Salta al contenuto principale

Compte rendu des responsables de la FIMEM à la Biennale de l'Education Nouvelle 2019

COMPTE-RENDU de la FIMEM

 participation à la 2ème Biennale Internationale de l’Education Nouvelle en 2019 à Poitiers (France)

 

17 Participants présents :

MOVIMENTO di COOPERAZIONE EDUCATIVA : Cristina Carraturo, Luigi Tammaro, Lanfranco Genito (membre du CA de la FIMEM) et Annamaria Pellachia (Italie)

ASSOCIATION MAROCAINE de L’ECOLE MODERNE : Asma Abouhamida, Ali Touaddi, Mohamed Id Babou (Maroc)

SKASIARHEIO : Sofia Lahlou et Maria Kantourou (Grèce)

FREINET BEWEGING : Katrien Nijs et Virginie Sinty (Belgique)

MOUVEMENT FREINET RUSSE : Elena Klepneva (Russie)

NOVA ESCOLA GALEGA : Anton Costa Rico (Espagne)

COLLECTIF QUEBECOIS de l’ECOLE MODERNE : Sylvie Cartier (Québec)

ASSOCIATION BULGARE de l’ECOLE MODERNE : Boyanka Petkova (Bulgarie)-financement Amis de Freinet +

ICEM INSTITUT COOPERATIF de l’ECOLE MODERNE : Marguerite Gomez et François Perdrial (France)

Participation prévue dans le programme

2 ateliers :

Le projet Bottega ( voir https://biennale-education.org/projet-bottega-de-la-communication-sur-le...) Cristina Carraturo, Luigi Tammaro, Lanfranco Genito ;

l’école l’Envol de Laval (Québec) par Sylvie cartier et François Perdrial

1 table ronde Pédagogie active, pédagogie d’acteurs par Katrien Nijs et Virginie Sinty

1 débat : des outils de la pédagogie Freinet, le JOURNAL et le TEXTE LIBRE au service de l'apprentissage du français auprès des personnes migrantes. Quelles pratiques ? Quels enjeux ? - animé par Marguerite Gomez.

CARACTERISTIQUES PRATIQUES 

Arrivées et départs de la Biennale : Malgré les difficultés dues aux grèves de la SNCF, les perturbations n’ont que légèrement affecté le groupe. Cela a été une bonne initiative de nous faire arriver la veille de l’ouverture. Hébergement et Restauration : Satisfaisant bien que les chambres de l’hôtel Ibis gare soient trop petites pour deux personnes. Transport urbain : Au deuxième jour les transports quotidiens entre hôtels et Biennale ont été régulés à notre grande satisfaction. Vie dans la Biennale à l’université de Poitiers : Très bon accueil, lieu convivial, très grandes salles.

CARACTERISTIQUES POLITIQUES

Ateliers et Débats ont permis aux différents membres de la FIMEM d’entrer en contact direct avec leurs compatriotes qui étaient dans d’autres mouvements FICEMEA, LIEN, etc… Les regroupements ne se sont pas faits entre d’un côté la FIMEM et de l’autre les autres mouvements, mais entre espaces géographiques : pays du Maghreb et Machrek, Russes et Bulgares, Belges, Espagne et Amérique latine, etc… D’où la découverte de cultures éducatives et politiques différentes, dans des mondes similaires Les conférences, toutes de qualité, ont permis à tous d’avoir un socle commun de référence, source de débats et de discussions.

Les tables rondes ont mêlé des intervenants de différents pays montrant le caractère internationale de cette Biennale. Les langues étrangères loin d’être un obstacle sont devenues un atout d’écoute et de compréhension. Le repas informel du premier soir (la veille du début de la Biennale) fut un lieu de premières rencontres et de retrouvailles en tout point remarquables, soirée très bien organisée.

L’accueil à la Mairie de tous les internationaux a permis à tous de découvrir la villa Bloch et les poètes en résidence dont l’Iranien Mohamed Bamm et le Camerounais Kouam Tawa.

Cette rencontre à permis aussi à tous de se rencontrer.

La conférence : Les Droits de l'enfant à l’école, Pour une éducation à la citoyenneté participative de Jean Le Gal a été pour beaucoup un temps fort.

Chacun des 17 membres a participé à de nombreux ateliers, débats et tables rondes , cela permet à la FIMEM d’avoir des comptes-rendus multiples des ateliers de chacun d’entre nous.

Perspectives et désirs 

Construire dans nos pays respectifs des alliances à la base avec les membres de l’éducation nouvelle et organiser si possible de petites « biennales » dans les pays. Faire connaître les différents courants qui composent la biennale (Education, Animation,…) Construire un front commun, au sein de nos pays et aussi de la FIMEM pour lutter contre la marchandisation, les politiques régressives qui nous entourent, ... dans la perspective de la défense inconditionnelle des Droits de l'enfant et de la mise en oeuvre de la pédagogie Freinet comme éducation émancipatrice.

Suite à la conférence de clôture de Conny Reuter, pourquoi la FIMEM n’adhérerait-elle pas à la plate- forme SOLIDAR ? http://www.solidar.org/en/about-us/solidar

Participer à une 3ème Biennale en 2021 ?

 

CR fait le 3 novembre par François Perdrial revu et corrigé par Marguerite Gomez

Photo d’une partie de la délégation :

https://www.fimem-freinet.org/fr/node/3534

AllegatoDimensione
compte.docx16.12 KB