Passar para o conteúdo principal

Responder ao comentário

CR Chine mai 2019

Posted in

  

Compte rendu de 15° séjour en Chine mai 2019

Olivier Francomme

******

 

Le programme était potentiellement chargé, suite au développement et à l’expansion des nouveaux projets !

 

Projets en cours :

-Préparation des 2 futures ouvertures à Wuhan : formation des équipes et mise en œuvre du centre de formation à la pédagogie Freinet à Wuhan. Rencontre avec les futurs parents de l’école de Xiaoguishan, et visite du chantier de Jianghan (école du Yangtsé !).

-Projet coopération avec groupe belge : visite à Xi’an et Chengdu, rencontre avec l’ECEC, centre de recherche sino-belge de Chengdu.

-Suivi du projet d’école maternelle Freinet à Xi’an (Dan et Xiaolu) : visite de chantier et travail sur plan, rencontre des différents partenaires, rétro-planning.

 

Relations extérieures :

-Proposer une conférence axée sur l’art et l’expression libre dans la pédagogie Freinet à Changsa.

-Proposer la conférence sur le jeu à l’Alliance française de Wuhan.

-Proposer aux universités : la conférence sur le jeu (sans le Consulat de France), une conférence sur les Chercheurs Collectifs Coopératifs (CCC), pour anticiper la conférence de Bordeaux.

-Préparation du congrès de l’ICEM en août 2019 à Angers.

 

Recherche : suivi des anciens élèves de la petite fourmi à partir :

·        

des 3 questionnaires de recherche et leurs traductions

·        

de la liste des enfants sortis de la petite fourmi en 2017 et 2018 pour initier base de données!

·        

des questionnaires électroniques aux parents

 

Travail sur les (nombreuses) publications en Chine : faire le point et nouveaux projets !

 

Intégrer le travail de Mélissa dans les travaux de la petite fourmi : cours de MNLE avec profs et parents, suppression du manuel scolaire, livre de vie MNLE chinois.

 

Pressbook La petite fourmi :

Quelles nouvelles publications électroniques de la petite fourmi en Chine ?

 

Compte-rendu du 15° séjour en Chine

 

Lundi 6 mai 2019

AM conseil des formateurs à l’ESPE de Beauvais

 

Mardi 7 mai 2019 Journée préparatoire « projets en Chine : Xi’an et Chengdu »

Nous commençons le travail dans la voiture avec Yanyang. Elle fait le point sur l’actualisation de mon programme et la situation à Wuhan. Tout va bien, mais il y a une surcharge de travail due aux 2 prochaines ouvertures !

Avec Ying, nous engageons ensuite la discussion sur les points principaux de ce séjour. Nous évaluons les enjeux des projets de Xi’an et de Chengdu, il va falloir faire mutualiser le travail, ce sera la principale difficulté. En revanche, cela va accroître les potentialités de travail et répartir les charges.

Puis nous poursuivons le travail en nous centrant sur les travaux à Wuhan. Nous allons entamer la création de la structure de formation à la pédagogie Freinet avec l’équipe de la petite fourmi. Puis je passe voir l’équipe à l’école, l’accueil des enfants et de l’équipe est toujours aussi chaleureux ! Je peux constater que nous sommes déjà à l’étroit dans cette école cocon ! Il est temps de déménager et de faire prendre de l’espace aux nouveaux projets.

Vers 16h,  Dan et Lu m’ont invité à une première rencontre de travail dont le voyage à Xi’an. Les sujets sont nombreux : nous travaillons sur les plans de la future école, nous re-répartissons les espaces : un nouvel espace est attribué à l’équipe éducative, afin qu’elle dispose d’un lieu pour les bureaux individuels, et une grande table de réunion. Pour chaque classe, nous envisageons une mezzanine qui accueillera le coin sieste pour éviter l’encombrement de l’espace classe. Puis nous réorganisons mon séjour à Xi’an et Chengdu, j’y rencontrerai  des responsables politiques locaux et les premiers membres de l’équipe éducative. À Xia’an, Ze accepte de modifier son emploi du temps pour partir un peu plus tard vers Chengdu.

Puis nous parlons aussi de mon travail de directeur international et des premières manifestations Freinet à Xi’an. La coopération avec Wuhan va se révéler riche et importante.

 

Mercredi 8 mai 2019 Journée à la petite fourmi

La matinée: à l’école

La première partie de la matinée est consacrée à la finalisation de l’emploi du temps ? Il faut bien répartir les temps de formation, de visite, de rencontre, de travail académique...

Puis Ying rencontre les futurs professeurs d’éducation physique (pour les prochaines écoles). Pendant ce temps, je vais voir différents moments de classe.

Après le repas, j’assiste au cours de mandarin en MNLE avec Mélissa. Le travail porte ses fruits, les enfants sont actifs au regard de la difficulté, ils sont dans la dernière phase de réalisation d’un album sur des animaux fantastiques !

J’assiste aussi à des moments de bilan, les temps de travail sont bien organisés, les enfants prennent la parole, présentent leurs travaux qui sont discutés avec les autres…

Maintenant il y a une grande sérénité dans les pratiques des enseignantes, cela se sent et se ressent du côté des enfants qui s’inscrivent collectivement dans ce cadre.

 

Jeudi 9 mai 2019 Rencontre et formation à la petite fourmi

Matinée: arrivée de bonne heure pour faire l’accueil des enfants (et des parents)

Vers 9h45 : accueil d’une spécialiste américain (thème: protection environnementale)

C’est le Consulat des Etats Unis qui a recommandé la petite fourmi à une Américaine pour un contact (et éventuellement une coopération) autour de l’environnement. Shari est donc arrivée avec l’attaché pour la coopération (économique) et une interprète pour à la fois visiter et proposer une intervention dans l’école. Celle-ci parlera uniquement en anglais et proposera de réaliser des dessins/collages sur l’environnement. Les enfants participeront de bon gré, à sa bonne surprise. Nous discuterons avec elle sur son travail (elle sillonne le monde pour propager des bonnes pratiques environnementales et nous lui présenterons les travaux déjà réalisés dans l’école. Elle nous écrira dans la nuit pour nous dire qu’elle est prête à coopérer avec nous.

*12H10: déjeuner à l’école puis discussion avec Ying sur les sujets de la formation à la petite fourmi. Nous mettons aussi au point la stratégie de la participation au congrès del’ICEM, la langue étant la principale difficulté. Nous avons reçu des premières indications quant à notre inscription dans les propositions d’atelier du congrès.  

*17h-18h30: formation pour les profs de la PF (Séance 1/3)

Nous faisons un long quoi de neuf, afin que chacun puisse avoir le temps de faire un point sur ce qui va ou pas, dans et hors de l’école. C’est l’époque des écrevisses et des repas de famille ! Les professeurs ont bien conscience des progrès qu’ils ont effectués, et les stagiaires sont enthousiastes quant à leurs perspectives dans le projet (une jeune a abandonné d’elle-même, ne se situant pas bien dans les perspectives du travail avec les enfants). Puis nous abordons le programme de la formation : chaque membre de l’équipe va choisir une technique, une institution, qu’il aime particulièrement. Puis il va constituer à la fois un dossier (multimédia) et une trame de formation Que nous allons peaufiner tout au long des journées, et que chacun présentera au cours des prochains moments de formation pour critique et enrichissement. Les assistantes maternelles vont travailler avec la personne de leur choix !

 

Vendredi 10 mai 2019 Visite de l’ECEC : Ze, Jiani,

8h: arrivée à l’école pour préparer l’accueil, c’est le jour du français, Mickël est là ! Par malchance ou par chance ? Lili, Haixia et Mélissa sont absentes !

9H00-12H le groupe de Chengdu arrive, ils doivent attendre la fin de l’accueil des enfants : ils assistent au moment du Quoi de neuf et du cours de français de la classe Rousseau. Même si l’enseignante est absente, les enfants animent tout seuls le Quoi de neuf, au grand étonnement des visiteurs : il n’y a pas de prof, c’est interdit en Chine (Il y a tout de même Yanxia qui est assistante).

Ensuite nous visitons l’école, et nous expliquons bien les lieux singuliers ainsi que les institutions. Puis nous discutons avec Ying dans la salle des professeurs. Celle-ci raconte l’histoire de la création de l’école maternelle expérimentale « la petite fourmi », nous en sommes à 6 ans depuis les premiers contacts.

M. Song nous rejoint au déjeuner pour discuter avec le groupe. Le courant passe bien. Ce qui ressort des échanges, c’est que les vocations de nos différentes structures ne sont pas les mêmes mais qu’elles peuvent se compléter. L’équipe de l’ECEC a été très intéressée par la visite et gardera le contact avec nous pour des coopérations futures !

Durant l’après-midi, je reste à l’école pour aller voir Mickaël et préparer le séjour à Xi’an et Chengdu. Je dois communiquer des documents à Ze, elle souhaite aller à l’école Freinet de Vence, elle ne savait pas que c’était si compliqué ! Je lui communique mes notes de lecture sur le livre d’Henri Louis Go en guise de préparation à sa visite.

 

Samedi 11 mai 2019

Départ vers Xi’an- Dans l’avion il y a les 2 équipes des projets Freinet à Xi’an !

L’école n’est pas à Xian, mais à Hancheng, à 2h de route.  Là-bas, nous pouvons visiter le jardin d'enfants, le directeur de l'école est très intéressé par une coopération avec nous afin de mettre en place un projet Freinet dans le jardin d'enfants. C’est un très grand ensemble récent (il a 2 ans), rien que l’école maternelle a 70 enseignants ! L’école primaire accueille 3000 élèves ! On est dans la démesure chinoise. La discussion qui suit la visite permet une première approche dans les coopérations possibles. L’équipe enseignante du jardin d’enfants a une moyenne d’âge de 25 ans, c’est peut-être une opportunité. Quand on me demande mon avis, je propose de commencer par une petite équipe volontaire, pour voir si une diffusion progressive est possible au fur et à mesure.

Puis nous repartons discuter de la coopération possible à Xi’an. Notre interlocuteur est professeur de psychologie à l’université. La discussion a lieu principalement en chinois, c’est un premier contact ! Quelques modalités de coopération sont évoquées. En fait il n’y a pas de projet « dur » en cours par l’ECEC sur Xi’an, juste des contacts, on est loin du démarrage d’une école Freinet. Le projet de Dan et Lu a beaucoup d’avance !

 

Dimanche 12 mai 2019 Rencontre de travail du projet Dan et Lu !

À 9h30 nous rencontrons Ying Zhou. Ce sera peut-être la future directrice administrative de l’école maternelle Freinet expérimentale de Xi’an ! Elle est très cultivée et surtout trilingue (chinois anglais et français). Elle travaille à l’Alliance française et paraît très motivée à nous rejoindre.

Puis nous nous rendons dans un salon de thé tibétain, où nous rencontrons successivement :

-Jessy (Zhou Jia Xie) sans doute notre première enseignante chinoise, qui est très dynamique et qui nous fait très bonne impression !

-puis nous recevons un investisseur, ancien membre du gouvernement qui conseille Lu et Dan sur la manière d’exister et de se développer à Xi’an.Enfin nous recevons Liu Ru, future directrice de  l’école, elle a déjà 8 ans d’expérience ! En l’absence de Dan, Lu sera substitut pour assurer une permanence sur le site. Elle nous donne un sentiment de confiance et aussi de dynamisme.

Un autre investisseur nous a rejoints, la soirée est très agréable !

 

Lundi 13 mai 2019

Rendez-vous à l’Alliance française ! La rencontre est très chaleureuse, je pense que la coopération sera facile, nous entrons parfaitement dans la nouvelle politique de développement culturel des Alliances françaises en Chine.

Nous partons vers les locaux de l’ECEC, ils sont situés dans l’immeuble de l’Union européenne, un édifice particulièrement luxueux ! Nous rencontrons une personne avec laquelle nous échangeons sur le centre de recherche. Nous visitons les locaux de l’ECEC, ils sont bien installés parmi les structures / institutions européennes. Au repas du soir, un investisseur participe (il est sur 3 repas en même temps dans le même restaurant)

 

Mardi 14 mai 2019 Journée repos : visite de la base « panda » et de la vieille ville.

 

Mercredi 15 mai 2019 Retour à Wuhan

Je travaille avec Mickaël qui est venu préparer l’exposition de dimanche. Je rédige le tableau de formation des enseignants (formation de formateurs).

 

Jeudi 16 mai 2019 Rencontre avec le Consul de France sur le chantier de l’école du Yangtsé.

Le matin, nous préparons la visite de l’école du Yangtsé qui aura lieu l’après-midi, avec le consul français, le constructeur, et le responsable du district du Jianghan. Le matin nous visitons le chantier qui a bien avancé, et nous fignolons l’exposition consacrée à la petite fourmi.

Puis nous travaillons sur tous les dossiers en cours. Les nouveaux projets consomment beaucoup d’énergie au moment où la petite fourmi reçoit de nombreuses sollicitations ! Il faut bien organiser le planning des mois à venir, l’organisation des formations…

La visite avec le Consul de France se passe à merveille, il est très attaché au projet de notre école francophile, il souhaite participer à nos activités et nous invita aussi aux siennes. Il a une très bonne maîtrise du mandarin et peut la partager avec nous.

En soirée, Li Dan, Ying et moi faisons le bilan des actions entreprises pour le développement de la culture française à Wuhan ; les coopérations avec le Consulat et l’Alliance française sont précieuses et soutenues.

 

Vendredi 17 mai 2019 Matinée à la petite fourmi, rencontre équipes.

Le vendredi matin est consacré à la rencontre d’un maximum d’enseignants sur leur projet de formation de formateurs. Malgré la grande fatigue et le peu de disponibilité, les enseignants que je rencontre sont parvenus à créer à la fois un fonds de documents et des modalités d’appropriation des différentes techniques et/ou institutions de la classe Freinet (ou coopérative).

Dans l’après-midi, je rencontre Ying et M Song à l’appartement pour tracer les frontières des différents projets Freinet en Chine. Il y a des dangers à vouloir faire partie des différents projets mais en même temps, participer à tous c’est permettre une harmonisation, une complémentarité de toutes les équipes, de tous les projets, si différents soient-ils.

En soirée, je dîne avec Dan et Lu, et nous rediscutons de notre investissement dans leur projet, Rien n’est remis en cause sur le fond, il y a juste une forme à trouver !

 

Samedi 18 mai 2019 Journée Master MEEF international et promenade.

Ce samedi matin, nous profitons des cours d’anglais pour nous rencontrer : Mélissa, Mickaël et moi, afin de poursuivre la mise au point de leur mémoire de recherche de leur Master. Les travaux sont intéressants, mais ils nécessitent d’être examinés « à la loupe » afin de répondre aux critères scientifiques requis pour un travail universitaire.

La soirée sera consacrée au traitement des courriers.

 

Dimanche 19 mai 2019

Ying vient nous rejoindre pour préparer la seconde rencontre des parents. Nous allons présenter de manière plus approfondie le projet de notre école !

Il y a 2 sessions de présentation : le matin et l’après-midi : journée des portes ouvertes à Xiaoguishan pour les nouveaux parents d’élèves. M Song fait une intervention sur l’intérêt de la scolarisation à l’école maternelle, il se base sur des études récentes et son intervention a un effet certain ! Des parents viendront me parler (en anglais) suite aux présentations. Ils sont convaincus de l’intérêt de notre travail en Chine, ils habitent trop loin de l’école pour scolariser leur fils, mais pour leur second fils, la construction de l’école du Yangtsé tombe à pic ! Les parents s’intéressent de plus en plus aux formes pédagogiques de l’école de leurs enfants ! Ils se renseignent intelligemment !

Les questions des parents sont très pertinentes, il y a déjà trop de réservations pour la prochaine école !!! Ying va procéder à des entretiens personnalisés !

Une équipe vient déposer une partie des expositions  en soirée!

 

Lundi 20 mai 2019 Journée à la petite fourmi et formation

Au dernier moment (hier) une délégation de Changsa s’est invitée ce matin à la petite fourmi ! (9 personnes) Nous devons les recevoir, leur faire visiter l’école, les laisser assister (en partie) à une réunion de conseil, puis discuter des modalités d’une coopération future !

Plusieurs discussions auront lieu, dont l’étude des modalités d’une coopération, permettant d’aller vers la création d’écoles Freinet à Changsa !

Puis nous parlons de la participation des enseignants Freinet au congrès d’Angers (6 éducateurs de la petite fourmi !). L’équipe de Changsa participera au colloque de Bordeaux !

Dans l’après-midi, je dois rencontrer Mélissa sur son mémoire de recherche, et clore le premier temps de formation sur « la formation de formateurs » ! La formation de formateur représente l’aboutissement de 3 années de travail à la petite fourmi, mais aussi le démarrage d’une nouvelle étape : d’ici 2 ans nous allons devoir former 140 personnes pour les écoles de Wuhan, sans compter les demandes (légitimes) de nos autres partenaires. Malgré un emploi du temps très chargé (exposition sur le site du Yangtsé, salon Freinet, visites…) et une équipe réduite (accident, maladie, problèmes familiaux), ce dernier moment de formation montre les grands progrès qualitatifs accomplis au sein de l’équipe.

Haixia va présenter la réalisation d’un album sur « le nouvel an chinois » avec les enfants. Elle a tout compris de la réalité et de la pratique de l’expression libre, ainsi que du rôle de l’enseignant comme accompagnant (partant des questions des enfants, structurant le parcours) et mettant en valeur leurs productions. Elle n’a pas oublié la relation aux familles, la tension entre la participation individuelle et la réalisation collective, la diffusion aux autres classes….

Lili va présenter son travail en partie réalisé sur un coin jeu « symbolique » à travers la création d’un petit supermarché dans l’école. La plus grande partie de son travail a consisté à réaliser et faire évoluer, tout un ensemble cohérent (jusqu’aux panneaux d’issues de secours) d’une maquette grandeur nature ! Les enfants ont à peine commencé à utiliser cet espace pour lequel la coopération avec les parents a été nécessaire, dans lequel un certain nombre de règles ont déjà été établies !

Puis Mumu va montrer son actuel projet , élaboré tout au long par le questionnement des enfants. Elle a très bien théorisé sa démarche, très bien compris les enjeux du questionnement des enfants, et son travail sur « la circulation en ville » est exemplaire ! Les enfants ont approfondi leur appréhension du milieu urbain en allant questionner la ville : ils sont sortis pour aller voir les moyens de transports, les panneaux, les parkings…. Et ont entrepris la réalisation d’une très grande maquette particulièrement bien faite, réalisée par les enfants sur plusieurs mètres carrés !!!! Les enfants ont allié observation, esprit critique, créativité. De fait il s’agit aussi d’une véritable pratique de recherche où le questionnement tient une part importante !

Puis, malgré l’heure tardive, Xiaolu présente son travail sur les moments collectifs en classe maternelle. Chacun peut se rendre compte de l’expérience de Xiaolu dont elle utilise son propre parcours pour proposer un parcours aux futurs enseignants des écoles maternelle Freinet : il s’agit d’une alternance d’observation - réflexion sur ces moments collectifs particuliers.

À quels véritables besoins répondent-ils ?  Quelles valeurs permettent-ils de transmettre ? Quel est le guidage du maître ? Quels ajustements opérer ? Pourquoi les réunions des 2 classes sont différentes ? Xiaolu propose un véritable parcours balisé pour les futurs membres des équipes éducatives qui va de la découverte observation, passant par l’élucidation et l’analyse, pour arriver à une pratique progressive dans laquelle la trace des contributions des enfants deviennent un guide pour l’intervention des enseignants, surtout dans leur analyse du travail de classe et de la relation aux parents. Les métiers des moments collectifs prennent toute leur signification pour les enseignants, mais surtout pour les enfants, c’est d’ailleurs tout le sérieux qu’on peut observer chaque jour à la petite fourmi. Elle propose plusieurs techniques de formation dont la prise de vue, l’analyse croisée,…

Sans ce dernier moment de travail, mon séjour en Chine aurait pu apparaître comme une vaine agitation saupoudrée tous azimuts. Mais grâce à l’équipe et à son travail, ce séjour marquera une nouvelle véritable étape de professionnalisation, d’approfondissement et de conscientisation de la pédagogie coopérative, avec des apports de la pédagogie institutionnelle. Chacun se sent la capacité à transmettre non pas une simple technique, mais l’insertion de celle-ci dans un univers coopératif.  

 

Mardi 21 mai 2019-départ pour la France,

Dans la voiture qui nous mène à l’aéroport, Dan et Lu poursuivent les échanges sur le projet à Xi’an, les étapes des prochains rendez-vous sont mieux balisées, nous approchons une zone de turbulence créative !

 

Bilan de ce 15° séjour en Chine

Une clarification des rôles

Le déploiement de la pédagogie Freinet en Chine est négocié par toutes les parties qui s’engagent, mais dans un cadre éthique relativement strict, afin d’éviter certaines dérives.

Toutefois, nous assistons (et participons !) à l’exploration de nouvelles voies comme le projet de Chengdu beaucoup plus axé sur la diffusion d’écrits et la réalisation d’évènements (colloques, conférences) sur la pédagogie Freinet.

 

Colloque de Bordeaux et congrès de l’ICEM sont les prochains lieux d’investissement des équipes Freinet chinoises.

 

Au programme du prochain séjour :

Le passage obligé par l’hyperstructure pour éviter les déséquilibres de financements partagés. (obtenir un accord préalable de toutes les équipes)

 

Parmi les choses à ne pas oublier :

-Travail sur les portfolios des membres de l’équipe.

-Travail sur le suivi des anciens élèves (et des parents) de la petite fourmi.

 

Le véritable courage c’est de défendre ce qui est un intuitivement juste, contre un temporairement légal, en s’inscrivant volontairement dans un processus historique incertain !

 

Olivier Francomme

Responder

CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Imagem CAPTCHA
Digite os caracteres que aparecem na imagem.