

 Finalement arroser ça deux fois par jour, et attendre la germination. 

 ATTENTION    Ne planter jamais dans un sol  qui donne l'aspect d'une pâte.

 

Santia Jules & Chilton Bright

Le carnaval

Le carnaval c'est une fête populaire, mais en Haïti, nous avons notre façon de faire. Mais à l'orphelinat Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, cette fête a pour nous un intérêt qui se présente sous deux angles :

Le premier, c'est que tous les enfants sont motivés pour la réalisation de cette fête , avec un même esprit d'organisation et de participation, y compris toutes les préparations qui s'y attachent.

Le second, on développe chez les enfants, l'esprit d'initiation et de coopération autour d'un même intérêt que nous avons tous;c'est le développement artistique chez l'enfant, confirmer ses talents, et savoir identifier d'une manière individuelle,les talents cachés des enfants, à travers nos différents activités que nous avons sélectionnés autour de cette fête populaire.

Et pour tout dire, venez nous assister pour une deuxième édition, parce que notre façon de faire dépasse les commentaires; nous avons un package bien balancé et équilibré qui peut vous divertir d'une façon pleine et entière. Se la pou'w la

Galdy Emyr D. JULES   

 

Edwige et  Sophie sont allées au  Plateau  central. Elles sont allées à  Hinche.  Elles ont vu un grenier, des chevaux, le Gombo. 

 

Pendant qu'elles sont ici, elles font le cours de français.  J' aime  beaucoup Sophie parce qu'elle  nous apprend la  Zoumba.

Rousselande

 

 

Août 2014