Passar para o conteúdo principal

INFOR 51 Saint-louis du Sénégal -août 2006

 
FIMEM
Fédération Internationale des Mouvements d’Ecole Moderne
International Federation of Modern School Movements
 
 
 
 
 
INFOR-CA Nr 51
Saint-Louis
Sénégal/Senegal
Août/August 2006
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Prise de notes/Secretary: Lena Alexanderson, Tiina Herlin, Sylviane Amiet, Michel Mulat, Luba Kolebinova
Corrections: Michel Mulat, Andi Honegger, Luba Kolebinova
Traduction/Translation, distribution: Luba Kolebinova
 
 
 
 
 
 
Une RIDEF s'est achevée, que VIVA la siguiente.
 
 
 
Le nouveau CA vous souhaite à tous une excellente inter-RIDEF et espère revoir un maximum d'entre vous à Mexico en 2008. Nous avons longtemps hésité à placer deux Rencontres Internationales successives hors d'Europe pour des raisons financières. Cependant nous sommes tous convaincus que le mouvement Freinet n'appartient plus aux seuls Français. Aujourd'hui il prend des couleurs différentes non seulement en Allemagne ou en Russie, mais aussi en Afrique, en Amérique comme au Japon.
La forme de notre enseignement change pour intégrer l'histoire et s'adapter aux conditions environnementales de chacun de nos pays. Pour autant un fond philosophique, pédagogique et politique demeure commun qui nécessite que nous fassions tous front contre les méfaits de plus en plus dramatiques de la mondialisation qui tend à soumettre l'école au profit commercial ou à l'obscurantisme. Nous partageons la même conviction qui est que l'enseignement doit rester affranchi de toute doctrine et que TOUT enfant doit non seulement avoir accès à l'éducation mais aussi avoir la possibilité de se construire librement. Autant d'éléments qui seront précisés par le groupe de travail qui s'est engagé à refondre notre charte d'ici 2008.
Que la RIDEF du Mexique permette aux Mouvements d'Ecole Moderne d'Amérique latine de se renforcer tout en affermissant leurs convictions contre des politiques locales qui pourraient vouloir étouffer leur combat à contre-courant.
Mais la RIDEF du Mexique est aussi l'affaire des Européens qui doivent rechercher des financements afin qu'un maximum de pays Africains ou de pays dits de l'Est puissent être représentés au mieux. C'est dès maintenant que nous devons nous engager afin de ne pas séparer la FIMEM d'elle-même.
Notre troisième axe concerne le resserrement des liens entre nos mouvements aussi bien qu'avec le CA de la FIMEM. Pour cela nous continuons à développer le site de la FIMEM, dont l'objectif est de fournir à tous un outil qui permette de mettre en correspondance des classes entre elles comme des enseignants avec pour objectif de mutualiser nos démarches dans des Classes virtuelles Coopératives ou des laboratoires de recherche et de formation afin de produire ensemble des outils directement utilisables par un maximum de personnes.
 
 
 
Pour le CA
le Président
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Membres du Conseil d’Administration (CA) de la FIMEM 2004-2006:
 
Président
Hartmut Glänzel, Allemagne
Vice Président:
Michel Mulat, France
Trésorier:
Andi Honegger, Suisse
Secrétaire:
Luba Kolébinova, Bulgarie
Administratrice:
Lena Alexanderson, Suède
e-mail: lena.alexanderson@kungalv.se, suppléante de
Margaretha Schéele Kunze, Suède
 
 
- Le CA de la FIMEM a eu six réunions à Saint-Louis – du 4 au 13 août 2006.
Présents : Hartmut Glänzel, Lena Alexanderson (suppléante de Margaretha Schéele Kunze), Andi Honegger, Michel Mulat et Luba Kolebinova et en tant qu’invités pour les premières rencontres – Elke Hofmann, Mamadou Demba et Teresita Garduño. Après l’élection des nouveaux candidats au CA lors des réunions étaient présents Michel Mulat, Andi Honegger (sauf la réunion du 13 août quand il était parti pour la rentrée des classes en Suisse) Luba Kolebinova, Elke Hofmann, Mamadou Demba et Teresita Garduño.
- Deux sessions de l’Assemblée Générale ont été tenues pendant la RIDEF à Saint-Louis. La première était le 9 août et la deuxième – le 11 août.
- Il y a eu 6 réunions du CA ouvertes aux ridefiens ou d’une partie du CA avec les organisateurs – entre le 4 et le 14 août pour discuter ou régler des questions relatives à l’organisation de la RIDEF – hébergement, restauration, problèmes matériels divers, emploi du temps et programme, transport, ainsi qu’un travail en commun autour des questions financières.
- Il y a eu une rencontre du CA avec des représentants français de l’ICEM et mexicains du MEP à propos des deux candidatures pour organiser la RIDEF 2008.
- Pour les enfants de la RIDEF entre 10 et 14 ans une colonie d’enfants a été proposée, organisée par Mamadou Demba. Il y avait des enfants des cellules différentes de l’ASEM qui travaillaient ensemble et ils ont présenté leurs activités depuis le jour de l’ouverture jusque la fin de la RIDEF.
- Pendant la RIDEF les représentants des mouvements africains du Sénégal, du Bénin, du Maroc, du Cameroun, du Togo, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali et de la Côte d’Ivoire ont eu 2 rencontres de la CAMEM (Coordination Africaine des Mouvements d’Ecole Moderne).
 
Travail du CA :
a) Organisation de l’AG
- Organisation de la présidence et du secrétariat de la première et de la deuxième session de l’AG. Le rapport moral a été discuté avant la rencontre du CA et il a été mis en trois langues sur le site de la FIMEM.
- Achèvement des listes des délégués. Rassemblement des documents des délégués des mouvements qui ne les avaient pas encore présentés.
- Réponse donnée à la représentante de l’ABDEPP du Brésil : elle ne peut pas représenter le MEMNN-NE car selon le Règlement intérieur, un mouvement n’a droit de vote que si un de ses membres est présent à l’AG.
- Décision de travailler dans trois groupes de langues (français, allemand et espagnol-italien) pour discuter les orientations lors de la deuxième partie de la première session de l’AG.
b) Finances
- Le rapport financier a été examiné et discuté.
- Décision d’ouvrir un nouveau compte de la FIMEM hors de France en plus de Châtellerault.
c) Fonds pour la solidarité
- La FIMEM a subventionné exclusivement des participants américainset de l’Europe de l’Est. Les fonds de solidarité de la FIMEM pour la RIDEF n'ont pas été tous dépensés à cause des retraits de dernière minute et du manque de candidatures probablement par ce qu’une partie de la solidarité est arrivée trop tard.
- L’ICEM a travaillé pour trouver des subventions d’organismes français pour faire arriver et participer à la RIDEF et 66 Sénégalais et 22 Africains d’autres pays.
- Douze participantes sénégalaises ont été subventionnées directement par le MCEP (Espagne).
- Nécessite d’harmoniser les listes des participants pour justifier la demande de subventions françaises.
d) Nouveau CA
- La règle qui consiste à faire prendre en charge 40% des frais de transport par le pays d'origine des membres du CA ne pourra pas fonctionner. Un changement dans le Règlement Intérieur de la FIMEM devrait être discuté lors de l’AG.
- La question du sens de la représentation demeure: chaque membre du CA représente-t-il son pays ou la FIMEM dans son ensemble.
e) RIDEF 2008 et 2010
- Les candidatures du Mexique et de la France (Nantes) pour la RIDEF commémorative du Cinquantenaire de la FIMEM - présentation et discussion pendant la première session de l’AG. Le CA attend la présentation pour aviser.
- La candidature 2010 est liée à la RIDEF 2008.
f) La Charte de la FIMEM
- La charte de la FIMEM ne pourrait être faite à partir des chartes nationales. C'est donc prématuré pour cette AG de prendre des décisions concernant la Charte. On ne peut faire autrement que de donner au nouveau CA la charge de nommer une commission de refonte de la Charte et de proposer une discussion préparatoire au sein de la RIDEF.
g) Dépliant
- Le dépliant remanié pourrait déjà être distribué en français et en anglais, bien qu’il y ait encore des modifications à faire sur le contenu.
h) Le nouveau site
- Il y des problèmes techniques à résoudre. Une inscription des adhérents sera faite par l’intermédiaire des mouvements. La constitution d’une équipe d’administrateurs sera nécessaire. Nous cherchons des candidats.
i) Orientations
- Une rencontre du CA est prévue pour accueillir ceux qui auraient des questions ou des propositions à faire concernant les orientations.
j) Appel de Rabat
- Ce texte est présenté aux congressistes et il est proposé au vote de l’AG de la FIMEM.
L’appel a été conjointement écrit par la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme (FIDH), la Plateform Euromed et le Réseau euro-méditerranéen des Droits de l'Homme (REMDH) et a été présenté aux ministres des Etats réunis à Rabat (Maroc) pour la conférence ministérielle euro-africaine "Migration et Développement": "Protégez maintenant".
k) Enfants-soldats
- Le texte a été élaboré lors d’un atelier à propos de l’emploi d’enfants dans les guerres. Il a été proposé à l’AG de la FIMEM et voté à l’unanimité.
l) Rencontre suivante du CA
- Elle aura lieu en février ou mars 2007 à Freiburg, en Allemagne.
 
 
 
Première session de l’Assemblée Générale de la fimem
Mercredi, le 9 août 2006
Saint-Louis, Sénégal
 
 
Hartmut Glänzel ouvre la première session de l’Assemblée Générale.
0. installation du président et des secrétaires du jour
Président : François Perdrial.
Secrétaires : Tiina Herlin, Lena Alexanderson.
Traductrice en allemand Brigitta Kovermann.
- Information : il y aura deux parties dans cette assemblée : la première partie pour l’information, la seconde pour des discussions en groupes de langues.
 
1. Bienvenue et présentation des différentes délégations
Le président souhaite le bienvenu à tout le monde. Il présente les différentes délégations.
 
2. Présentation des délégués et décompte des voix
Les délégués des différents mouvements sont présentés. Décompte des voix : 21
Les mouvements qui ne sont pas présents n’ont pas le droit de voter.
1) Allemagne (FKEV) 2
2) Autriche (FPÖ) 1
3) Belgique (ASBL) 1
4) Espagne (MCEP) 1
5) Finlande (ELS SF RY) 1
6) France (ICEM) 2
7) Italie (MCE) 2
8) Japon (GGUJ) 1
9) Hollande (FBN) 1
10) Suède (KAP) 1
11) Suisse (GSEM/FGS) 1
12) Brésil (ABDEPP) 1
13) Mexique (MEP) 1
14) Bénin (ABEM) 1
15) Bulgarie (MEMB) 1
16) Colombie (MFC) 1
17) Roumanie (ARSM) 1
18) Sénégal (ASEM) 1
- Question : pourquoi la Mauritanie, le Mali et le Togo n’ont pas le droit de voter, ils sont membres de la CAMEM.
- Réponse : la CAMEM est une fédération de mouvements africains, mais être membre de la CAMEM ne comporte pas le droit de vote à l’AG de la FIMEM. Chaque mouvement pourrait présenter sa demande individuelle d’admission selon les Statuts et le Règlement Intérieur de la FIMEM.
 
3. Présentation des candidats au CA
Sortants du CA : Hartmut Glänzel, Margaretha Schéele Kunze (Lena Alexanderson en tant que sa suppléante)
Restent au CA pour encore deux ans : Andi Honegger, Michel Mulat, Luba Kolebinova
Se présentent comme nouveaux candidats : Elke Hofman, Mamadou Demba, Teresita Garduño Rubio
 
4. Présentation des mouvements candidats comme membres de la FIMEM.
Cette année il n’y a pas de demande pour devenir membre de la FIMEM.
- Information : Si on n’est pas encore membre mais le désire le devenir on peut être D-membre. On obtient alors toute l’information de la FIMEM, à condition de donner au CA un nom et une adresse. Espérons par exemple voir bientôt les autres membres de la CAMEM, le Maroc et la Georgie dans la FIMEM.
- Proposition : Que soit organisé un atelier : Comment devenir membre de la FIMEM
 
5. Rapport moral 2004-2006
Le rapport moral du CA a été distribué, traduit en français, anglais et allemand. Il sera soumis à approbation pendant la session suivante de l’AG vendredi, le 11 août.
 
6. Rapport financier 2004-2006
Le rapport financier est présenté et expliqué par notre trésorier Andi Honegger. Il sera soumis à approbation lors de la session suivante, vendredi.
- Question : Pourquoi y a-t-il plus d’argent dans le budget présenté que dans le budget prévisionnel.
- Explication : 1) Nous avons reçu beaucoup plus en solidarité que prévue.
2) le bénéfice de la RIDEF en Allemagne a été plus grand que prévu.
Nous n’avons pas encore utilisé tout ce que nous avons reçu en solidarité, car l’argent est venu tard et quelques participants n’ont pas pu venir.
Les déplacements du CA ont coûté plus que prévu. Ceci parce qu’ont été invités les nouveaux candidats au CA à participer à la dernière rencontre du CA.
- Question : Pourquoi faire un budget prévisionnel négatif ?
- Réponse : Nous avons compté avec le fait qu’une RIDEF en Afrique pouvait devenir déficitaire et nous avons couru ce risque, pensant qu’une première RIDEF en Afrique au sud de Sahara est très importante. Mais nous ne saurons si la RIDEF au Sénégal est vraiment déficitaire qu’en octobre ou novembre cette année.
- Remarque : il faut savoir que les comptes de la RIDEF ne sont pas la même chose que ceux de le FIMEM.
 
7. Approbation du CA
(Lors de la seconde session de l’AG)
 
8. Orientations
Les Orientations pour 2006-2008 sont des projets de travail pour le nouveau CA. Elles ont été distribuées en français, anglais et espagnol pour être discutées dans des groupes de langues. Ce sont des propositions élaborées collectivement par le précédent CA et les candidats au nouveau CA et devraient être soumises à approbation de l’AG.
 
9. Budget prévisionnel 2006-2008
Le budget prévisionnel est présenté par Andi Honegger
Recettes : 19 900 euros
Dépenses : 21 150 euros
On discute sur le montant des déplacements, sur le nombre des réunions du CA, sur la somme pour la solidarité au cas où la prochaine RIDEF serait au Mexique.
 
10. RIDEF 2008 en France ou au Mexique
Teresa Garduño présente les efforts qu’on a faits en Mexique pour la RIDEF 2008 à Puebla.
François Perdrial nous informe ce que le groupe de Nantes prépare pour l’organisation de la RIDEF 2008 en France.
Le vote sur le lieu de la RIDEF se fera lors de la deuxième session de l’AG, vendredi, le 11 août.
 
Après les discussions dans l’amphi on continue dans les groupes de langues.
 
 
 
Deuxième session de l’Assemblée Générale,
Vendredi, le 11 août 2006
 
 
1. Bienvenue et installation du bureau
- Hartmut Glänzel dit le bienvenu aux délégations et aux participants de l’AG des pays différents.
Présidente : Brigitta Kovermann
Secrétaire : Sylviane Amiet et Luba Kolebinova
Traductrices : Marie-Claude Fluegge, en allemand et Maria Teresa Flores, en espagnol
Maître du temps : Peter Jakob 
Maître des règles : Otmar Fischer
- Ouverture de la séance à 15h 45
- Discussion sur l’ordre du jour. 
- Thyde tire un coup de chapeau à Jean Le Gall qui a permis l’organisation de cette RIDEF. Il est le premier enseignant Freinet qui a établi une correspondance avec une classe africaine, début des rapports entre l’Europe et l’Afrique et a organisé la première rencontre avec Papa Meissa il y a longtemps.
- Giancarlo demande une modification pour présenter un texte sur les enfants soldats – acceptée en point 15.
- Teresa demande que l'on parle de la participation des femmes à cette RIDEF – ce point sera traité dans les questions diverses.
- Modification point 14 pour parler de « l'Appel de Rabat ».
 
2. Décompte des voix
Distribution des bulletins de vote aux délégués des 18 pays membres de la FIMEM : il y avaient 19 délégués au début de la session et 2 autres se sont joint à l’AG plus tard (les délégués de l’Autriche et de la Colombie).
 
3. Présentation des candidats
(Lors de la première session de l’AG)
 
4. Nouveaux Mouvements 
Hartmut distribue des papiers à ceux qui voudraient se présenter à la prochaine AG en 2008 comme candidats de la FIMEM – les mouvements du Togo, du Burkina Faso et de la Mauritanie.
 
5. Rapport moral 2004-2006
Une courte discussion a lieu sur le rapport moral qui sera voté, ainsi que le rapport financier en p.7.
 
6. Rapport financier 2004-2006 : commissaires aux comptes
Lisan Fasten présente le travail des commissaires aux comptes. Elle est allée avec Peter Jakob à Nesslau, en Suisse et ils se sont assurés que tout marchait bien. Ils félicitent Andi pour son travail.
 
7. Approbation du CA
Rapport moral accepté à 17 voix et une abstention.
Rapport financier accepté à l'unanimité – 18 voix pour.
Michel Colas et Giancarlo contrôlent les voix.
 
8. Orientations
- Explications sur les modifications dans les orientations, quelques points sont ajoutés par le CA après les discussions des groupes de langue.
- Le groupe de langue français propose que l’on change le Règlement intérieur pour que chaque pays puisse avoir un participant au CA.
- Constatation : Nous ne pouvons pas faire des changements dans le Règlement intérieur lors de cette AG, mais le CA pourrait travailler pour proposer des changements lors de la prochaine AG en 2008.
- Proposition – de remplacer le mot Flyer par le mot dépliant
- Question – comment est le nouveau logo.
Le logo est présenté sur ordinateur au public et il est accepté.
- Présentation des remarques du groupe de langue italo-espagnol:
  • Le site doit être coopératif, ouvert aux mouvements.
  • On doit chercher des financements pour développer la solidarité (reporter ce point au point 9) 
  • Concernant le cinquantenaire de la FIMEM - le congrès de l’ICEM 2007 à Paris ne doit pas faire de la concurrence à la RIDEF 2008 quand cet anniversaire sera célébré par la FIMEM.
  • Diminuer les déplacements du CA 
  • La prochaine RIDEF devrait avoir lieu au Mexique (reporter ce point aux points 10 et 11) 
- Question sur le nombre des rencontres du CA
- Réponse : ces 3 rencontres sont très utiles.
- Proposition : essayer de réduire les frais des rencontres dans la mesure des possibilités.
- Proposition : diminuer le budget et que le CA gère la somme.
- Proposition de nouvelle formulation de ce point dans les orientations « Changer le règlement intérieur…afin qu’il permette une solution plus équilibrée pour les pays concernant les déplacements du CA. »
Vote sur les orientations
15 voix pour, 1 contre et 1 abstention.
 
9. Budget prévisionnel
Andi présente à nouveau les différentes parties du budget.
- Demande d'augmenter le budget solidarité.
- Réponse : il revient à 10% de la RIDEF que les organisateurs versent à la FIMEM et on ne peut pas demander plus à l'ASEM.
- Explication à propos des rencontres du CA – €12000 pour 2006-2008 sont déjà moins que €12000 pour 2004-2006 par ce que le CA est supposé être composé de 6 membres et non plus de 5 membres.
Accepté à 18 voix et une abstention.
 
17H18 Pause de 10 minutes
- Décision de discuter p.10 et 11 ensemble.
 
10. et 11. RIDEF 2008 et 2010
La discussion est ouverte pour 30 minutes.
- Remarque : ce n'est pas assez.
- Réponse : nous avons déjà discuté ce point lors de la première session et puis dans les groupes de langue. Il n'est pas possible non plus de reporter le vote.
- Opinion : il n'est pas possible d'arriver avec une proposition entre les RIDEF et de l’inclure dans l'ordre du jour de l’AG. Quelques participants ont appris que le groupe de Nantes avait proposé d’organiser la RIDEF 2008 qu’à Saint-Louis.
-Précision : le CA a travaillé de manière claire en envoyant régulièrement les INFOR. Le Mexique et les Mouvements ont été très rapidement informés de cette proposition et l’ordre du jour a été envoyé plus de 3 mois avant la RIDEF, ce qui leur laissait le temps de réagir.
- Opinion : il est plus facile pour les membres des mouvements d’Europe de l’Est d’aller en France qu’en Amérique Latine, mais ils ont déjà eu cette occasion d’aller aux RIDEF européennes en Autriche, en Bulgarie et en Allemagne.
- Il faut tenir compte des nécessités politiques – il n’y a pas eu de RIDEF en Amérique depuis 1988 et il est très important d’en avoir une dans cette région.
- Question : quels sont les critères et les enjeux financiers et politiques - se sont eux qui vont déterminer le vote des délégués.
- Réponse : le pays de la RIDEF n’est pas simplement un choix émotionnel. Il faut considérer différents aspects lorsqu'il faut se déterminer le choix pour un pays – la politique sociale ; le nombre de participants sud américains pouvant se déplacer en Europe et le nombre d’européens voulant aller en Amérique ; le temps pour préparer la RIDEF.
- Il y a 3 raisons d’avoir une RIDEF 2008 en Europe – le budget est très limité, combien de fonds pourrait-on trouver pour une RIDEF loin d’Europe ; les Européens sont moins nombreux aux RIDEF lointaines et ne continueraient peut-être pas a être membres de la FIMEM s’il y a 2 RIDEF pareilles l’une après l’autre ; la France est bien placée pour le cinquantenaire de la FIMEM qui a été créée à Nantes. Ce n'est pas une position affective et nous voudrions tous une RIDEF au Mexique.
- Précision : on a souvent organisé les RIDEF dans des pays ou la situation politique était favorable ou quand un jeune mouvement se proposait à l’organiser.
- Question : s’il est prévu une grande rencontre internationale au congrès de l’ICEM à Paris pour l'anniversaire de la FIMEM est-il nécessaire de créer deux manifestations dans le même pays en organisant la RIDEF 2008 à Nantes ?
- Pourquoi avoir peur d’aller au Mexique ? Nous sommes nombreux ici au Sénégal.
La pédagogie Freinet a été présentée il y a longtemps dans les pays de l’Amérique Latine, mais après elle a été laissée se développer sans aucune aide.
- La solidarité ne doit pas être conditionnée par l'argent. 
 
- Précision : l’organisation d’une RIDEF est une tache difficile et encore plus s’il y a 2 RIDEF difficiles l’une après l’autre. Nous devrions penser aussi aux inserts de la FIMEM.
Il n'y a pas automatiquement renforcement du mouvement national après une Ridef (en Autriche, en Suède, en Bulgarie, en Allemagne). Parfois elle les épuise plutôt.
C'est une décision difficile à prendre.
- La seconde Ridef suédoise, en 1994 ne s’est faite qu’à cause du manque de candidature d’un autre pays.
 
- Question : nous sommes tous convaincus de la nécessité d'une RIDEF au Mexique mais de 2008 ou 2010, laquelle sera la plus profitable. Il faut penser aux intérêts du Mexique, ainsi que de la FIMEM. La principale raison d'une RIDEF en Europe est un plus grand nombre de participants et s’il faut de l'argent, il vaut mieux attendre 2010 pour le Mexique.
Mais il y aussi une sorte de déception légitime des collègues Latino-américains qui avaient été applaudis à Varenholz après leur proposition d’organiser la RIDEF et nous avons une responsabilité pour les soutenir.
 
Discussion sur les deux possibilités de vote
  • Mexique 2008 ou France 2008
  • France 2008 et Mexique en 2010
Climat passionnel problématique autour des votes possibles.
François retire la proposition du Groupe 44 (groupe de Nantes) pour éviter une détérioration du climat au sein du mouvement international. Il proposerait au Groupe 44 de penser à l’organisation de la RIDEF 2010.
17 votes pour et 2 abstentions pour le Mexique.
- Remarque : l’organisation de la RIDEF 2008 au Mexique sera difficile et l’aide de tous les mouvements présents à Saint-Louis sera nécessaire.
Proposition : puisque le groupe de Nantes va discuter l’organisation de la RIDEF 2010 qu’ils aient la priorité s’ils prennent une telle décision.
 
 
12. Charte de la FIMEM
- Proposition du CA : qu'un groupe commence ici le travail sur la nouvelle charte.
Le CA a reçu trop peu de commentaires de la part des mouvements sur les propositions qui leur ont été envoyées. Cependant la FIMEM ne pourra pas soutenir financièrement le travail de cette commission.
Ana Maria (Colombie), Lisan (Pays-Bas), un groupe du MCEP (Espagne), du Mexico et du Brésil souhaitent travailler sur la nouvelle charte de la FIMEM, rejoints par d’autres personnes depuis.
- Précision : il y a déjà un espace ouvert dans le site (entrée par « contacts ») pour travailler sur la charte et tous ceux qui le désirent peuvent y travailler à condition d’avoir demandé préalablement à être inscrits dans le site et dans le groupe de travail.
 
13. Elections
Les trois candidats sont élus brillamment comme membres du CA : Elke (18 votes), Mamadou (17 votes) et Teresita (20 votes).
L'assemblée remercie Hartmut et Margaretha qui quittent le CA et Lena qui y a travaillé pendant une année et demie en tant que sa suppléante.
Lisan Fasten et Renate Nicklausen acceptent la charge de commissaires aux comptes. 
 
14. Appel de Rabat
Le texte a été distribué aux participants de la RIDEF.
Patricia le présente à l’AG de la FIMEM.
L'AG de la FIMEM vote à l'unanimité (20 votes) le soutien à l'Appel de Rabat. Une pétition a été signée par les délégués des 18 pays membres de la FIMEM, présents à la RIDEF de Saint-Louis.
La pétition devrait être envoyée aux organisations officielles et aux mouvements de la FIMEM qui vont recevoir aussi le texte de l’Appel.
 
15. Divers
  • Enfants-soldats
Giancarlo présente le texte. Il a été écrit à la suite de discussions, lors d’un atelier, avec des enseignants africains et du reste du monde à propos de l’emploi d’enfants dans les guerres en Afrique et ailleurs. Ce texte a été proposé à l’AG de la FIMEM et voté à l’unanimité. Il va être traduit et diffusé largement, ainsi qu’envoyé aux gouvernements des pays membres de la FIMEM.
  • Femmes
Teresa nous présente un texte concernant nos collègues féminines et les femmes en général, demandant la non-discrimination.
Papa Meissa remercie le groupe espagnol pour sa prise de position en faveur des femmes et précise qu’un effort important a été consenti pour qu’elles soient présentes et participent à égalité avec les hommes.
Remerciements pour la présidente – Gita et les traductrices – Marie-Claude et Teresa.
 
 
 
Membres du CA de la FIMEM 2006-2008:
 
Président
Michel Mulat, 6, rue de Colmar, F-90000 Belfort, France
Vice Président:
Mamadou Demba, Senegal
Trésorier:
Andi Honegger, Bühl 362, CH-9650 Nesslau, Suisse
Trésorière adjointe:
Elke Hofmann, Giessenstrasse 3, 79104 Freiburg, Allemagne
e-mail: elke-hofmann@gmx.de
Secrétaire:
Luba Kolébinova, 3 Raven Str., Sofia 1618, Bulgarie
Secrétaire adjointe:
Teresita Garduño Rubio, Emiliano Zapata 60, Colonia la Candelaria Coyoacan, 04380 Mexico D.F., Mexique
e-mail: gardunot@prodigy.net.mx
 
 
 
Orientations de la FIMEM 2006-2008 :
 
  • Faire du site Internet l’outil de travail coopératif de la FIMEM
  • Organiser la solidarité
  • Rechercher des subventions chez les grandes organisations non gouvernementales
  • Trouver une solution plus globale concernant le financement du CA qui impliquera la modification de l’article 7a du Règlement intérieur
  • Commission charte de la FIMEM pour démarrer sa réécriture éventuelle
  • Célébration du cinquantenaire de la FIMEM 
  • RIDEF 2008 
  • Améliorer les outils de présentation de la FIMEM: dépliant, cartes de visite etc.
  • Favoriser les contacts internationaux.
 
 
 
 
CA FIMEM: Rapport Moral juillet 2004 - juillet 2006
 
Membres du CA:
Hartmut Glänzel, Allemagne, Président Andi Honegger, Suisse, trésorier
Michel Mulat, Belfort, France, Vice- Luba Kolebinova, Bulgarie, secrétaire
Président, (concepteur du Nouveau Site) Schéele-Kunze, Margaretha, Suède
(Suppléante: Lena Alexanderson, Suède)
 
0. Information générale
Le CA a commencé son travail immédiatement après son élection à Varenholz 2004. A partir de cette date il a eu 3 grandes rencontres:
En février 2005 à Nesslau, Suisse (voir les Infor 48 du CA)
En octobre 2005, à Sofia, Bulgarie (voir les Infor 49 du CA)
En avril 2006, à Nantes, France (voir les Infor CA 50 du CA)
 
Il y a eu aussi une date pour transmettre l’information financière de la FIMEM. Pour cette raison il y a eu une rencontre à Nesslau (Suisse) en Octobre 2005 de l’ancien et du nouveau trésorier (Hartmut Glänzel et Andi Honegger). Il y a eu aussi des rencontres informelles de quelques membres du CA pendant d’autres rencontres Freinet nationales ou internationales. Une grande partie des échanges du CA se faisait par des e-mails chaque semaine et chaque jour parfois.
 
Il n’est pas possible de faire une liste complète de toutes les activités du CA. Vous pouvez les lire en détail dans les procès-verbaux de nos rencontres du CA (voir les Infor du CA 47 à 50), régulièrement envoyées à tous les mouvements.
 
Le travail du CA entre 2004 et 2006 a été dans le sens des orientations de la FIMEM 2004-2006, décidées par l’Assemblée Générale en 2004 à Varenholz:
 
1. Révision de la charte de l’école moderne
2. Préparation de la RIDEF 2006
3. Amélioration du réseau international
4. Solidarité – amélioration des pratiques
5. Règlement de la participation de la FIMEM aux conférences et forums internationaux
6. Continuation du travail concernant l’UNESCO
7. Révision de l’identité coopérative de la FIMEM (Dépliant, Logo, etc.)
 
1. Charte de l’école moderne
Le CA a préparé une version provisionnelle de la Charte d’école moderne et a demandé une grande discussion. A notre regret, il n’y a pas eu assez de réponses (à part : Italie, Espagne, Bulgarie, Allemagne). Notre proposition est la suivante:
Travaillez pendant les mois suivants avec la version du CA (document de travail du CA, février 2005), s’il vous plait.
Une version finale de la “Charte de l’école moderne” devrait être travaillée par le nouveau CA ou par une commission élue par l’Assemblée Générale 2006. Alors l’Assemblée Générale 2008 pourrait la voter.
 
2. RIDEF 2006 et 2008
Le travail pour la RIDEF 2006 a pris beaucoup de temps. Elke Hofmann (Allemagne) est allée en août 2005 au Sénégal en tant que représentant de la FIMEM. Elle a travaillé avec nos amis au Sénégal pour résoudre quelques problèmes liés à la RIDEF. Il y a eu aussi (en correspondance avec la FIMEM) une délégation française en octobre 2005 au Sénégal pour faire beaucoup de rencontres avec les autorités au Sénégal (Jean Le Gal, Sylvain Hannebique).
La structure est la suivante:
La FIMEM a délégué l’ASEM à préparer la RIDEF 2006 de Saint-Louis,
L’ASEM prépare la RIDEF en connexion avec l’ICEM (le mouvement français).
Les contacts étaient un peu compliqués et il y a eu plusieurs malentendus. Alors le CA de la FIMEM a invité quelques représentants du secteur international de l’ICEM, le Président de l’ICEM (Catherine Chabrun) et un délégué du Sénégal à la rencontre du CA à Nantes. Cette rencontre a été une bonne idée. Nous avons pu discuter de plusieurs problèmes liés à la RIDEF (financiers et structuraux) et résoudre quelques uns et nous considérons qu’il serait mieux d’avoir une connexion entre l’ICEM et la FIMEM à l’avenir.
RIDEF 2008
A Varenholz le MMEM (le mouvement mexicain) a déclaré qu’il était intéressé pour organiser la RIDEF 2008. Entre temps il y a eu aussi le groupe de Nantes (France) qui a déclaré qu’ils étaient intéressés à organiser cette RIDEF.
Le CA, après la rencontre du CA à Nantes, a eu la possibilité de visiter le lieu d’hébergement envisagé etc. Lors des discussions autour de la RIDEF 2008 le CA a découvert quelques avantages au cas si la RIDEF 2008 se déroulait à Nantes (l’anniversaire de la FIMEM – célébration des 50 ans de la FIMEM à l’endroit historique, l’épargne d’argent pour la FIMEM après la RIDEF au Sénégal). Le CA a informé le MMEM de cette autre candidature. Cette décision revient à l’Assemblée Générale de Saint-Louis.
 
3. Réseau international
3a. Le FIMEM_site sera inauguré à Saint-Louis.
Le travail sur le Portail FIMEM et la Multilettre électronique a pris beaucoup de temps. Le nouveau site (www.fimem-freinet.org) est appelé à remplacer l’ancien. Il comporte une entrée «information», une entrée pour le «travail coopératif» des adhérents de la FIMEM et une entrée pour les «Classes Virtuelles Coopératives». C’est une structure démocratique qui ne doit pas fonctionner de façon pyramidale. Elle permet en même temps à chaque pays d’être moins nationaliste en entrant en communication avec les autres. Michel Mulat présentera le site lors de la RIDEF où il animera autour du journal, un atelier long.
 
3b. Les formations de proximité
La première formation eut lieu dans les marges du congres de l’ICEM durant l’été 2005. La préparation fut difficile à la suite de malentendus entre l’ICEM et le MCE (les mouvements français et italien). Finalement les journées de Valbonne ont pu se tenir. Un certain nombre de malentendus demeurent concernant l’organisation et le sens à donner à ces «formations». A l’avenir, les personnes présentes devront être mandatées par leur mouvement. La FIMEM voudrait que ces formations restent «de proximité», elles ne devraient donc pas concurrencer les RIDEF.
 
4. Solidarité
Nous ne sommes pas satisfaits sur ce point. D’un côté nous avons discuté quelques points généraux pour la solidarité. D’un autre côté les questions concernant la solidarité et les conditions des mouvements qui donnaient l’argent étaient si compliquées, qu’il n’était pas possible de continuer avec la proposition générale. Mais quand même nous sommes très heureux d’avoir reçu une aussi importante solidarité pour la RIDEF au Sénégal.
(La solidarité devrait être en tout cas un point pour le CA suivant).
 
5. Conférences et forums internationaux
L’opinion du CA est qu’en général la tâche du CA n’est pas de participer à de nombreuses conférences et forums internationaux. Nous considérons qu’il est mieux (et moins cher) que des groupes locaux (au nom et peut-être avec le soutien de la FIMEM) prennent cette tâche. Dans ce sens un groupe polonais a participé au Forum Social à Cracovie en Pologne. Pour des raisons financières il n’était pas possible pour le groupe polonais de participer en tant que délégation officielle de la FIMEM, mais le groupe a su très bien informer les autres participants à propos de la FIMEM.
 
6. UNESCO
La FIMEM est intéressée à être reconnue par l’UNESCO. Michel Mulat et François Perdrial (ex-président de la FIMEM) ont de nouveau pris contact à l’UNESCO, avec le département de l’enseignement secondaire, parce que le département de l’école primaire n’est pas intéressé. Michel et François ont envoyé à l’UNESCO des documents (par ex. la documentation de la RIDEF 2004) mais ils auront besoin de plus de documents/matériel de l’école secondaire.
7. Révision de l’identité coopérative de la FIMEM
A la fin d’un long tâtonnement nous avons une nouvelle proposition de logo de la FIMEM (voir en haut de la page). Ce logo est similaire à l’ancien logo mais il est plus dynamique. Il y a deux versions (l’une en couleur et l’autre en noir et blanc).
Nous avons aussi travaillé sur un nouveau dépliant de la FIMEM (version française) pour présenter en bref la FIMEM et ses mouvements. Nous proposons aujourd’hui un document de travail du CA, juillet 2006, avec lequel vous pourriez travailler les quelques mois suivants. Ce travail devrait être terminé par le nouveau CA.
 
Autres points
 
8. Communication avec les mouvements
A Varenholz le groupe brésilien MEMNN (Movimento Regional de Escola Moderna - Norte/Nordeste) est revenue au sein de la FIMEM et nous nous en rejouissons. Nous espérions aussi reussir à faire revenir le groupe portugais. Malheureusement les lettres envoyées au Portugal sont restées sans réponse. Nous devrions donc attendre d’avoir plus de contacts personnels.
Il y a quelques mouvements en Afrique du nord et au Moyen Orient, avec lesquels la FIMEM n’a plus de contacts, et auxquels nous avons écrit des lettres. Nous n’avons pas reçu de réponses ou des réponses qui démontrent qu’actuellement il n’y a plus de mouvement actif Freinet dans ces pays (Algérie, Tunisie, Liban).
Lors de la rencontre à Nantes en avril 2006 nous avons eu une rencontre intéressante?/spéciale avec l’ICEM (le secteur international et le président). Nous avons donc pu améliorer les relations entre l’ICEM et la FIMEM (voir point 2 aussi). Le nouveau CA devrait continuer à travailler dans ce sens.
 
9. Notre temps de travail
Le travail au CA a été très important pour tous ses membres. Une partie considérable de ce travail (à l’exception du grand travail novateur sur le site – travail de Michel Mulat) était nécessaire pour les tâches normales qui devaient être accomplies en tout cas. Si le CA doit à l’avenir s’occuper de projets novateurs nous devrions avoir (si l’Assemblée Générale le désire) un secrétaire permanent pour s’occuper des tâches normales.
 
10. Le nouveau CA
A Saint-Louis Hartmut Glänzel (Allemagne) et Margaretha Schéele-Kunze (Suède) quittent le CA de la FIMEM. Trois membres – Andi Honneger (Suisse), Michel Mulat (France) et Luba Kolebinova (Bulgarie) restent, parce qu’ils sont élus pour quatre ans.
Il y a trois candidats au nouveau CA:
Elke Hofmann (proposition de Freinet-Kooperative, Allemagne)
Mamadou Demba (proposition de l’ASEM, Sénégal)
Teresita del Niño Jesús Garduño Rubio (proposition du MMEM, Mexico)
Gloria del Young qui était supposée être présentée par le MOPANEF, Panama, ne va pas présenter sa candidature pour des raisons personnelles.
Elke et Gloria étaient invitées à la rencontre du CA à Nantes. Mamadou et Teresita sont bien connus des RIDEF précédentes, Mamadou est aussi membre de l’équipe qui prépare la RIDEF au Sénégal. Pour Mamadou nous devrions trouver un procédé spécial pour financer les frais de transport.
 
Berlin, juillet 2006, au nom du CA de la FIMEM
Hartmut Glänzel
 
FIMEM
Fédération Internationale des Mouvements d’Ecole Moderne
International Federation of Modern School Movements
 
 
 
 
 
INFOR-CA Nr 51
Saint-Louis
Sénégal/Senegal
Août/August 2006
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Prise de notes/Secretary: Lena Alexanderson, Tiina Herlin, Sylviane Amiet, Michel Mulat, Luba Kolebinova
Corrections: Michel Mulat, Andi Honegger, Luba Kolebinova
Traduction/Translation, distribution: Luba Kolebinova
 
 
 
 
 
 
Une RIDEF s'est achevée, que VIVA la siguiente.
 
 
 
Le nouveau CA vous souhaite à tous une excellente inter-RIDEF et espère revoir un maximum d'entre vous à Mexico en 2008. Nous avons longtemps hésité à placer deux Rencontres Internationales successives hors d'Europe pour des raisons financières. Cependant nous sommes tous convaincus que le mouvement Freinet n'appartient plus aux seuls Français. Aujourd'hui il prend des couleurs différentes non seulement en Allemagne ou en Russie, mais aussi en Afrique, en Amérique comme au Japon.
La forme de notre enseignement change pour intégrer l'histoire et s'adapter aux conditions environnementales de chacun de nos pays. Pour autant un fond philosophique, pédagogique et politique demeure commun qui nécessite que nous fassions tous front contre les méfaits de plus en plus dramatiques de la mondialisation qui tend à soumettre l'école au profit commercial ou à l'obscurantisme. Nous partageons la même conviction qui est que l'enseignement doit rester affranchi de toute doctrine et que TOUT enfant doit non seulement avoir accès à l'éducation mais aussi avoir la possibilité de se construire librement. Autant d'éléments qui seront précisés par le groupe de travail qui s'est engagé à refondre notre charte d'ici 2008.
Que la RIDEF du Mexique permette aux Mouvements d'Ecole Moderne d'Amérique latine de se renforcer tout en affermissant leurs convictions contre des politiques locales qui pourraient vouloir étouffer leur combat à contre-courant.
Mais la RIDEF du Mexique est aussi l'affaire des Européens qui doivent rechercher des financements afin qu'un maximum de pays Africains ou de pays dits de l'Est puissent être représentés au mieux. C'est dès maintenant que nous devons nous engager afin de ne pas séparer la FIMEM d'elle-même.
Notre troisième axe concerne le resserrement des liens entre nos mouvements aussi bien qu'avec le CA de la FIMEM. Pour cela nous continuons à développer le site de la FIMEM, dont l'objectif est de fournir à tous un outil qui permette de mettre en correspondance des classes entre elles comme des enseignants avec pour objectif de mutualiser nos démarches dans des Classes virtuelles Coopératives ou des laboratoires de recherche et de formation afin de produire ensemble des outils directement utilisables par un maximum de personnes.
 
 
 
Pour le CA
le Président
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Membres du Conseil d’Administration (CA) de la FIMEM 2004-2006:
 
Président
Hartmut Glänzel, Allemagne
Vice Président:
Michel Mulat, France
Trésorier:
Andi Honegger, Suisse
Secrétaire:
Luba Kolébinova, Bulgarie
Administratrice:
Lena Alexanderson, Suède
e-mail: lena.alexanderson@kungalv.se, suppléante de
Margaretha Schéele Kunze, Suède
 
 
- Le CA de la FIMEM a eu six réunions à Saint-Louis – du 4 au 13 août 2006.
Présents : Hartmut Glänzel, Lena Alexanderson (suppléante de Margaretha Schéele Kunze), Andi Honegger, Michel Mulat et Luba Kolebinova et en tant qu’invités pour les premières rencontres – Elke Hofmann, Mamadou Demba et Teresita Garduño. Après l’élection des nouveaux candidats au CA lors des réunions étaient présents Michel Mulat, Andi Honegger (sauf la réunion du 13 août quand il était parti pour la rentrée des classes en Suisse) Luba Kolebinova, Elke Hofmann, Mamadou Demba et Teresita Garduño.
- Deux sessions de l’Assemblée Générale ont été tenues pendant la RIDEF à Saint-Louis. La première était le 9 août et la deuxième – le 11 août.
- Il y a eu 6 réunions du CA ouvertes aux ridefiens ou d’une partie du CA avec les organisateurs – entre le 4 et le 14 août pour discuter ou régler des questions relatives à l’organisation de la RIDEF – hébergement, restauration, problèmes matériels divers, emploi du temps et programme, transport, ainsi qu’un travail en commun autour des questions financières.
- Il y a eu une rencontre du CA avec des représentants français de l’ICEM et mexicains du MEP à propos des deux candidatures pour organiser la RIDEF 2008.
- Pour les enfants de la RIDEF entre 10 et 14 ans une colonie d’enfants a été proposée, organisée par Mamadou Demba. Il y avait des enfants des cellules différentes de l’ASEM qui travaillaient ensemble et ils ont présenté leurs activités depuis le jour de l’ouverture jusque la fin de la RIDEF.
- Pendant la RIDEF les représentants des mouvements africains du Sénégal, du Bénin, du Maroc, du Cameroun, du Togo, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali et de la Côte d’Ivoire ont eu 2 rencontres de la CAMEM (Coordination Africaine des Mouvements d’Ecole Moderne).
 
Travail du CA :
a) Organisation de l’AG
- Organisation de la présidence et du secrétariat de la première et de la deuxième session de l’AG. Le rapport moral a été discuté avant la rencontre du CA et il a été mis en trois langues sur le site de la FIMEM.
- Achèvement des listes des délégués. Rassemblement des documents des délégués des mouvements qui ne les avaient pas encore présentés.
- Réponse donnée à la représentante de l’ABDEPP du Brésil : elle ne peut pas représenter le MEMNN-NE car selon le Règlement intérieur, un mouvement n’a droit de vote que si un de ses membres est présent à l’AG.
- Décision de travailler dans trois groupes de langues (français, allemand et espagnol-italien) pour discuter les orientations lors de la deuxième partie de la première session de l’AG.
b) Finances
- Le rapport financier a été examiné et discuté.
- Décision d’ouvrir un nouveau compte de la FIMEM hors de France en plus de Châtellerault.
c) Fonds pour la solidarité
- La FIMEM a subventionné exclusivement des participants américainset de l’Europe de l’Est. Les fonds de solidarité de la FIMEM pour la RIDEF n'ont pas été tous dépensés à cause des retraits de dernière minute et du manque de candidatures probablement par ce qu’une partie de la solidarité est arrivée trop tard.
- L’ICEM a travaillé pour trouver des subventions d’organismes français pour faire arriver et participer à la RIDEF et 66 Sénégalais et 22 Africains d’autres pays.
- Douze participantes sénégalaises ont été subventionnées directement par le MCEP (Espagne).
- Nécessite d’harmoniser les listes des participants pour justifier la demande de subventions françaises.
d) Nouveau CA
- La règle qui consiste à faire prendre en charge 40% des frais de transport par le pays d'origine des membres du CA ne pourra pas fonctionner. Un changement dans le Règlement Intérieur de la FIMEM devrait être discuté lors de l’AG.
- La question du sens de la représentation demeure: chaque membre du CA représente-t-il son pays ou la FIMEM dans son ensemble.
e) RIDEF 2008 et 2010
- Les candidatures du Mexique et de la France (Nantes) pour la RIDEF commémorative du Cinquantenaire de la FIMEM - présentation et discussion pendant la première session de l’AG. Le CA attend la présentation pour aviser.
- La candidature 2010 est liée à la RIDEF 2008.
f) La Charte de la FIMEM
- La charte de la FIMEM ne pourrait être faite à partir des chartes nationales. C'est donc prématuré pour cette AG de prendre des décisions concernant la Charte. On ne peut faire autrement que de donner au nouveau CA la charge de nommer une commission de refonte de la Charte et de proposer une discussion préparatoire au sein de la RIDEF.
g) Dépliant
- Le dépliant remanié pourrait déjà être distribué en français et en anglais, bien qu’il y ait encore des modifications à faire sur le contenu.
h) Le nouveau site
- Il y des problèmes techniques à résoudre. Une inscription des adhérents sera faite par l’intermédiaire des mouvements. La constitution d’une équipe d’administrateurs sera nécessaire. Nous cherchons des candidats.
i) Orientations
- Une rencontre du CA est prévue pour accueillir ceux qui auraient des questions ou des propositions à faire concernant les orientations.
j) Appel de Rabat
- Ce texte est présenté aux congressistes et il est proposé au vote de l’AG de la FIMEM.
L’appel a été conjointement écrit par la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme (FIDH), la Plateform Euromed et le Réseau euro-méditerranéen des Droits de l'Homme (REMDH) et a été présenté aux ministres des Etats réunis à Rabat (Maroc) pour la conférence ministérielle euro-africaine "Migration et Développement": "Protégez maintenant".
k) Enfants-soldats
- Le texte a été élaboré lors d’un atelier à propos de l’emploi d’enfants dans les guerres. Il a été proposé à l’AG de la FIMEM et voté à l’unanimité.
l) Rencontre suivante du CA
- Elle aura lieu en février ou mars 2007 à Freiburg, en Allemagne.
 
 
 
Première session de l’Assemblée Générale de la fimem
Mercredi, le 9 août 2006
Saint-Louis, Sénégal
 
 
Hartmut Glänzel ouvre la première session de l’Assemblée Générale.
0. installation du président et des secrétaires du jour
Président : François Perdrial.
Secrétaires : Tiina Herlin, Lena Alexanderson.
Traductrice en allemand Brigitta Kovermann.
- Information : il y aura deux parties dans cette assemblée : la première partie pour l’information, la seconde pour des discussions en groupes de langues.
 
1. Bienvenue et présentation des différentes délégations
Le président souhaite le bienvenu à tout le monde. Il présente les différentes délégations.
 
2. Présentation des délégués et décompte des voix
Les délégués des différents mouvements sont présentés. Décompte des voix : 21
Les mouvements qui ne sont pas présents n’ont pas le droit de voter.
1) Allemagne (FKEV) 2
2) Autriche (FPÖ) 1
3) Belgique (ASBL) 1
4) Espagne (MCEP) 1
5) Finlande (ELS SF RY) 1
6) France (ICEM) 2
7) Italie (MCE) 2
8) Japon (GGUJ) 1
9) Hollande (FBN) 1
10) Suède (KAP) 1
11) Suisse (GSEM/FGS) 1
12) Brésil (ABDEPP) 1
13) Mexique (MEP) 1
14) Bénin (ABEM) 1
15) Bulgarie (MEMB) 1
16) Colombie (MFC) 1
17) Roumanie (ARSM) 1
18) Sénégal (ASEM) 1
- Question : pourquoi la Mauritanie, le Mali et le Togo n’ont pas le droit de voter, ils sont membres de la CAMEM.
- Réponse : la CAMEM est une fédération de mouvements africains, mais être membre de la CAMEM ne comporte pas le droit de vote à l’AG de la FIMEM. Chaque mouvement pourrait présenter sa demande individuelle d’admission selon les Statuts et le Règlement Intérieur de la FIMEM.
 
3. Présentation des candidats au CA
Sortants du CA : Hartmut Glänzel, Margaretha Schéele Kunze (Lena Alexanderson en tant que sa suppléante)
Restent au CA pour encore deux ans : Andi Honegger, Michel Mulat, Luba Kolebinova
Se présentent comme nouveaux candidats : Elke Hofman, Mamadou Demba, Teresita Garduño Rubio
 
4. Présentation des mouvements candidats comme membres de la FIMEM.
Cette année il n’y a pas de demande pour devenir membre de la FIMEM.
- Information : Si on n’est pas encore membre mais le désire le devenir on peut être D-membre. On obtient alors toute l’information de la FIMEM, à condition de donner au CA un nom et une adresse. Espérons par exemple voir bientôt les autres membres de la CAMEM, le Maroc et la Georgie dans la FIMEM.
- Proposition : Que soit organisé un atelier : Comment devenir membre de la FIMEM
 
5. Rapport moral 2004-2006
Le rapport moral du CA a été distribué, traduit en français, anglais et allemand. Il sera soumis à approbation pendant la session suivante de l’AG vendredi, le 11 août.
 
6. Rapport financier 2004-2006
Le rapport financier est présenté et expliqué par notre trésorier Andi Honegger. Il sera soumis à approbation lors de la session suivante, vendredi.
- Question : Pourquoi y a-t-il plus d’argent dans le budget présenté que dans le budget prévisionnel.
- Explication : 1) Nous avons reçu beaucoup plus en solidarité que prévue.
2) le bénéfice de la RIDEF en Allemagne a été plus grand que prévu.
Nous n’avons pas encore utilisé tout ce que nous avons reçu en solidarité, car l’argent est venu tard et quelques participants n’ont pas pu venir.
Les déplacements du CA ont coûté plus que prévu. Ceci parce qu’ont été invités les nouveaux candidats au CA à participer à la dernière rencontre du CA.
- Question : Pourquoi faire un budget prévisionnel négatif ?
- Réponse : Nous avons compté avec le fait qu’une RIDEF en Afrique pouvait devenir déficitaire et nous avons couru ce risque, pensant qu’une première RIDEF en Afrique au sud de Sahara est très importante. Mais nous ne saurons si la RIDEF au Sénégal est vraiment déficitaire qu’en octobre ou novembre cette année.
- Remarque : il faut savoir que les comptes de la RIDEF ne sont pas la même chose que ceux de le FIMEM.
 
7. Approbation du CA
(Lors de la seconde session de l’AG)
 
8. Orientations
Les Orientations pour 2006-2008 sont des projets de travail pour le nouveau CA. Elles ont été distribuées en français, anglais et espagnol pour être discutées dans des groupes de langues. Ce sont des propositions élaborées collectivement par le précédent CA et les candidats au nouveau CA et devraient être soumises à approbation de l’AG.
 
9. Budget prévisionnel 2006-2008
Le budget prévisionnel est présenté par Andi Honegger
Recettes : 19 900 euros
Dépenses : 21 150 euros
On discute sur le montant des déplacements, sur le nombre des réunions du CA, sur la somme pour la solidarité au cas où la prochaine RIDEF serait au Mexique.
 
10. RIDEF 2008 en France ou au Mexique
Teresa Garduño présente les efforts qu’on a faits en Mexique pour la RIDEF 2008 à Puebla.
François Perdrial nous informe ce que le groupe de Nantes prépare pour l’organisation de la RIDEF 2008 en France.
Le vote sur le lieu de la RIDEF se fera lors de la deuxième session de l’AG, vendredi, le 11 août.
 
Après les discussions dans l’amphi on continue dans les groupes de langues.
 
 
 
Deuxième session de l’Assemblée Générale,
Vendredi, le 11 août 2006
 
 
1. Bienvenue et installation du bureau
- Hartmut Glänzel dit le bienvenu aux délégations et aux participants de l’AG des pays différents.
Présidente : Brigitta Kovermann
Secrétaire : Sylviane Amiet et Luba Kolebinova
Traductrices : Marie-Claude Fluegge, en allemand et Maria Teresa Flores, en espagnol
Maître du temps : Peter Jakob 
Maître des règles : Otmar Fischer
- Ouverture de la séance à 15h 45
- Discussion sur l’ordre du jour. 
- Thyde tire un coup de chapeau à Jean Le Gall qui a permis l’organisation de cette RIDEF. Il est le premier enseignant Freinet qui a établi une correspondance avec une classe africaine, début des rapports entre l’Europe et l’Afrique et a organisé la première rencontre avec Papa Meissa il y a longtemps.
- Giancarlo demande une modification pour présenter un texte sur les enfants soldats – acceptée en point 15.
- Teresa demande que l'on parle de la participation des femmes à cette RIDEF – ce point sera traité dans les questions diverses.
- Modification point 14 pour parler de « l'Appel de Rabat ».
 
2. Décompte des voix
Distribution des bulletins de vote aux délégués des 18 pays membres de la FIMEM : il y avaient 19 délégués au début de la session et 2 autres se sont joint à l’AG plus tard (les délégués de l’Autriche et de la Colombie).
 
3. Présentation des candidats
(Lors de la première session de l’AG)
 
4. Nouveaux Mouvements 
Hartmut distribue des papiers à ceux qui voudraient se présenter à la prochaine AG en 2008 comme candidats de la FIMEM – les mouvements du Togo, du Burkina Faso et de la Mauritanie.
 
5. Rapport moral 2004-2006
Une courte discussion a lieu sur le rapport moral qui sera voté, ainsi que le rapport financier en p.7.
 
6. Rapport financier 2004-2006 : commissaires aux comptes
Lisan Fasten présente le travail des commissaires aux comptes. Elle est allée avec Peter Jakob à Nesslau, en Suisse et ils se sont assurés que tout marchait bien. Ils félicitent Andi pour son travail.
 
7. Approbation du CA
Rapport moral accepté à 17 voix et une abstention.
Rapport financier accepté à l'unanimité – 18 voix pour.
Michel Colas et Giancarlo contrôlent les voix.
 
8. Orientations
- Explications sur les modifications dans les orientations, quelques points sont ajoutés par le CA après les discussions des groupes de langue.
- Le groupe de langue français propose que l’on change le Règlement intérieur pour que chaque pays puisse avoir un participant au CA.
- Constatation : Nous ne pouvons pas faire des changements dans le Règlement intérieur lors de cette AG, mais le CA pourrait travailler pour proposer des changements lors de la prochaine AG en 2008.
- Proposition – de remplacer le mot Flyer par le mot dépliant
- Question – comment est le nouveau logo.
Le logo est présenté sur ordinateur au public et il est accepté.
- Présentation des remarques du groupe de langue italo-espagnol:
  • Le site doit être coopératif, ouvert aux mouvements.
  • On doit chercher des financements pour développer la solidarité (reporter ce point au point 9) 
  • Concernant le cinquantenaire de la FIMEM - le congrès de l’ICEM 2007 à Paris ne doit pas faire de la concurrence à la RIDEF 2008 quand cet anniversaire sera célébré par la FIMEM.
  • Diminuer les déplacements du CA 
  • La prochaine RIDEF devrait avoir lieu au Mexique (reporter ce point aux points 10 et 11) 
- Question sur le nombre des rencontres du CA
- Réponse : ces 3 rencontres sont très utiles.
- Proposition : essayer de réduire les frais des rencontres dans la mesure des possibilités.
- Proposition : diminuer le budget et que le CA gère la somme.
- Proposition de nouvelle formulation de ce point dans les orientations « Changer le règlement intérieur…afin qu’il permette une solution plus équilibrée pour les pays concernant les déplacements du CA. »
Vote sur les orientations
15 voix pour, 1 contre et 1 abstention.
 
9. Budget prévisionnel
Andi présente à nouveau les différentes parties du budget.
- Demande d'augmenter le budget solidarité.
- Réponse : il revient à 10% de la RIDEF que les organisateurs versent à la FIMEM et on ne peut pas demander plus à l'ASEM.
- Explication à propos des rencontres du CA – €12000 pour 2006-2008 sont déjà moins que €12000 pour 2004-2006 par ce que le CA est supposé être composé de 6 membres et non plus de 5 membres.
Accepté à 18 voix et une abstention.
 
17H18 Pause de 10 minutes
- Décision de discuter p.10 et 11 ensemble.
 
10. et 11. RIDEF 2008 et 2010
La discussion est ouverte pour 30 minutes.
- Remarque : ce n'est pas assez.
- Réponse : nous avons déjà discuté ce point lors de la première session et puis dans les groupes de langue. Il n'est pas possible non plus de reporter le vote.
- Opinion : il n'est pas possible d'arriver avec une proposition entre les RIDEF et de l’inclure dans l'ordre du jour de l’AG. Quelques participants ont appris que le groupe de Nantes avait proposé d’organiser la RIDEF 2008 qu’à Saint-Louis.
-Précision : le CA a travaillé de manière claire en envoyant régulièrement les INFOR. Le Mexique et les Mouvements ont été très rapidement informés de cette proposition et l’ordre du jour a été envoyé plus de 3 mois avant la RIDEF, ce qui leur laissait le temps de réagir.
- Opinion : il est plus facile pour les membres des mouvements d’Europe de l’Est d’aller en France qu’en Amérique Latine, mais ils ont déjà eu cette occasion d’aller aux RIDEF européennes en Autriche, en Bulgarie et en Allemagne.
- Il faut tenir compte des nécessités politiques – il n’y a pas eu de RIDEF en Amérique depuis 1988 et il est très important d’en avoir une dans cette région.
- Question : quels sont les critères et les enjeux financiers et politiques - se sont eux qui vont déterminer le vote des délégués.
- Réponse : le pays de la RIDEF n’est pas simplement un choix émotionnel. Il faut considérer différents aspects lorsqu'il faut se déterminer le choix pour un pays – la politique sociale ; le nombre de participants sud américains pouvant se déplacer en Europe et le nombre d’européens voulant aller en Amérique ; le temps pour préparer la RIDEF.
- Il y a 3 raisons d’avoir une RIDEF 2008 en Europe – le budget est très limité, combien de fonds pourrait-on trouver pour une RIDEF loin d’Europe ; les Européens sont moins nombreux aux RIDEF lointaines et ne continueraient peut-être pas a être membres de la FIMEM s’il y a 2 RIDEF pareilles l’une après l’autre ; la France est bien placée pour le cinquantenaire de la FIMEM qui a été créée à Nantes. Ce n'est pas une position affective et nous voudrions tous une RIDEF au Mexique.
- Précision : on a souvent organisé les RIDEF dans des pays ou la situation politique était favorable ou quand un jeune mouvement se proposait à l’organiser.
- Question : s’il est prévu une grande rencontre internationale au congrès de l’ICEM à Paris pour l'anniversaire de la FIMEM est-il nécessaire de créer deux manifestations dans le même pays en organisant la RIDEF 2008 à Nantes ?
- Pourquoi avoir peur d’aller au Mexique ? Nous sommes nombreux ici au Sénégal.
La pédagogie Freinet a été présentée il y a longtemps dans les pays de l’Amérique Latine, mais après elle a été laissée se développer sans aucune aide.
- La solidarité ne doit pas être conditionnée par l'argent. 
 
- Précision : l’organisation d’une RIDEF est une tache difficile et encore plus s’il y a 2 RIDEF difficiles l’une après l’autre. Nous devrions penser aussi aux inserts de la FIMEM.
Il n'y a pas automatiquement renforcement du mouvement national après une Ridef (en Autriche, en Suède, en Bulgarie, en Allemagne). Parfois elle les épuise plutôt.
C'est une décision difficile à prendre.
- La seconde Ridef suédoise, en 1994 ne s’est faite qu’à cause du manque de candidature d’un autre pays.
 
- Question : nous sommes tous convaincus de la nécessité d'une RIDEF au Mexique mais de 2008 ou 2010, laquelle sera la plus profitable. Il faut penser aux intérêts du Mexique, ainsi que de la FIMEM. La principale raison d'une RIDEF en Europe est un plus grand nombre de participants et s’il faut de l'argent, il vaut mieux attendre 2010 pour le Mexique.
Mais il y aussi une sorte de déception légitime des collègues Latino-américains qui avaient été applaudis à Varenholz après leur proposition d’organiser la RIDEF et nous avons une responsabilité pour les soutenir.
 
Discussion sur les deux possibilités de vote
  • Mexique 2008 ou France 2008
  • France 2008 et Mexique en 2010
Climat passionnel problématique autour des votes possibles.
François retire la proposition du Groupe 44 (groupe de Nantes) pour éviter une détérioration du climat au sein du mouvement international. Il proposerait au Groupe 44 de penser à l’organisation de la RIDEF 2010.
17 votes pour et 2 abstentions pour le Mexique.
- Remarque : l’organisation de la RIDEF 2008 au Mexique sera difficile et l’aide de tous les mouvements présents à Saint-Louis sera nécessaire.
Proposition : puisque le groupe de Nantes va discuter l’organisation de la RIDEF 2010 qu’ils aient la priorité s’ils prennent une telle décision.
 
 
12. Charte de la FIMEM
- Proposition du CA : qu'un groupe commence ici le travail sur la nouvelle charte.
Le CA a reçu trop peu de commentaires de la part des mouvements sur les propositions qui leur ont été envoyées. Cependant la FIMEM ne pourra pas soutenir financièrement le travail de cette commission.
Ana Maria (Colombie), Lisan (Pays-Bas), un groupe du MCEP (Espagne), du Mexico et du Brésil souhaitent travailler sur la nouvelle charte de la FIMEM, rejoints par d’autres personnes depuis.
- Précision : il y a déjà un espace ouvert dans le site (entrée par « contacts ») pour travailler sur la charte et tous ceux qui le désirent peuvent y travailler à condition d’avoir demandé préalablement à être inscrits dans le site et dans le groupe de travail.
 
13. Elections
Les trois candidats sont élus brillamment comme membres du CA : Elke (18 votes), Mamadou (17 votes) et Teresita (20 votes).
L'assemblée remercie Hartmut et Margaretha qui quittent le CA et Lena qui y a travaillé pendant une année et demie en tant que sa suppléante.
Lisan Fasten et Renate Nicklausen acceptent la charge de commissaires aux comptes. 
 
14. Appel de Rabat
Le texte a été distribué aux participants de la RIDEF.
Patricia le présente à l’AG de la FIMEM.
L'AG de la FIMEM vote à l'unanimité (20 votes) le soutien à l'Appel de Rabat. Une pétition a été signée par les délégués des 18 pays membres de la FIMEM, présents à la RIDEF de Saint-Louis.
La pétition devrait être envoyée aux organisations officielles et aux mouvements de la FIMEM qui vont recevoir aussi le texte de l’Appel.
 
15. Divers
  • Enfants-soldats
Giancarlo présente le texte. Il a été écrit à la suite de discussions, lors d’un atelier, avec des enseignants africains et du reste du monde à propos de l’emploi d’enfants dans les guerres en Afrique et ailleurs. Ce texte a été proposé à l’AG de la FIMEM et voté à l’unanimité. Il va être traduit et diffusé largement, ainsi qu’envoyé aux gouvernements des pays membres de la FIMEM.
  • Femmes
Teresa nous présente un texte concernant nos collègues féminines et les femmes en général, demandant la non-discrimination.
Papa Meissa remercie le groupe espagnol pour sa prise de position en faveur des femmes et précise qu’un effort important a été consenti pour qu’elles soient présentes et participent à égalité avec les hommes.
Remerciements pour la présidente – Gita et les traductrices – Marie-Claude et Teresa.
 
 
 
Membres du CA de la FIMEM 2006-2008:
 
Président
Michel Mulat, 6, rue de Colmar, F-90000 Belfort, France
Vice Président:
Mamadou Demba, Senegal
Trésorier:
Andi Honegger, Bühl 362, CH-9650 Nesslau, Suisse
Trésorière adjointe:
Elke Hofmann, Giessenstrasse 3, 79104 Freiburg, Allemagne
e-mail: elke-hofmann@gmx.de
Secrétaire:
Luba Kolébinova, 3 Raven Str., Sofia 1618, Bulgarie
Secrétaire adjointe:
Teresita Garduño Rubio, Emiliano Zapata 60, Colonia la Candelaria Coyoacan, 04380 Mexico D.F., Mexique
e-mail: gardunot@prodigy.net.mx
 
 
 
Orientations de la FIMEM 2006-2008 :
 
  • Faire du site Internet l’outil de travail coopératif de la FIMEM
  • Organiser la solidarité
  • Rechercher des subventions chez les grandes organisations non gouvernementales
  • Trouver une solution plus globale concernant le financement du CA qui impliquera la modification de l’article 7a du Règlement intérieur
  • Commission charte de la FIMEM pour démarrer sa réécriture éventuelle
  • Célébration du cinquantenaire de la FIMEM 
  • RIDEF 2008 
  • Améliorer les outils de présentation de la FIMEM: dépliant, cartes de visite etc.
  • Favoriser les contacts internationaux.
 
 
 
 
CA FIMEM: Rapport Moral juillet 2004 - juillet 2006
 
Membres du CA:
Hartmut Glänzel, Allemagne, Président Andi Honegger, Suisse, trésorier
Michel Mulat, Belfort, France, Vice- Luba Kolebinova, Bulgarie, secrétaire
Président, (concepteur du Nouveau Site) Schéele-Kunze, Margaretha, Suède
(Suppléante: Lena Alexanderson, Suède)
 
0. Information générale
Le CA a commencé son travail immédiatement après son élection à Varenholz 2004. A partir de cette date il a eu 3 grandes rencontres:
En février 2005 à Nesslau, Suisse (voir les Infor 48 du CA)
En octobre 2005, à Sofia, Bulgarie (voir les Infor 49 du CA)
En avril 2006, à Nantes, France (voir les Infor CA 50 du CA)
 
Il y a eu aussi une date pour transmettre l’information financière de la FIMEM. Pour cette raison il y a eu une rencontre à Nesslau (Suisse) en Octobre 2005 de l’ancien et du nouveau trésorier (Hartmut Glänzel et Andi Honegger). Il y a eu aussi des rencontres informelles de quelques membres du CA pendant d’autres rencontres Freinet nationales ou internationales. Une grande partie des échanges du CA se faisait par des e-mails chaque semaine et chaque jour parfois.
 
Il n’est pas possible de faire une liste complète de toutes les activités du CA. Vous pouvez les lire en détail dans les procès-verbaux de nos rencontres du CA (voir les Infor du CA 47 à 50), régulièrement envoyées à tous les mouvements.
 
Le travail du CA entre 2004 et 2006 a été dans le sens des orientations de la FIMEM 2004-2006, décidées par l’Assemblée Générale en 2004 à Varenholz:
 
1. Révision de la charte de l’école moderne
2. Préparation de la RIDEF 2006
3. Amélioration du réseau international
4. Solidarité – amélioration des pratiques
5. Règlement de la participation de la FIMEM aux conférences et forums internationaux
6. Continuation du travail concernant l’UNESCO
7. Révision de l’identité coopérative de la FIMEM (Dépliant, Logo, etc.)
 
1. Charte de l’école moderne
Le CA a préparé une version provisionnelle de la Charte d’école moderne et a demandé une grande discussion. A notre regret, il n’y a pas eu assez de réponses (à part : Italie, Espagne, Bulgarie, Allemagne). Notre proposition est la suivante:
Travaillez pendant les mois suivants avec la version du CA (document de travail du CA, février 2005), s’il vous plait.
Une version finale de la “Charte de l’école moderne” devrait être travaillée par le nouveau CA ou par une commission élue par l’Assemblée Générale 2006. Alors l’Assemblée Générale 2008 pourrait la voter.
 
2. RIDEF 2006 et 2008
Le travail pour la RIDEF 2006 a pris beaucoup de temps. Elke Hofmann (Allemagne) est allée en août 2005 au Sénégal en tant que représentant de la FIMEM. Elle a travaillé avec nos amis au Sénégal pour résoudre quelques problèmes liés à la RIDEF. Il y a eu aussi (en correspondance avec la FIMEM) une délégation française en octobre 2005 au Sénégal pour faire beaucoup de rencontres avec les autorités au Sénégal (Jean Le Gal, Sylvain Hannebique).
La structure est la suivante:
La FIMEM a délégué l’ASEM à préparer la RIDEF 2006 de Saint-Louis,
L’ASEM prépare la RIDEF en connexion avec l’ICEM (le mouvement français).
Les contacts étaient un peu compliqués et il y a eu plusieurs malentendus. Alors le CA de la FIMEM a invité quelques représentants du secteur international de l’ICEM, le Président de l’ICEM (Catherine Chabrun) et un délégué du Sénégal à la rencontre du CA à Nantes. Cette rencontre a été une bonne idée. Nous avons pu discuter de plusieurs problèmes liés à la RIDEF (financiers et structuraux) et résoudre quelques uns et nous considérons qu’il serait mieux d’avoir une connexion entre l’ICEM et la FIMEM à l’avenir.
RIDEF 2008
A Varenholz le MMEM (le mouvement mexicain) a déclaré qu’il était intéressé pour organiser la RIDEF 2008. Entre temps il y a eu aussi le groupe de Nantes (France) qui a déclaré qu’ils étaient intéressés à organiser cette RIDEF.
Le CA, après la rencontre du CA à Nantes, a eu la possibilité de visiter le lieu d’hébergement envisagé etc. Lors des discussions autour de la RIDEF 2008 le CA a découvert quelques avantages au cas si la RIDEF 2008 se déroulait à Nantes (l’anniversaire de la FIMEM – célébration des 50 ans de la FIMEM à l’endroit historique, l’épargne d’argent pour la FIMEM après la RIDEF au Sénégal). Le CA a informé le MMEM de cette autre candidature. Cette décision revient à l’Assemblée Générale de Saint-Louis.
 
3. Réseau international
3a. Le FIMEM_site sera inauguré à Saint-Louis.
Le travail sur le Portail FIMEM et la Multilettre électronique a pris beaucoup de temps. Le nouveau site (www.fimem-freinet.org) est appelé à remplacer l’ancien. Il comporte une entrée «information», une entrée pour le «travail coopératif» des adhérents de la FIMEM et une entrée pour les «Classes Virtuelles Coopératives». C’est une structure démocratique qui ne doit pas fonctionner de façon pyramidale. Elle permet en même temps à chaque pays d’être moins nationaliste en entrant en communication avec les autres. Michel Mulat présentera le site lors de la RIDEF où il animera autour du journal, un atelier long.
 
3b. Les formations de proximité
La première formation eut lieu dans les marges du congres de l’ICEM durant l’été 2005. La préparation fut difficile à la suite de malentendus entre l’ICEM et le MCE (les mouvements français et italien). Finalement les journées de Valbonne ont pu se tenir. Un certain nombre de malentendus demeurent concernant l’organisation et le sens à donner à ces «formations». A l’avenir, les personnes présentes devront être mandatées par leur mouvement. La FIMEM voudrait que ces formations restent «de proximité», elles ne devraient donc pas concurrencer les RIDEF.
 
4. Solidarité
Nous ne sommes pas satisfaits sur ce point. D’un côté nous avons discuté quelques points généraux pour la solidarité. D’un autre côté les questions concernant la solidarité et les conditions des mouvements qui donnaient l’argent étaient si compliquées, qu’il n’était pas possible de continuer avec la proposition générale. Mais quand même nous sommes très heureux d’avoir reçu une aussi importante solidarité pour la RIDEF au Sénégal.
(La solidarité devrait être en tout cas un point pour le CA suivant).
 
5. Conférences et forums internationaux
L’opinion du CA est qu’en général la tâche du CA n’est pas de participer à de nombreuses conférences et forums internationaux. Nous considérons qu’il est mieux (et moins cher) que des groupes locaux (au nom et peut-être avec le soutien de la FIMEM) prennent cette tâche. Dans ce sens un groupe polonais a participé au Forum Social à Cracovie en Pologne. Pour des raisons financières il n’était pas possible pour le groupe polonais de participer en tant que délégation officielle de la FIMEM, mais le groupe a su très bien informer les autres participants à propos de la FIMEM.
 
6. UNESCO
La FIMEM est intéressée à être reconnue par l’UNESCO. Michel Mulat et François Perdrial (ex-président de la FIMEM) ont de nouveau pris contact à l’UNESCO, avec le département de l’enseignement secondaire, parce que le département de l’école primaire n’est pas intéressé. Michel et François ont envoyé à l’UNESCO des documents (par ex. la documentation de la RIDEF 2004) mais ils auront besoin de plus de documents/matériel de l’école secondaire.
7. Révision de l’identité coopérative de la FIMEM
A la fin d’un long tâtonnement nous avons une nouvelle proposition de logo de la FIMEM (voir en haut de la page). Ce logo est similaire à l’ancien logo mais il est plus dynamique. Il y a deux versions (l’une en couleur et l’autre en noir et blanc).
Nous avons aussi travaillé sur un nouveau dépliant de la FIMEM (version française) pour présenter en bref la FIMEM et ses mouvements. Nous proposons aujourd’hui un document de travail du CA, juillet 2006, avec lequel vous pourriez travailler les quelques mois suivants. Ce travail devrait être terminé par le nouveau CA.
 
Autres points
 
8. Communication avec les mouvements
A Varenholz le groupe brésilien MEMNN (Movimento Regional de Escola Moderna - Norte/Nordeste) est revenue au sein de la FIMEM et nous nous en rejouissons. Nous espérions aussi reussir à faire revenir le groupe portugais. Malheureusement les lettres envoyées au Portugal sont restées sans réponse. Nous devrions donc attendre d’avoir plus de contacts personnels.
Il y a quelques mouvements en Afrique du nord et au Moyen Orient, avec lesquels la FIMEM n’a plus de contacts, et auxquels nous avons écrit des lettres. Nous n’avons pas reçu de réponses ou des réponses qui démontrent qu’actuellement il n’y a plus de mouvement actif Freinet dans ces pays (Algérie, Tunisie, Liban).
Lors de la rencontre à Nantes en avril 2006 nous avons eu une rencontre intéressante?/spéciale avec l’ICEM (le secteur international et le président). Nous avons donc pu améliorer les relations entre l’ICEM et la FIMEM (voir point 2 aussi). Le nouveau CA devrait continuer à travailler dans ce sens.
 
9. Notre temps de travail
Le travail au CA a été très important pour tous ses membres. Une partie considérable de ce travail (à l’exception du grand travail novateur sur le site – travail de Michel Mulat) était nécessaire pour les tâches normales qui devaient être accomplies en tout cas. Si le CA doit à l’avenir s’occuper de projets novateurs nous devrions avoir (si l’Assemblée Générale le désire) un secrétaire permanent pour s’occuper des tâches normales.
 
10. Le nouveau CA
A Saint-Louis Hartmut Glänzel (Allemagne) et Margaretha Schéele-Kunze (Suède) quittent le CA de la FIMEM. Trois membres – Andi Honneger (Suisse), Michel Mulat (France) et Luba Kolebinova (Bulgarie) restent, parce qu’ils sont élus pour quatre ans.
Il y a trois candidats au nouveau CA:
Elke Hofmann (proposition de Freinet-Kooperative, Allemagne)
Mamadou Demba (proposition de l’ASEM, Sénégal)
Teresita del Niño Jesús Garduño Rubio (proposition du MMEM, Mexico)
Gloria del Young qui était supposée être présentée par le MOPANEF, Panama, ne va pas présenter sa candidature pour des raisons personnelles.
Elke et Gloria étaient invitées à la rencontre du CA à Nantes. Mamadou et Teresita sont bien connus des RIDEF précédentes, Mamadou est aussi membre de l’équipe qui prépare la RIDEF au Sénégal. Pour Mamadou nous devrions trouver un procédé spécial pour financer les frais de transport.
 
Berlin, juillet 2006, au nom du CA de la FIMEM
Hartmut Glänzel
 
FIMEM
Fédération Internationale des Mouvements d’Ecole Moderne
International Federation of Modern School Movements
 
 
 
 
 
INFOR-CA Nr 51
Saint-Louis
Sénégal/Senegal
Août/August 2006
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Prise de notes/Secretary: Lena Alexanderson, Tiina Herlin, Sylviane Amiet, Michel Mulat, Luba Kolebinova
Corrections: Michel Mulat, Andi Honegger, Luba Kolebinova
Traduction/Translation, distribution: Luba Kolebinova
 
 
 
 
 
 
Une RIDEF s'est achevée, que VIVA la siguiente.
 
 
 
Le nouveau CA vous souhaite à tous une excellente inter-RIDEF et espère revoir un maximum d'entre vous à Mexico en 2008. Nous avons longtemps hésité à placer deux Rencontres Internationales successives hors d'Europe pour des raisons financières. Cependant nous sommes tous convaincus que le mouvement Freinet n'appartient plus aux seuls Français. Aujourd'hui il prend des couleurs différentes non seulement en Allemagne ou en Russie, mais aussi en Afrique, en Amérique comme au Japon.
La forme de notre enseignement change pour intégrer l'histoire et s'adapter aux conditions environnementales de chacun de nos pays. Pour autant un fond philosophique, pédagogique et politique demeure commun qui nécessite que nous fassions tous front contre les méfaits de plus en plus dramatiques de la mondialisation qui tend à soumettre l'école au profit commercial ou à l'obscurantisme. Nous partageons la même conviction qui est que l'enseignement doit rester affranchi de toute doctrine et que TOUT enfant doit non seulement avoir accès à l'éducation mais aussi avoir la possibilité de se construire librement. Autant d'éléments qui seront précisés par le groupe de travail qui s'est engagé à refondre notre charte d'ici 2008.
Que la RIDEF du Mexique permette aux Mouvements d'Ecole Moderne d'Amérique latine de se renforcer tout en affermissant leurs convictions contre des politiques locales qui pourraient vouloir étouffer leur combat à contre-courant.
Mais la RIDEF du Mexique est aussi l'affaire des Européens qui doivent rechercher des financements afin qu'un maximum de pays Africains ou de pays dits de l'Est puissent être représentés au mieux. C'est dès maintenant que nous devons nous engager afin de ne pas séparer la FIMEM d'elle-même.
Notre troisième axe concerne le resserrement des liens entre nos mouvements aussi bien qu'avec le CA de la FIMEM. Pour cela nous continuons à développer le site de la FIMEM, dont l'objectif est de fournir à tous un outil qui permette de mettre en correspondance des classes entre elles comme des enseignants avec pour objectif de mutualiser nos démarches dans des Classes virtuelles Coopératives ou des laboratoires de recherche et de formation afin de produire ensemble des outils directement utilisables par un maximum de personnes.
 
 
 
Pour le CA
le Président
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Membres du Conseil d’Administration (CA) de la FIMEM 2004-2006:
 
Président
Hartmut Glänzel, Allemagne
Vice Président:
Michel Mulat, France
Trésorier:
Andi Honegger, Suisse
Secrétaire:
Luba Kolébinova, Bulgarie
Administratrice:
Lena Alexanderson, Suède
e-mail: lena.alexanderson@kungalv.se, suppléante de
Margaretha Schéele Kunze, Suède
 
 
- Le CA de la FIMEM a eu six réunions à Saint-Louis – du 4 au 13 août 2006.
Présents : Hartmut Glänzel, Lena Alexanderson (suppléante de Margaretha Schéele Kunze), Andi Honegger, Michel Mulat et Luba Kolebinova et en tant qu’invités pour les premières rencontres – Elke Hofmann, Mamadou Demba et Teresita Garduño. Après l’élection des nouveaux candidats au CA lors des réunions étaient présents Michel Mulat, Andi Honegger (sauf la réunion du 13 août quand il était parti pour la rentrée des classes en Suisse) Luba Kolebinova, Elke Hofmann, Mamadou Demba et Teresita Garduño.
- Deux sessions de l’Assemblée Générale ont été tenues pendant la RIDEF à Saint-Louis. La première était le 9 août et la deuxième – le 11 août.
- Il y a eu 6 réunions du CA ouvertes aux ridefiens ou d’une partie du CA avec les organisateurs – entre le 4 et le 14 août pour discuter ou régler des questions relatives à l’organisation de la RIDEF – hébergement, restauration, problèmes matériels divers, emploi du temps et programme, transport, ainsi qu’un travail en commun autour des questions financières.
- Il y a eu une rencontre du CA avec des représentants français de l’ICEM et mexicains du MEP à propos des deux candidatures pour organiser la RIDEF 2008.
- Pour les enfants de la RIDEF entre 10 et 14 ans une colonie d’enfants a été proposée, organisée par Mamadou Demba. Il y avait des enfants des cellules différentes de l’ASEM qui travaillaient ensemble et ils ont présenté leurs activités depuis le jour de l’ouverture jusque la fin de la RIDEF.
- Pendant la RIDEF les représentants des mouvements africains du Sénégal, du Bénin, du Maroc, du Cameroun, du Togo, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali et de la Côte d’Ivoire ont eu 2 rencontres de la CAMEM (Coordination Africaine des Mouvements d’Ecole Moderne).
 
Travail du CA :
a) Organisation de l’AG
- Organisation de la présidence et du secrétariat de la première et de la deuxième session de l’AG. Le rapport moral a été discuté avant la rencontre du CA et il a été mis en trois langues sur le site de la FIMEM.
- Achèvement des listes des délégués. Rassemblement des documents des délégués des mouvements qui ne les avaient pas encore présentés.
- Réponse donnée à la représentante de l’ABDEPP du Brésil : elle ne peut pas représenter le MEMNN-NE car selon le Règlement intérieur, un mouvement n’a droit de vote que si un de ses membres est présent à l’AG.
- Décision de travailler dans trois groupes de langues (français, allemand et espagnol-italien) pour discuter les orientations lors de la deuxième partie de la première session de l’AG.
b) Finances
- Le rapport financier a été examiné et discuté.
- Décision d’ouvrir un nouveau compte de la FIMEM hors de France en plus de Châtellerault.
c) Fonds pour la solidarité
- La FIMEM a subventionné exclusivement des participants américainset de l’Europe de l’Est. Les fonds de solidarité de la FIMEM pour la RIDEF n'ont pas été tous dépensés à cause des retraits de dernière minute et du manque de candidatures probablement par ce qu’une partie de la solidarité est arrivée trop tard.
- L’ICEM a travaillé pour trouver des subventions d’organismes français pour faire arriver et participer à la RIDEF et 66 Sénégalais et 22 Africains d’autres pays.
- Douze participantes sénégalaises ont été subventionnées directement par le MCEP (Espagne).
- Nécessite d’harmoniser les listes des participants pour justifier la demande de subventions françaises.
d) Nouveau CA
- La règle qui consiste à faire prendre en charge 40% des frais de transport par le pays d'origine des membres du CA ne pourra pas fonctionner. Un changement dans le Règlement Intérieur de la FIMEM devrait être discuté lors de l’AG.
- La question du sens de la représentation demeure: chaque membre du CA représente-t-il son pays ou la FIMEM dans son ensemble.
e) RIDEF 2008 et 2010
- Les candidatures du Mexique et de la France (Nantes) pour la RIDEF commémorative du Cinquantenaire de la FIMEM - présentation et discussion pendant la première session de l’AG. Le CA attend la présentation pour aviser.
- La candidature 2010 est liée à la RIDEF 2008.
f) La Charte de la FIMEM
- La charte de la FIMEM ne pourrait être faite à partir des chartes nationales. C'est donc prématuré pour cette AG de prendre des décisions concernant la Charte. On ne peut faire autrement que de donner au nouveau CA la charge de nommer une commission de refonte de la Charte et de proposer une discussion préparatoire au sein de la RIDEF.
g) Dépliant
- Le dépliant remanié pourrait déjà être distribué en français et en anglais, bien qu’il y ait encore des modifications à faire sur le contenu.
h) Le nouveau site
- Il y des problèmes techniques à résoudre. Une inscription des adhérents sera faite par l’intermédiaire des mouvements. La constitution d’une équipe d’administrateurs sera nécessaire. Nous cherchons des candidats.
i) Orientations
- Une rencontre du CA est prévue pour accueillir ceux qui auraient des questions ou des propositions à faire concernant les orientations.
j) Appel de Rabat
- Ce texte est présenté aux congressistes et il est proposé au vote de l’AG de la FIMEM.
L’appel a été conjointement écrit par la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme (FIDH), la Plateform Euromed et le Réseau euro-méditerranéen des Droits de l'Homme (REMDH) et a été présenté aux ministres des Etats réunis à Rabat (Maroc) pour la conférence ministérielle euro-africaine "Migration et Développement": "Protégez maintenant".
k) Enfants-soldats
- Le texte a été élaboré lors d’un atelier à propos de l’emploi d’enfants dans les guerres. Il a été proposé à l’AG de la FIMEM et voté à l’unanimité.
l) Rencontre suivante du CA
- Elle aura lieu en février ou mars 2007 à Freiburg, en Allemagne.
 
 
 
Première session de l’Assemblée Générale de la fimem
Mercredi, le 9 août 2006
Saint-Louis, Sénégal
 
 
Hartmut Glänzel ouvre la première session de l’Assemblée Générale.
0. installation du président et des secrétaires du jour
Président : François Perdrial.
Secrétaires : Tiina Herlin, Lena Alexanderson.
Traductrice en allemand Brigitta Kovermann.
- Information : il y aura deux parties dans cette assemblée : la première partie pour l’information, la seconde pour des discussions en groupes de langues.
 
1. Bienvenue et présentation des différentes délégations
Le président souhaite le bienvenu à tout le monde. Il présente les différentes délégations.
 
2. Présentation des délégués et décompte des voix
Les délégués des différents mouvements sont présentés. Décompte des voix : 21
Les mouvements qui ne sont pas présents n’ont pas le droit de voter.
1) Allemagne (FKEV) 2
2) Autriche (FPÖ) 1
3) Belgique (ASBL) 1
4) Espagne (MCEP) 1
5) Finlande (ELS SF RY) 1
6) France (ICEM) 2
7) Italie (MCE) 2
8) Japon (GGUJ) 1
9) Hollande (FBN) 1
10) Suède (KAP) 1
11) Suisse (GSEM/FGS) 1
12) Brésil (ABDEPP) 1
13) Mexique (MEP) 1
14) Bénin (ABEM) 1
15) Bulgarie (MEMB) 1
16) Colombie (MFC) 1
17) Roumanie (ARSM) 1
18) Sénégal (ASEM) 1
- Question : pourquoi la Mauritanie, le Mali et le Togo n’ont pas le droit de voter, ils sont membres de la CAMEM.
- Réponse : la CAMEM est une fédération de mouvements africains, mais être membre de la CAMEM ne comporte pas le droit de vote à l’AG de la FIMEM. Chaque mouvement pourrait présenter sa demande individuelle d’admission selon les Statuts et le Règlement Intérieur de la FIMEM.
 
3. Présentation des candidats au CA
Sortants du CA : Hartmut Glänzel, Margaretha Schéele Kunze (Lena Alexanderson en tant que sa suppléante)
Restent au CA pour encore deux ans : Andi Honegger, Michel Mulat, Luba Kolebinova
Se présentent comme nouveaux candidats : Elke Hofman, Mamadou Demba, Teresita Garduño Rubio
 
4. Présentation des mouvements candidats comme membres de la FIMEM.
Cette année il n’y a pas de demande pour devenir membre de la FIMEM.
- Information : Si on n’est pas encore membre mais le désire le devenir on peut être D-membre. On obtient alors toute l’information de la FIMEM, à condition de donner au CA un nom et une adresse. Espérons par exemple voir bientôt les autres membres de la CAMEM, le Maroc et la Georgie dans la FIMEM.
- Proposition : Que soit organisé un atelier : Comment devenir membre de la FIMEM
 
5. Rapport moral 2004-2006
Le rapport moral du CA a été distribué, traduit en français, anglais et allemand. Il sera soumis à approbation pendant la session suivante de l’AG vendredi, le 11 août.
 
6. Rapport financier 2004-2006
Le rapport financier est présenté et expliqué par notre trésorier Andi Honegger. Il sera soumis à approbation lors de la session suivante, vendredi.
- Question : Pourquoi y a-t-il plus d’argent dans le budget présenté que dans le budget prévisionnel.
- Explication : 1) Nous avons reçu beaucoup plus en solidarité que prévue.
2) le bénéfice de la RIDEF en Allemagne a été plus grand que prévu.
Nous n’avons pas encore utilisé tout ce que nous avons reçu en solidarité, car l’argent est venu tard et quelques participants n’ont pas pu venir.
Les déplacements du CA ont coûté plus que prévu. Ceci parce qu’ont été invités les nouveaux candidats au CA à participer à la dernière rencontre du CA.
- Question : Pourquoi faire un budget prévisionnel négatif ?
- Réponse : Nous avons compté avec le fait qu’une RIDEF en Afrique pouvait devenir déficitaire et nous avons couru ce risque, pensant qu’une première RIDEF en Afrique au sud de Sahara est très importante. Mais nous ne saurons si la RIDEF au Sénégal est vraiment déficitaire qu’en octobre ou novembre cette année.
- Remarque : il faut savoir que les comptes de la RIDEF ne sont pas la même chose que ceux de le FIMEM.
 
7. Approbation du CA
(Lors de la seconde session de l’AG)
 
8. Orientations
Les Orientations pour 2006-2008 sont des projets de travail pour le nouveau CA. Elles ont été distribuées en français, anglais et espagnol pour être discutées dans des groupes de langues. Ce sont des propositions élaborées collectivement par le précédent CA et les candidats au nouveau CA et devraient être soumises à approbation de l’AG.
 
9. Budget prévisionnel 2006-2008
Le budget prévisionnel est présenté par Andi Honegger
Recettes : 19 900 euros
Dépenses : 21 150 euros
On discute sur le montant des déplacements, sur le nombre des réunions du CA, sur la somme pour la solidarité au cas où la prochaine RIDEF serait au Mexique.
 
10. RIDEF 2008 en France ou au Mexique
Teresa Garduño présente les efforts qu’on a faits en Mexique pour la RIDEF 2008 à Puebla.
François Perdrial nous informe ce que le groupe de Nantes prépare pour l’organisation de la RIDEF 2008 en France.
Le vote sur le lieu de la RIDEF se fera lors de la deuxième session de l’AG, vendredi, le 11 août.
 
Après les discussions dans l’amphi on continue dans les groupes de langues.
 
 
 
Deuxième session de l’Assemblée Générale,
Vendredi, le 11 août 2006
 
 
1. Bienvenue et installation du bureau
- Hartmut Glänzel dit le bienvenu aux délégations et aux participants de l’AG des pays différents.
Présidente : Brigitta Kovermann
Secrétaire : Sylviane Amiet et Luba Kolebinova
Traductrices : Marie-Claude Fluegge, en allemand et Maria Teresa Flores, en espagnol
Maître du temps : Peter Jakob 
Maître des règles : Otmar Fischer
- Ouverture de la séance à 15h 45
- Discussion sur l’ordre du jour. 
- Thyde tire un coup de chapeau à Jean Le Gall qui a permis l’organisation de cette RIDEF. Il est le premier enseignant Freinet qui a établi une correspondance avec une classe africaine, début des rapports entre l’Europe et l’Afrique et a organisé la première rencontre avec Papa Meissa il y a longtemps.
- Giancarlo demande une modification pour présenter un texte sur les enfants soldats – acceptée en point 15.
- Teresa demande que l'on parle de la participation des femmes à cette RIDEF – ce point sera traité dans les questions diverses.
- Modification point 14 pour parler de « l'Appel de Rabat ».
 
2. Décompte des voix
Distribution des bulletins de vote aux délégués des 18 pays membres de la FIMEM : il y avaient 19 délégués au début de la session et 2 autres se sont joint à l’AG plus tard (les délégués de l’Autriche et de la Colombie).
 
3. Présentation des candidats
(Lors de la première session de l’AG)
 
4. Nouveaux Mouvements 
Hartmut distribue des papiers à ceux qui voudraient se présenter à la prochaine AG en 2008 comme candidats de la FIMEM – les mouvements du Togo, du Burkina Faso et de la Mauritanie.
 
5. Rapport moral 2004-2006
Une courte discussion a lieu sur le rapport moral qui sera voté, ainsi que le rapport financier en p.7.
 
6. Rapport financier 2004-2006 : commissaires aux comptes
Lisan Fasten présente le travail des commissaires aux comptes. Elle est allée avec Peter Jakob à Nesslau, en Suisse et ils se sont assurés que tout marchait bien. Ils félicitent Andi pour son travail.
 
7. Approbation du CA
Rapport moral accepté à 17 voix et une abstention.
Rapport financier accepté à l'unanimité – 18 voix pour.
Michel Colas et Giancarlo contrôlent les voix.
 
8. Orientations
- Explications sur les modifications dans les orientations, quelques points sont ajoutés par le CA après les discussions des groupes de langue.
- Le groupe de langue français propose que l’on change le Règlement intérieur pour que chaque pays puisse avoir un participant au CA.
- Constatation : Nous ne pouvons pas faire des changements dans le Règlement intérieur lors de cette AG, mais le CA pourrait travailler pour proposer des changements lors de la prochaine AG en 2008.
- Proposition – de remplacer le mot Flyer par le mot dépliant
- Question – comment est le nouveau logo.
Le logo est présenté sur ordinateur au public et il est accepté.
- Présentation des remarques du groupe de langue italo-espagnol:
  • Le site doit être coopératif, ouvert aux mouvements.
  • On doit chercher des financements pour développer la solidarité (reporter ce point au point 9) 
  • Concernant le cinquantenaire de la FIMEM - le congrès de l’ICEM 2007 à Paris ne doit pas faire de la concurrence à la RIDEF 2008 quand cet anniversaire sera célébré par la FIMEM.
  • Diminuer les déplacements du CA 
  • La prochaine RIDEF devrait avoir lieu au Mexique (reporter ce point aux points 10 et 11) 
- Question sur le nombre des rencontres du CA
- Réponse : ces 3 rencontres sont très utiles.
- Proposition : essayer de réduire les frais des rencontres dans la mesure des possibilités.
- Proposition : diminuer le budget et que le CA gère la somme.
- Proposition de nouvelle formulation de ce point dans les orientations « Changer le règlement intérieur…afin qu’il permette une solution plus équilibrée pour les pays concernant les déplacements du CA. »
Vote sur les orientations
15 voix pour, 1 contre et 1 abstention.
 
9. Budget prévisionnel
Andi présente à nouveau les différentes parties du budget.
- Demande d'augmenter le budget solidarité.
- Réponse : il revient à 10% de la RIDEF que les organisateurs versent à la FIMEM et on ne peut pas demander plus à l'ASEM.
- Explication à propos des rencontres du CA – €12000 pour 2006-2008 sont déjà moins que €12000 pour 2004-2006 par ce que le CA est supposé être composé de 6 membres et non plus de 5 membres.
Accepté à 18 voix et une abstention.
 
17H18 Pause de 10 minutes
- Décision de discuter p.10 et 11 ensemble.
 
10. et 11. RIDEF 2008 et 2010
La discussion est ouverte pour 30 minutes.
- Remarque : ce n'est pas assez.
- Réponse : nous avons déjà discuté ce point lors de la première session et puis dans les groupes de langue. Il n'est pas possible non plus de reporter le vote.
- Opinion : il n'est pas possible d'arriver avec une proposition entre les RIDEF et de l’inclure dans l'ordre du jour de l’AG. Quelques participants ont appris que le groupe de Nantes avait proposé d’organiser la RIDEF 2008 qu’à Saint-Louis.
-Précision : le CA a travaillé de manière claire en envoyant régulièrement les INFOR. Le Mexique et les Mouvements ont été très rapidement informés de cette proposition et l’ordre du jour a été envoyé plus de 3 mois avant la RIDEF, ce qui leur laissait le temps de réagir.
- Opinion : il est plus facile pour les membres des mouvements d’Europe de l’Est d’aller en France qu’en Amérique Latine, mais ils ont déjà eu cette occasion d’aller aux RIDEF européennes en Autriche, en Bulgarie et en Allemagne.
- Il faut tenir compte des nécessités politiques – il n’y a pas eu de RIDEF en Amérique depuis 1988 et il est très important d’en avoir une dans cette région.
- Question : quels sont les critères et les enjeux financiers et politiques - se sont eux qui vont déterminer le vote des délégués.
- Réponse : le pays de la RIDEF n’est pas simplement un choix émotionnel. Il faut considérer différents aspects lorsqu'il faut se déterminer le choix pour un pays – la politique sociale ; le nombre de participants sud américains pouvant se déplacer en Europe et le nombre d’européens voulant aller en Amérique ; le temps pour préparer la RIDEF.
- Il y a 3 raisons d’avoir une RIDEF 2008 en Europe – le budget est très limité, combien de fonds pourrait-on trouver pour une RIDEF loin d’Europe ; les Européens sont moins nombreux aux RIDEF lointaines et ne continueraient peut-être pas a être membres de la FIMEM s’il y a 2 RIDEF pareilles l’une après l’autre ; la France est bien placée pour le cinquantenaire de la FIMEM qui a été créée à Nantes. Ce n'est pas une position affective et nous voudrions tous une RIDEF au Mexique.
- Précision : on a souvent organisé les RIDEF dans des pays ou la situation politique était favorable ou quand un jeune mouvement se proposait à l’organiser.
- Question : s’il est prévu une grande rencontre internationale au congrès de l’ICEM à Paris pour l'anniversaire de la FIMEM est-il nécessaire de créer deux manifestations dans le même pays en organisant la RIDEF 2008 à Nantes ?
- Pourquoi avoir peur d’aller au Mexique ? Nous sommes nombreux ici au Sénégal.
La pédagogie Freinet a été présentée il y a longtemps dans les pays de l’Amérique Latine, mais après elle a été laissée se développer sans aucune aide.
- La solidarité ne doit pas être conditionnée par l'argent. 
 
- Précision : l’organisation d’une RIDEF est une tache difficile et encore plus s’il y a 2 RIDEF difficiles l’une après l’autre. Nous devrions penser aussi aux inserts de la FIMEM.
Il n'y a pas automatiquement renforcement du mouvement national après une Ridef (en Autriche, en Suède, en Bulgarie, en Allemagne). Parfois elle les épuise plutôt.
C'est une décision difficile à prendre.
- La seconde Ridef suédoise, en 1994 ne s’est faite qu’à cause du manque de candidature d’un autre pays.
 
- Question : nous sommes tous convaincus de la nécessité d'une RIDEF au Mexique mais de 2008 ou 2010, laquelle sera la plus profitable. Il faut penser aux intérêts du Mexique, ainsi que de la FIMEM. La principale raison d'une RIDEF en Europe est un plus grand nombre de participants et s’il faut de l'argent, il vaut mieux attendre 2010 pour le Mexique.
Mais il y aussi une sorte de déception légitime des collègues Latino-américains qui avaient été applaudis à Varenholz après leur proposition d’organiser la RIDEF et nous avons une responsabilité pour les soutenir.
 
Discussion sur les deux possibilités de vote
  • Mexique 2008 ou France 2008
  • France 2008 et Mexique en 2010
Climat passionnel problématique autour des votes possibles.
François retire la proposition du Groupe 44 (groupe de Nantes) pour éviter une détérioration du climat au sein du mouvement international. Il proposerait au Groupe 44 de penser à l’organisation de la RIDEF 2010.
17 votes pour et 2 abstentions pour le Mexique.
- Remarque : l’organisation de la RIDEF 2008 au Mexique sera difficile et l’aide de tous les mouvements présents à Saint-Louis sera nécessaire.
Proposition : puisque le groupe de Nantes va discuter l’organisation de la RIDEF 2010 qu’ils aient la priorité s’ils prennent une telle décision.
 
 
12. Charte de la FIMEM
- Proposition du CA : qu'un groupe commence ici le travail sur la nouvelle charte.
Le CA a reçu trop peu de commentaires de la part des mouvements sur les propositions qui leur ont été envoyées. Cependant la FIMEM ne pourra pas soutenir financièrement le travail de cette commission.
Ana Maria (Colombie), Lisan (Pays-Bas), un groupe du MCEP (Espagne), du Mexico et du Brésil souhaitent travailler sur la nouvelle charte de la FIMEM, rejoints par d’autres personnes depuis.
- Précision : il y a déjà un espace ouvert dans le site (entrée par « contacts ») pour travailler sur la charte et tous ceux qui le désirent peuvent y travailler à condition d’avoir demandé préalablement à être inscrits dans le site et dans le groupe de travail.
 
13. Elections
Les trois candidats sont élus brillamment comme membres du CA : Elke (18 votes), Mamadou (17 votes) et Teresita (20 votes).
L'assemblée remercie Hartmut et Margaretha qui quittent le CA et Lena qui y a travaillé pendant une année et demie en tant que sa suppléante.
Lisan Fasten et Renate Nicklausen acceptent la charge de commissaires aux comptes. 
 
14. Appel de Rabat
Le texte a été distribué aux participants de la RIDEF.
Patricia le présente à l’AG de la FIMEM.
L'AG de la FIMEM vote à l'unanimité (20 votes) le soutien à l'Appel de Rabat. Une pétition a été signée par les délégués des 18 pays membres de la FIMEM, présents à la RIDEF de Saint-Louis.
La pétition devrait être envoyée aux organisations officielles et aux mouvements de la FIMEM qui vont recevoir aussi le texte de l’Appel.
 
15. Divers
  • Enfants-soldats
Giancarlo présente le texte. Il a été écrit à la suite de discussions, lors d’un atelier, avec des enseignants africains et du reste du monde à propos de l’emploi d’enfants dans les guerres en Afrique et ailleurs. Ce texte a été proposé à l’AG de la FIMEM et voté à l’unanimité. Il va être traduit et diffusé largement, ainsi qu’envoyé aux gouvernements des pays membres de la FIMEM.
  • Femmes
Teresa nous présente un texte concernant nos collègues féminines et les femmes en général, demandant la non-discrimination.
Papa Meissa remercie le groupe espagnol pour sa prise de position en faveur des femmes et précise qu’un effort important a été consenti pour qu’elles soient présentes et participent à égalité avec les hommes.
Remerciements pour la présidente – Gita et les traductrices – Marie-Claude et Teresa.
 
 
 
Membres du CA de la FIMEM 2006-2008:
 
Président
Michel Mulat, 6, rue de Colmar, F-90000 Belfort, France
Vice Président:
Mamadou Demba, Senegal
Trésorier:
Andi Honegger, Bühl 362, CH-9650 Nesslau, Suisse
Trésorière adjointe:
Elke Hofmann, Giessenstrasse 3, 79104 Freiburg, Allemagne
e-mail: elke-hofmann@gmx.de
Secrétaire:
Luba Kolébinova, 3 Raven Str., Sofia 1618, Bulgarie
Secrétaire adjointe:
Teresita Garduño Rubio, Emiliano Zapata 60, Colonia la Candelaria Coyoacan, 04380 Mexico D.F., Mexique
e-mail: gardunot@prodigy.net.mx
 
 
 
Orientations de la FIMEM 2006-2008 :
 
  • Faire du site Internet l’outil de travail coopératif de la FIMEM
  • Organiser la solidarité
  • Rechercher des subventions chez les grandes organisations non gouvernementales
  • Trouver une solution plus globale concernant le financement du CA qui impliquera la modification de l’article 7a du Règlement intérieur
  • Commission charte de la FIMEM pour démarrer sa réécriture éventuelle
  • Célébration du cinquantenaire de la FIMEM 
  • RIDEF 2008 
  • Améliorer les outils de présentation de la FIMEM: dépliant, cartes de visite etc.
  • Favoriser les contacts internationaux.
 
 
 
 
CA FIMEM: Rapport Moral juillet 2004 - juillet 2006
 
Membres du CA:
Hartmut Glänzel, Allemagne, Président Andi Honegger, Suisse, trésorier
Michel Mulat, Belfort, France, Vice- Luba Kolebinova, Bulgarie, secrétaire
Président, (concepteur du Nouveau Site) Schéele-Kunze, Margaretha, Suède
(Suppléante: Lena Alexanderson, Suède)
 
0. Information générale
Le CA a commencé son travail immédiatement après son élection à Varenholz 2004. A partir de cette date il a eu 3 grandes rencontres:
En février 2005 à Nesslau, Suisse (voir les Infor 48 du CA)
En octobre 2005, à Sofia, Bulgarie (voir les Infor 49 du CA)
En avril 2006, à Nantes, France (voir les Infor CA 50 du CA)
 
Il y a eu aussi une date pour transmettre l’information financière de la FIMEM. Pour cette raison il y a eu une rencontre à Nesslau (Suisse) en Octobre 2005 de l’ancien et du nouveau trésorier (Hartmut Glänzel et Andi Honegger). Il y a eu aussi des rencontres informelles de quelques membres du CA pendant d’autres rencontres Freinet nationales ou internationales. Une grande partie des échanges du CA se faisait par des e-mails chaque semaine et chaque jour parfois.
 
Il n’est pas possible de faire une liste complète de toutes les activités du CA. Vous pouvez les lire en détail dans les procès-verbaux de nos rencontres du CA (voir les Infor du CA 47 à 50), régulièrement envoyées à tous les mouvements.
 
Le travail du CA entre 2004 et 2006 a été dans le sens des orientations de la FIMEM 2004-2006, décidées par l’Assemblée Générale en 2004 à Varenholz:
 
1. Révision de la charte de l’école moderne
2. Préparation de la RIDEF 2006
3. Amélioration du réseau international
4. Solidarité – amélioration des pratiques
5. Règlement de la participation de la FIMEM aux conférences et forums internationaux
6. Continuation du travail concernant l’UNESCO
7. Révision de l’identité coopérative de la FIMEM (Dépliant, Logo, etc.)
 
1. Charte de l’école moderne
Le CA a préparé une version provisionnelle de la Charte d’école moderne et a demandé une grande discussion. A notre regret, il n’y a pas eu assez de réponses (à part : Italie, Espagne, Bulgarie, Allemagne). Notre proposition est la suivante:
Travaillez pendant les mois suivants avec la version du CA (document de travail du CA, février 2005), s’il vous plait.
Une version finale de la “Charte de l’école moderne” devrait être travaillée par le nouveau CA ou par une commission élue par l’Assemblée Générale 2006. Alors l’Assemblée Générale 2008 pourrait la voter.
 
2. RIDEF 2006 et 2008
Le travail pour la RIDEF 2006 a pris beaucoup de temps. Elke Hofmann (Allemagne) est allée en août 2005 au Sénégal en tant que représentant de la FIMEM. Elle a travaillé avec nos amis au Sénégal pour résoudre quelques problèmes liés à la RIDEF. Il y a eu aussi (en correspondance avec la FIMEM) une délégation française en octobre 2005 au Sénégal pour faire beaucoup de rencontres avec les autorités au Sénégal (Jean Le Gal, Sylvain Hannebique).
La structure est la suivante:
La FIMEM a délégué l’ASEM à préparer la RIDEF 2006 de Saint-Louis,
L’ASEM prépare la RIDEF en connexion avec l’ICEM (le mouvement français).
Les contacts étaient un peu compliqués et il y a eu plusieurs malentendus. Alors le CA de la FIMEM a invité quelques représentants du secteur international de l’ICEM, le Président de l’ICEM (Catherine Chabrun) et un délégué du Sénégal à la rencontre du CA à Nantes. Cette rencontre a été une bonne idée. Nous avons pu discuter de plusieurs problèmes liés à la RIDEF (financiers et structuraux) et résoudre quelques uns et nous considérons qu’il serait mieux d’avoir une connexion entre l’ICEM et la FIMEM à l’avenir.
RIDEF 2008
A Varenholz le MMEM (le mouvement mexicain) a déclaré qu’il était intéressé pour organiser la RIDEF 2008. Entre temps il y a eu aussi le groupe de Nantes (France) qui a déclaré qu’ils étaient intéressés à organiser cette RIDEF.
Le CA, après la rencontre du CA à Nantes, a eu la possibilité de visiter le lieu d’hébergement envisagé etc. Lors des discussions autour de la RIDEF 2008 le CA a découvert quelques avantages au cas si la RIDEF 2008 se déroulait à Nantes (l’anniversaire de la FIMEM – célébration des 50 ans de la FIMEM à l’endroit historique, l’épargne d’argent pour la FIMEM après la RIDEF au Sénégal). Le CA a informé le MMEM de cette autre candidature. Cette décision revient à l’Assemblée Générale de Saint-Louis.
 
3. Réseau international
3a. Le FIMEM_site sera inauguré à Saint-Louis.
Le travail sur le Portail FIMEM et la Multilettre électronique a pris beaucoup de temps. Le nouveau site (www.fimem-freinet.org) est appelé à remplacer l’ancien. Il comporte une entrée «information», une entrée pour le «travail coopératif» des adhérents de la FIMEM et une entrée pour les «Classes Virtuelles Coopératives». C’est une structure démocratique qui ne doit pas fonctionner de façon pyramidale. Elle permet en même temps à chaque pays d’être moins nationaliste en entrant en communication avec les autres. Michel Mulat présentera le site lors de la RIDEF où il animera autour du journal, un atelier long.
 
3b. Les formations de proximité
La première formation eut lieu dans les marges du congres de l’ICEM durant l’été 2005. La préparation fut difficile à la suite de malentendus entre l’ICEM et le MCE (les mouvements français et italien). Finalement les journées de Valbonne ont pu se tenir. Un certain nombre de malentendus demeurent concernant l’organisation et le sens à donner à ces «formations». A l’avenir, les personnes présentes devront être mandatées par leur mouvement. La FIMEM voudrait que ces formations restent «de proximité», elles ne devraient donc pas concurrencer les RIDEF.
 
4. Solidarité
Nous ne sommes pas satisfaits sur ce point. D’un côté nous avons discuté quelques points généraux pour la solidarité. D’un autre côté les questions concernant la solidarité et les conditions des mouvements qui donnaient l’argent étaient si compliquées, qu’il n’était pas possible de continuer avec la proposition générale. Mais quand même nous sommes très heureux d’avoir reçu une aussi importante solidarité pour la RIDEF au Sénégal.
(La solidarité devrait être en tout cas un point pour le CA suivant).
 
5. Conférences et forums internationaux
L’opinion du CA est qu’en général la tâche du CA n’est pas de participer à de nombreuses conférences et forums internationaux. Nous considérons qu’il est mieux (et moins cher) que des groupes locaux (au nom et peut-être avec le soutien de la FIMEM) prennent cette tâche. Dans ce sens un groupe polonais a participé au Forum Social à Cracovie en Pologne. Pour des raisons financières il n’était pas possible pour le groupe polonais de participer en tant que délégation officielle de la FIMEM, mais le groupe a su très bien informer les autres participants à propos de la FIMEM.
 
6. UNESCO
La FIMEM est intéressée à être reconnue par l’UNESCO. Michel Mulat et François Perdrial (ex-président de la FIMEM) ont de nouveau pris contact à l’UNESCO, avec le département de l’enseignement secondaire, parce que le département de l’école primaire n’est pas intéressé. Michel et François ont envoyé à l’UNESCO des documents (par ex. la documentation de la RIDEF 2004) mais ils auront besoin de plus de documents/matériel de l’école secondaire.
7. Révision de l’identité coopérative de la FIMEM
A la fin d’un long tâtonnement nous avons une nouvelle proposition de logo de la FIMEM (voir en haut de la page). Ce logo est similaire à l’ancien logo mais il est plus dynamique. Il y a deux versions (l’une en couleur et l’autre en noir et blanc).
Nous avons aussi travaillé sur un nouveau dépliant de la FIMEM (version française) pour présenter en bref la FIMEM et ses mouvements. Nous proposons aujourd’hui un document de travail du CA, juillet 2006, avec lequel vous pourriez travailler les quelques mois suivants. Ce travail devrait être terminé par le nouveau CA.
 
Autres points
 
8. Communication avec les mouvements
A Varenholz le groupe brésilien MEMNN (Movimento Regional de Escola Moderna - Norte/Nordeste) est revenue au sein de la FIMEM et nous nous en rejouissons. Nous espérions aussi reussir à faire revenir le groupe portugais. Malheureusement les lettres envoyées au Portugal sont restées sans réponse. Nous devrions donc attendre d’avoir plus de contacts personnels.
Il y a quelques mouvements en Afrique du nord et au Moyen Orient, avec lesquels la FIMEM n’a plus de contacts, et auxquels nous avons écrit des lettres. Nous n’avons pas reçu de réponses ou des réponses qui démontrent qu’actuellement il n’y a plus de mouvement actif Freinet dans ces pays (Algérie, Tunisie, Liban).
Lors de la rencontre à Nantes en avril 2006 nous avons eu une rencontre intéressante?/spéciale avec l’ICEM (le secteur international et le président). Nous avons donc pu améliorer les relations entre l’ICEM et la FIMEM (voir point 2 aussi). Le nouveau CA devrait continuer à travailler dans ce sens.
 
9. Notre temps de travail
Le travail au CA a été très important pour tous ses membres. Une partie considérable de ce travail (à l’exception du grand travail novateur sur le site – travail de Michel Mulat) était nécessaire pour les tâches normales qui devaient être accomplies en tout cas. Si le CA doit à l’avenir s’occuper de projets novateurs nous devrions avoir (si l’Assemblée Générale le désire) un secrétaire permanent pour s’occuper des tâches normales.
 
10. Le nouveau CA
A Saint-Louis Hartmut Glänzel (Allemagne) et Margaretha Schéele-Kunze (Suède) quittent le CA de la FIMEM. Trois membres – Andi Honneger (Suisse), Michel Mulat (France) et Luba Kolebinova (Bulgarie) restent, parce qu’ils sont élus pour quatre ans.
Il y a trois candidats au nouveau CA:
Elke Hofmann (proposition de Freinet-Kooperative, Allemagne)
Mamadou Demba (proposition de l’ASEM, Sénégal)
Teresita del Niño Jesús Garduño Rubio (proposition du MMEM, Mexico)
Gloria del Young qui était supposée être présentée par le MOPANEF, Panama, ne va pas présenter sa candidature pour des raisons personnelles.
Elke et Gloria étaient invitées à la rencontre du CA à Nantes. Mamadou et Teresita sont bien connus des RIDEF précédentes, Mamadou est aussi membre de l’équipe qui prépare la RIDEF au Sénégal. Pour Mamadou nous devrions trouver un procédé spécial pour financer les frais de transport.
 
Berlin, juillet 2006, au nom du CA de la FIMEM
Hartmut Glänzel
 
FIMEM
Fédération Internationale des Mouvements d’Ecole Moderne
International Federation of Modern School Movements
 
 
 
 
 
INFOR-CA Nr 51
Saint-Louis
Sénégal/Senegal
Août/August 2006
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Prise de notes/Secretary: Lena Alexanderson, Tiina Herlin, Sylviane Amiet, Michel Mulat, Luba Kolebinova
Corrections: Michel Mulat, Andi Honegger, Luba Kolebinova
Traduction/Translation, distribution: Luba Kolebinova
 
 
 
 
 
 
Une RIDEF s'est achevée, que VIVA la siguiente.
 
 
 
Le nouveau CA vous souhaite à tous une excellente inter-RIDEF et espère revoir un maximum d'entre vous à Mexico en 2008. Nous avons longtemps hésité à placer deux Rencontres Internationales successives hors d'Europe pour des raisons financières. Cependant nous sommes tous convaincus que le mouvement Freinet n'appartient plus aux seuls Français. Aujourd'hui il prend des couleurs différentes non seulement en Allemagne ou en Russie, mais aussi en Afrique, en Amérique comme au Japon.
La forme de notre enseignement change pour intégrer l'histoire et s'adapter aux conditions environnementales de chacun de nos pays. Pour autant un fond philosophique, pédagogique et politique demeure commun qui nécessite que nous fassions tous front contre les méfaits de plus en plus dramatiques de la mondialisation qui tend à soumettre l'école au profit commercial ou à l'obscurantisme. Nous partageons la même conviction qui est que l'enseignement doit rester affranchi de toute doctrine et que TOUT enfant doit non seulement avoir accès à l'éducation mais aussi avoir la possibilité de se construire librement. Autant d'éléments qui seront précisés par le groupe de travail qui s'est engagé à refondre notre charte d'ici 2008.
Que la RIDEF du Mexique permette aux Mouvements d'Ecole Moderne d'Amérique latine de se renforcer tout en affermissant leurs convictions contre des politiques locales qui pourraient vouloir étouffer leur combat à contre-courant.
Mais la RIDEF du Mexique est aussi l'affaire des Européens qui doivent rechercher des financements afin qu'un maximum de pays Africains ou de pays dits de l'Est puissent être représentés au mieux. C'est dès maintenant que nous devons nous engager afin de ne pas séparer la FIMEM d'elle-même.
Notre troisième axe concerne le resserrement des liens entre nos mouvements aussi bien qu'avec le CA de la FIMEM. Pour cela nous continuons à développer le site de la FIMEM, dont l'objectif est de fournir à tous un outil qui permette de mettre en correspondance des classes entre elles comme des enseignants avec pour objectif de mutualiser nos démarches dans des Classes virtuelles Coopératives ou des laboratoires de recherche et de formation afin de produire ensemble des outils directement utilisables par un maximum de personnes.
 
 
 
Pour le CA
le Président
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Membres du Conseil d’Administration (CA) de la FIMEM 2004-2006:
 
Président
Hartmut Glänzel, Allemagne
Vice Président:
Michel Mulat, France
Trésorier:
Andi Honegger, Suisse
Secrétaire:
Luba Kolébinova, Bulgarie
Administratrice:
Lena Alexanderson, Suède
e-mail: lena.alexanderson@kungalv.se, suppléante de
Margaretha Schéele Kunze, Suède
 
 
- Le CA de la FIMEM a eu six réunions à Saint-Louis – du 4 au 13 août 2006.
Présents : Hartmut Glänzel, Lena Alexanderson (suppléante de Margaretha Schéele Kunze), Andi Honegger, Michel Mulat et Luba Kolebinova et en tant qu’invités pour les premières rencontres – Elke Hofmann, Mamadou Demba et Teresita Garduño. Après l’élection des nouveaux candidats au CA lors des réunions étaient présents Michel Mulat, Andi Honegger (sauf la réunion du 13 août quand il était parti pour la rentrée des classes en Suisse) Luba Kolebinova, Elke Hofmann, Mamadou Demba et Teresita Garduño.
- Deux sessions de l’Assemblée Générale ont été tenues pendant la RIDEF à Saint-Louis. La première était le 9 août et la deuxième – le 11 août.
- Il y a eu 6 réunions du CA ouvertes aux ridefiens ou d’une partie du CA avec les organisateurs – entre le 4 et le 14 août pour discuter ou régler des questions relatives à l’organisation de la RIDEF – hébergement, restauration, problèmes matériels divers, emploi du temps et programme, transport, ainsi qu’un travail en commun autour des questions financières.
- Il y a eu une rencontre du CA avec des représentants français de l’ICEM et mexicains du MEP à propos des deux candidatures pour organiser la RIDEF 2008.
- Pour les enfants de la RIDEF entre 10 et 14 ans une colonie d’enfants a été proposée, organisée par Mamadou Demba. Il y avait des enfants des cellules différentes de l’ASEM qui travaillaient ensemble et ils ont présenté leurs activités depuis le jour de l’ouverture jusque la fin de la RIDEF.
- Pendant la RIDEF les représentants des mouvements africains du Sénégal, du Bénin, du Maroc, du Cameroun, du Togo, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali et de la Côte d’Ivoire ont eu 2 rencontres de la CAMEM (Coordination Africaine des Mouvements d’Ecole Moderne).
 
Travail du CA :
a) Organisation de l’AG
- Organisation de la présidence et du secrétariat de la première et de la deuxième session de l’AG. Le rapport moral a été discuté avant la rencontre du CA et il a été mis en trois langues sur le site de la FIMEM.
- Achèvement des listes des délégués. Rassemblement des documents des délégués des mouvements qui ne les avaient pas encore présentés.
- Réponse donnée à la représentante de l’ABDEPP du Brésil : elle ne peut pas représenter le MEMNN-NE car selon le Règlement intérieur, un mouvement n’a droit de vote que si un de ses membres est présent à l’AG.
- Décision de travailler dans trois groupes de langues (français, allemand et espagnol-italien) pour discuter les orientations lors de la deuxième partie de la première session de l’AG.
b) Finances
- Le rapport financier a été examiné et discuté.
- Décision d’ouvrir un nouveau compte de la FIMEM hors de France en plus de Châtellerault.
c) Fonds pour la solidarité
- La FIMEM a subventionné exclusivement des participants américainset de l’Europe de l’Est. Les fonds de solidarité de la FIMEM pour la RIDEF n'ont pas été tous dépensés à cause des retraits de dernière minute et du manque de candidatures probablement par ce qu’une partie de la solidarité est arrivée trop tard.
- L’ICEM a travaillé pour trouver des subventions d’organismes français pour faire arriver et participer à la RIDEF et 66 Sénégalais et 22 Africains d’autres pays.
- Douze participantes sénégalaises ont été subventionnées directement par le MCEP (Espagne).
- Nécessite d’harmoniser les listes des participants pour justifier la demande de subventions françaises.
d) Nouveau CA
- La règle qui consiste à faire prendre en charge 40% des frais de transport par le pays d'origine des membres du CA ne pourra pas fonctionner. Un changement dans le Règlement Intérieur de la FIMEM devrait être discuté lors de l’AG.
- La question du sens de la représentation demeure: chaque membre du CA représente-t-il son pays ou la FIMEM dans son ensemble.
e) RIDEF 2008 et 2010
- Les candidatures du Mexique et de la France (Nantes) pour la RIDEF commémorative du Cinquantenaire de la FIMEM - présentation et discussion pendant la première session de l’AG. Le CA attend la présentation pour aviser.
- La candidature 2010 est liée à la RIDEF 2008.
f) La Charte de la FIMEM
- La charte de la FIMEM ne pourrait être faite à partir des chartes nationales. C'est donc prématuré pour cette AG de prendre des décisions concernant la Charte. On ne peut faire autrement que de donner au nouveau CA la charge de nommer une commission de refonte de la Charte et de proposer une discussion préparatoire au sein de la RIDEF.
g) Dépliant
- Le dépliant remanié pourrait déjà être distribué en français et en anglais, bien qu’il y ait encore des modifications à faire sur le contenu.
h) Le nouveau site
- Il y des problèmes techniques à résoudre. Une inscription des adhérents sera faite par l’intermédiaire des mouvements. La constitution d’une équipe d’administrateurs sera nécessaire. Nous cherchons des candidats.
i) Orientations
- Une rencontre du CA est prévue pour accueillir ceux qui auraient des questions ou des propositions à faire concernant les orientations.
j) Appel de Rabat
- Ce texte est présenté aux congressistes et il est proposé au vote de l’AG de la FIMEM.
L’appel a été conjointement écrit par la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme (FIDH), la Plateform Euromed et le Réseau euro-méditerranéen des Droits de l'Homme (REMDH) et a été présenté aux ministres des Etats réunis à Rabat (Maroc) pour la conférence ministérielle euro-africaine "Migration et Développement": "Protégez maintenant".
k) Enfants-soldats
- Le texte a été élaboré lors d’un atelier à propos de l’emploi d’enfants dans les guerres. Il a été proposé à l’AG de la FIMEM et voté à l’unanimité.
l) Rencontre suivante du CA
- Elle aura lieu en février ou mars 2007 à Freiburg, en Allemagne.
 
 
 
Première session de l’Assemblée Générale de la fimem
Mercredi, le 9 août 2006
Saint-Louis, Sénégal
 
 
Hartmut Glänzel ouvre la première session de l’Assemblée Générale.
0. installation du président et des secrétaires du jour
Président : François Perdrial.
Secrétaires : Tiina Herlin, Lena Alexanderson.
Traductrice en allemand Brigitta Kovermann.
- Information : il y aura deux parties dans cette assemblée : la première partie pour l’information, la seconde pour des discussions en groupes de langues.
 
1. Bienvenue et présentation des différentes délégations
Le président souhaite le bienvenu à tout le monde. Il présente les différentes délégations.
 
2. Présentation des délégués et décompte des voix
Les délégués des différents mouvements sont présentés. Décompte des voix : 21
Les mouvements qui ne sont pas présents n’ont pas le droit de voter.
1) Allemagne (FKEV) 2
2) Autriche (FPÖ) 1
3) Belgique (ASBL) 1
4) Espagne (MCEP) 1
5) Finlande (ELS SF RY) 1
6) France (ICEM) 2
7) Italie (MCE) 2
8) Japon (GGUJ) 1
9) Hollande (FBN) 1
10) Suède (KAP) 1
11) Suisse (GSEM/FGS) 1
12) Brésil (ABDEPP) 1
13) Mexique (MEP) 1
14) Bénin (ABEM) 1
15) Bulgarie (MEMB) 1
16) Colombie (MFC) 1
17) Roumanie (ARSM) 1
18) Sénégal (ASEM) 1
- Question : pourquoi la Mauritanie, le Mali et le Togo n’ont pas le droit de voter, ils sont membres de la CAMEM.
- Réponse : la CAMEM est une fédération de mouvements africains, mais être membre de la CAMEM ne comporte pas le droit de vote à l’AG de la FIMEM. Chaque mouvement pourrait présenter sa demande individuelle d’admission selon les Statuts et le Règlement Intérieur de la FIMEM.
 
3. Présentation des candidats au CA
Sortants du CA : Hartmut Glänzel, Margaretha Schéele Kunze (Lena Alexanderson en tant que sa suppléante)
Restent au CA pour encore deux ans : Andi Honegger, Michel Mulat, Luba Kolebinova
Se présentent comme nouveaux candidats : Elke Hofman, Mamadou Demba, Teresita Garduño Rubio
 
4. Présentation des mouvements candidats comme membres de la FIMEM.
Cette année il n’y a pas de demande pour devenir membre de la FIMEM.
- Information : Si on n’est pas encore membre mais le désire le devenir on peut être D-membre. On obtient alors toute l’information de la FIMEM, à condition de donner au CA un nom et une adresse. Espérons par exemple voir bientôt les autres membres de la CAMEM, le Maroc et la Georgie dans la FIMEM.
- Proposition : Que soit organisé un atelier : Comment devenir membre de la FIMEM
 
5. Rapport moral 2004-2006
Le rapport moral du CA a été distribué, traduit en français, anglais et allemand. Il sera soumis à approbation pendant la session suivante de l’AG vendredi, le 11 août.
 
6. Rapport financier 2004-2006
Le rapport financier est présenté et expliqué par notre trésorier Andi Honegger. Il sera soumis à approbation lors de la session suivante, vendredi.
- Question : Pourquoi y a-t-il plus d’argent dans le budget présenté que dans le budget prévisionnel.
- Explication : 1) Nous avons reçu beaucoup plus en solidarité que prévue.
2) le bénéfice de la RIDEF en Allemagne a été plus grand que prévu.
Nous n’avons pas encore utilisé tout ce que nous avons reçu en solidarité, car l’argent est venu tard et quelques participants n’ont pas pu venir.
Les déplacements du CA ont coûté plus que prévu. Ceci parce qu’ont été invités les nouveaux candidats au CA à participer à la dernière rencontre du CA.
- Question : Pourquoi faire un budget prévisionnel négatif ?
- Réponse : Nous avons compté avec le fait qu’une RIDEF en Afrique pouvait devenir déficitaire et nous avons couru ce risque, pensant qu’une première RIDEF en Afrique au sud de Sahara est très importante. Mais nous ne saurons si la RIDEF au Sénégal est vraiment déficitaire qu’en octobre ou novembre cette année.
- Remarque : il faut savoir que les comptes de la RIDEF ne sont pas la même chose que ceux de le FIMEM.
 
7. Approbation du CA
(Lors de la seconde session de l’AG)
 
8. Orientations
Les Orientations pour 2006-2008 sont des projets de travail pour le nouveau CA. Elles ont été distribuées en français, anglais et espagnol pour être discutées dans des groupes de langues. Ce sont des propositions élaborées collectivement par le précédent CA et les candidats au nouveau CA et devraient être soumises à approbation de l’AG.
 
9. Budget prévisionnel 2006-2008
Le budget prévisionnel est présenté par Andi Honegger
Recettes : 19 900 euros
Dépenses : 21 150 euros
On discute sur le montant des déplacements, sur le nombre des réunions du CA, sur la somme pour la solidarité au cas où la prochaine RIDEF serait au Mexique.
 
10. RIDEF 2008 en France ou au Mexique
Teresa Garduño présente les efforts qu’on a faits en Mexique pour la RIDEF 2008 à Puebla.
François Perdrial nous informe ce que le groupe de Nantes prépare pour l’organisation de la RIDEF 2008 en France.
Le vote sur le lieu de la RIDEF se fera lors de la deuxième session de l’AG, vendredi, le 11 août.
 
Après les discussions dans l’amphi on continue dans les groupes de langues.
 
 
 
Deuxième session de l’Assemblée Générale,
Vendredi, le 11 août 2006
 
 
1. Bienvenue et installation du bureau
- Hartmut Glänzel dit le bienvenu aux délégations et aux participants de l’AG des pays différents.
Présidente : Brigitta Kovermann
Secrétaire : Sylviane Amiet et Luba Kolebinova
Traductrices : Marie-Claude Fluegge, en allemand et Maria Teresa Flores, en espagnol
Maître du temps : Peter Jakob 
Maître des règles : Otmar Fischer
- Ouverture de la séance à 15h 45
- Discussion sur l’ordre du jour. 
- Thyde tire un coup de chapeau à Jean Le Gall qui a permis l’organisation de cette RIDEF. Il est le premier enseignant Freinet qui a établi une correspondance avec une classe africaine, début des rapports entre l’Europe et l’Afrique et a organisé la première rencontre avec Papa Meissa il y a longtemps.
- Giancarlo demande une modification pour présenter un texte sur les enfants soldats – acceptée en point 15.
- Teresa demande que l'on parle de la participation des femmes à cette RIDEF – ce point sera traité dans les questions diverses.
- Modification point 14 pour parler de « l'Appel de Rabat ».
 
2. Décompte des voix
Distribution des bulletins de vote aux délégués des 18 pays membres de la FIMEM : il y avaient 19 délégués au début de la session et 2 autres se sont joint à l’AG plus tard (les délégués de l’Autriche et de la Colombie).
 
3. Présentation des candidats
(Lors de la première session de l’AG)
 
4. Nouveaux Mouvements 
Hartmut distribue des papiers à ceux qui voudraient se présenter à la prochaine AG en 2008 comme candidats de la FIMEM – les mouvements du Togo, du Burkina Faso et de la Mauritanie.
 
5. Rapport moral 2004-2006
Une courte discussion a lieu sur le rapport moral qui sera voté, ainsi que le rapport financier en p.7.
 
6. Rapport financier 2004-2006 : commissaires aux comptes
Lisan Fasten présente le travail des commissaires aux comptes. Elle est allée avec Peter Jakob à Nesslau, en Suisse et ils se sont assurés que tout marchait bien. Ils félicitent Andi pour son travail.
 
7. Approbation du CA
Rapport moral accepté à 17 voix et une abstention.
Rapport financier accepté à l'unanimité – 18 voix pour.
Michel Colas et Giancarlo contrôlent les voix.
 
8. Orientations
- Explications sur les modifications dans les orientations, quelques points sont ajoutés par le CA après les discussions des groupes de langue.
- Le groupe de langue français propose que l’on change le Règlement intérieur pour que chaque pays puisse avoir un participant au CA.
- Constatation : Nous ne pouvons pas faire des changements dans le Règlement intérieur lors de cette AG, mais le CA pourrait travailler pour proposer des changements lors de la prochaine AG en 2008.
- Proposition – de remplacer le mot Flyer par le mot dépliant
- Question – comment est le nouveau logo.
Le logo est présenté sur ordinateur au public et il est accepté.
- Présentation des remarques du groupe de langue italo-espagnol:
  • Le site doit être coopératif, ouvert aux mouvements.
  • On doit chercher des financements pour développer la solidarité (reporter ce point au point 9) 
  • Concernant le cinquantenaire de la FIMEM - le congrès de l’ICEM 2007 à Paris ne doit pas faire de la concurrence à la RIDEF 2008 quand cet anniversaire sera célébré par la FIMEM.
  • Diminuer les déplacements du CA 
  • La prochaine RIDEF devrait avoir lieu au Mexique (reporter ce point aux points 10 et 11) 
- Question sur le nombre des rencontres du CA
- Réponse : ces 3 rencontres sont très utiles.
- Proposition : essayer de réduire les frais des rencontres dans la mesure des possibilités.
- Proposition : diminuer le budget et que le CA gère la somme.
- Proposition de nouvelle formulation de ce point dans les orientations « Changer le règlement intérieur…afin qu’il permette une solution plus équilibrée pour les pays concernant les déplacements du CA. »
Vote sur les orientations
15 voix pour, 1 contre et 1 abstention.
 
9. Budget prévisionnel
Andi présente à nouveau les différentes parties du budget.
- Demande d'augmenter le budget solidarité.
- Réponse : il revient à 10% de la RIDEF que les organisateurs versent à la FIMEM et on ne peut pas demander plus à l'ASEM.
- Explication à propos des rencontres du CA – €12000 pour 2006-2008 sont déjà moins que €12000 pour 2004-2006 par ce que le CA est supposé être composé de 6 membres et non plus de 5 membres.
Accepté à 18 voix et une abstention.
 
17H18 Pause de 10 minutes
- Décision de discuter p.10 et 11 ensemble.
 
10. et 11. RIDEF 2008 et 2010
La discussion est ouverte pour 30 minutes.
- Remarque : ce n'est pas assez.
- Réponse : nous avons déjà discuté ce point lors de la première session et puis dans les groupes de langue. Il n'est pas possible non plus de reporter le vote.
- Opinion : il n'est pas possible d'arriver avec une proposition entre les RIDEF et de l’inclure dans l'ordre du jour de l’AG. Quelques participants ont appris que le groupe de Nantes avait proposé d’organiser la RIDEF 2008 qu’à Saint-Louis.
-Précision : le CA a travaillé de manière claire en envoyant régulièrement les INFOR. Le Mexique et les Mouvements ont été très rapidement informés de cette proposition et l’ordre du jour a été envoyé plus de 3 mois avant la RIDEF, ce qui leur laissait le temps de réagir.
- Opinion : il est plus facile pour les membres des mouvements d’Europe de l’Est d’aller en France qu’en Amérique Latine, mais ils ont déjà eu cette occasion d’aller aux RIDEF européennes en Autriche, en Bulgarie et en Allemagne.
- Il faut tenir compte des nécessités politiques – il n’y a pas eu de RIDEF en Amérique depuis 1988 et il est très important d’en avoir une dans cette région.
- Question : quels sont les critères et les enjeux financiers et politiques - se sont eux qui vont déterminer le vote des délégués.
- Réponse : le pays de la RIDEF n’est pas simplement un choix émotionnel. Il faut considérer différents aspects lorsqu'il faut se déterminer le choix pour un pays – la politique sociale ; le nombre de participants sud américains pouvant se déplacer en Europe et le nombre d’européens voulant aller en Amérique ; le temps pour préparer la RIDEF.
- Il y a 3 raisons d’avoir une RIDEF 2008 en Europe – le budget est très limité, combien de fonds pourrait-on trouver pour une RIDEF loin d’Europe ; les Européens sont moins nombreux aux RIDEF lointaines et ne continueraient peut-être pas a être membres de la FIMEM s’il y a 2 RIDEF pareilles l’une après l’autre ; la France est bien placée pour le cinquantenaire de la FIMEM qui a été créée à Nantes. Ce n'est pas une position affective et nous voudrions tous une RIDEF au Mexique.
- Précision : on a souvent organisé les RIDEF dans des pays ou la situation politique était favorable ou quand un jeune mouvement se proposait à l’organiser.
- Question : s’il est prévu une grande rencontre internationale au congrès de l’ICEM à Paris pour l'anniversaire de la FIMEM est-il nécessaire de créer deux manifestations dans le même pays en organisant la RIDEF 2008 à Nantes ?
- Pourquoi avoir peur d’aller au Mexique ? Nous sommes nombreux ici au Sénégal.
La pédagogie Freinet a été présentée il y a longtemps dans les pays de l’Amérique Latine, mais après elle a été laissée se développer sans aucune aide.
- La solidarité ne doit pas être conditionnée par l'argent. 
 
- Précision : l’organisation d’une RIDEF est une tache difficile et encore plus s’il y a 2 RIDEF difficiles l’une après l’autre. Nous devrions penser aussi aux inserts de la FIMEM.
Il n'y a pas automatiquement renforcement du mouvement national après une Ridef (en Autriche, en Suède, en Bulgarie, en Allemagne). Parfois elle les épuise plutôt.
C'est une décision difficile à prendre.
- La seconde Ridef suédoise, en 1994 ne s’est faite qu’à cause du manque de candidature d’un autre pays.
 
- Question : nous sommes tous convaincus de la nécessité d'une RIDEF au Mexique mais de 2008 ou 2010, laquelle sera la plus profitable. Il faut penser aux intérêts du Mexique, ainsi que de la FIMEM. La principale raison d'une RIDEF en Europe est un plus grand nombre de participants et s’il faut de l'argent, il vaut mieux attendre 2010 pour le Mexique.
Mais il y aussi une sorte de déception légitime des collègues Latino-américains qui avaient été applaudis à Varenholz après leur proposition d’organiser la RIDEF et nous avons une responsabilité pour les soutenir.
 
Discussion sur les deux possibilités de vote
  • Mexique 2008 ou France 2008
  • France 2008 et Mexique en 2010
Climat passionnel problématique autour des votes possibles.
François retire la proposition du Groupe 44 (groupe de Nantes) pour éviter une détérioration du climat au sein du mouvement international. Il proposerait au Groupe 44 de penser à l’organisation de la RIDEF 2010.
17 votes pour et 2 abstentions pour le Mexique.
- Remarque : l’organisation de la RIDEF 2008 au Mexique sera difficile et l’aide de tous les mouvements présents à Saint-Louis sera nécessaire.
Proposition : puisque le groupe de Nantes va discuter l’organisation de la RIDEF 2010 qu’ils aient la priorité s’ils prennent une telle décision.
 
 
12. Charte de la FIMEM
- Proposition du CA : qu'un groupe commence ici le travail sur la nouvelle charte.
Le CA a reçu trop peu de commentaires de la part des mouvements sur les propositions qui leur ont été envoyées. Cependant la FIMEM ne pourra pas soutenir financièrement le travail de cette commission.
Ana Maria (Colombie), Lisan (Pays-Bas), un groupe du MCEP (Espagne), du Mexico et du Brésil souhaitent travailler sur la nouvelle charte de la FIMEM, rejoints par d’autres personnes depuis.
- Précision : il y a déjà un espace ouvert dans le site (entrée par « contacts ») pour travailler sur la charte et tous ceux qui le désirent peuvent y travailler à condition d’avoir demandé préalablement à être inscrits dans le site et dans le groupe de travail.
 
13. Elections
Les trois candidats sont élus brillamment comme membres du CA : Elke (18 votes), Mamadou (17 votes) et Teresita (20 votes).
L'assemblée remercie Hartmut et Margaretha qui quittent le CA et Lena qui y a travaillé pendant une année et demie en tant que sa suppléante.
Lisan Fasten et Renate Nicklausen acceptent la charge de commissaires aux comptes. 
 
14. Appel de Rabat
Le texte a été distribué aux participants de la RIDEF.
Patricia le présente à l’AG de la FIMEM.
L'AG de la FIMEM vote à l'unanimité (20 votes) le soutien à l'Appel de Rabat. Une pétition a été signée par les délégués des 18 pays membres de la FIMEM, présents à la RIDEF de Saint-Louis.
La pétition devrait être envoyée aux organisations officielles et aux mouvements de la FIMEM qui vont recevoir aussi le texte de l’Appel.
 
15. Divers
  • Enfants-soldats
Giancarlo présente le texte. Il a été écrit à la suite de discussions, lors d’un atelier, avec des enseignants africains et du reste du monde à propos de l’emploi d’enfants dans les guerres en Afrique et ailleurs. Ce texte a été proposé à l’AG de la FIMEM et voté à l’unanimité. Il va être traduit et diffusé largement, ainsi qu’envoyé aux gouvernements des pays membres de la FIMEM.
  • Femmes
Teresa nous présente un texte concernant nos collègues féminines et les femmes en général, demandant la non-discrimination.
Papa Meissa remercie le groupe espagnol pour sa prise de position en faveur des femmes et précise qu’un effort important a été consenti pour qu’elles soient présentes et participent à égalité avec les hommes.
Remerciements pour la présidente – Gita et les traductrices – Marie-Claude et Teresa.
 
 
 
Membres du CA de la FIMEM 2006-2008:
 
Président
Michel Mulat, 6, rue de Colmar, F-90000 Belfort, France
Vice Président:
Mamadou Demba, Senegal
Trésorier:
Andi Honegger, Bühl 362, CH-9650 Nesslau, Suisse
Trésorière adjointe:
Elke Hofmann, Giessenstrasse 3, 79104 Freiburg, Allemagne
e-mail: elke-hofmann@gmx.de
Secrétaire:
Luba Kolébinova, 3 Raven Str., Sofia 1618, Bulgarie
Secrétaire adjointe:
Teresita Garduño Rubio, Emiliano Zapata 60, Colonia la Candelaria Coyoacan, 04380 Mexico D.F., Mexique
e-mail: gardunot@prodigy.net.mx
 
 
 
Orientations de la FIMEM 2006-2008 :
 
  • Faire du site Internet l’outil de travail coopératif de la FIMEM
  • Organiser la solidarité
  • Rechercher des subventions chez les grandes organisations non gouvernementales
  • Trouver une solution plus globale concernant le financement du CA qui impliquera la modification de l’article 7a du Règlement intérieur
  • Commission charte de la FIMEM pour démarrer sa réécriture éventuelle
  • Célébration du cinquantenaire de la FIMEM 
  • RIDEF 2008 
  • Améliorer les outils de présentation de la FIMEM: dépliant, cartes de visite etc.
  • Favoriser les contacts internationaux.
 
 
 
 
CA FIMEM: Rapport Moral juillet 2004 - juillet 2006
 
Membres du CA:
Hartmut Glänzel, Allemagne, Président Andi Honegger, Suisse, trésorier
Michel Mulat, Belfort, France, Vice- Luba Kolebinova, Bulgarie, secrétaire
Président, (concepteur du Nouveau Site) Schéele-Kunze, Margaretha, Suède
(Suppléante: Lena Alexanderson, Suède)
 
0. Information générale
Le CA a commencé son travail immédiatement après son élection à Varenholz 2004. A partir de cette date il a eu 3 grandes rencontres:
En février 2005 à Nesslau, Suisse (voir les Infor 48 du CA)
En octobre 2005, à Sofia, Bulgarie (voir les Infor 49 du CA)
En avril 2006, à Nantes, France (voir les Infor CA 50 du CA)
 
Il y a eu aussi une date pour transmettre l’information financière de la FIMEM. Pour cette raison il y a eu une rencontre à Nesslau (Suisse) en Octobre 2005 de l’ancien et du nouveau trésorier (Hartmut Glänzel et Andi Honegger). Il y a eu aussi des rencontres informelles de quelques membres du CA pendant d’autres rencontres Freinet nationales ou internationales. Une grande partie des échanges du CA se faisait par des e-mails chaque semaine et chaque jour parfois.
 
Il n’est pas possible de faire une liste complète de toutes les activités du CA. Vous pouvez les lire en détail dans les procès-verbaux de nos rencontres du CA (voir les Infor du CA 47 à 50), régulièrement envoyées à tous les mouvements.
 
Le travail du CA entre 2004 et 2006 a été dans le sens des orientations de la FIMEM 2004-2006, décidées par l’Assemblée Générale en 2004 à Varenholz:
 
1. Révision de la charte de l’école moderne
2. Préparation de la RIDEF 2006
3. Amélioration du réseau international
4. Solidarité – amélioration des pratiques
5. Règlement de la participation de la FIMEM aux conférences et forums internationaux
6. Continuation du travail concernant l’UNESCO
7. Révision de l’identité coopérative de la FIMEM (Dépliant, Logo, etc.)
 
1. Charte de l’école moderne
Le CA a préparé une version provisionnelle de la Charte d’école moderne et a demandé une grande discussion. A notre regret, il n’y a pas eu assez de réponses (à part : Italie, Espagne, Bulgarie, Allemagne). Notre proposition est la suivante:
Travaillez pendant les mois suivants avec la version du CA (document de travail du CA, février 2005), s’il vous plait.
Une version finale de la “Charte de l’école moderne” devrait être travaillée par le nouveau CA ou par une commission élue par l’Assemblée Générale 2006. Alors l’Assemblée Générale 2008 pourrait la voter.
 
2. RIDEF 2006 et 2008
Le travail pour la RIDEF 2006 a pris beaucoup de temps. Elke Hofmann (Allemagne) est allée en août 2005 au Sénégal en tant que représentant de la FIMEM. Elle a travaillé avec nos amis au Sénégal pour résoudre quelques problèmes liés à la RIDEF. Il y a eu aussi (en correspondance avec la FIMEM) une délégation française en octobre 2005 au Sénégal pour faire beaucoup de rencontres avec les autorités au Sénégal (Jean Le Gal, Sylvain Hannebique).
La structure est la suivante:
La FIMEM a délégué l’ASEM à préparer la RIDEF 2006 de Saint-Louis,
L’ASEM prépare la RIDEF en connexion avec l’ICEM (le mouvement français).
Les contacts étaient un peu compliqués et il y a eu plusieurs malentendus. Alors le CA de la FIMEM a invité quelques représentants du secteur international de l’ICEM, le Président de l’ICEM (Catherine Chabrun) et un délégué du Sénégal à la rencontre du CA à Nantes. Cette rencontre a été une bonne idée. Nous avons pu discuter de plusieurs problèmes liés à la RIDEF (financiers et structuraux) et résoudre quelques uns et nous considérons qu’il serait mieux d’avoir une connexion entre l’ICEM et la FIMEM à l’avenir.
RIDEF 2008
A Varenholz le MMEM (le mouvement mexicain) a déclaré qu’il était intéressé pour organiser la RIDEF 2008. Entre temps il y a eu aussi le groupe de Nantes (France) qui a déclaré qu’ils étaient intéressés à organiser cette RIDEF.
Le CA, après la rencontre du CA à Nantes, a eu la possibilité de visiter le lieu d’hébergement envisagé etc. Lors des discussions autour de la RIDEF 2008 le CA a découvert quelques avantages au cas si la RIDEF 2008 se déroulait à Nantes (l’anniversaire de la FIMEM – célébration des 50 ans de la FIMEM à l’endroit historique, l’épargne d’argent pour la FIMEM après la RIDEF au Sénégal). Le CA a informé le MMEM de cette autre candidature. Cette décision revient à l’Assemblée Générale de Saint-Louis.
 
3. Réseau international
3a. Le FIMEM_site sera inauguré à Saint-Louis.
Le travail sur le Portail FIMEM et la Multilettre électronique a pris beaucoup de temps. Le nouveau site (www.fimem-freinet.org) est appelé à remplacer l’ancien. Il comporte une entrée «information», une entrée pour le «travail coopératif» des adhérents de la FIMEM et une entrée pour les «Classes Virtuelles Coopératives». C’est une structure démocratique qui ne doit pas fonctionner de façon pyramidale. Elle permet en même temps à chaque pays d’être moins nationaliste en entrant en communication avec les autres. Michel Mulat présentera le site lors de la RIDEF où il animera autour du journal, un atelier long.
 
3b. Les formations de proximité
La première formation eut lieu dans les marges du congres de l’ICEM durant l’été 2005. La préparation fut difficile à la suite de malentendus entre l’ICEM et le MCE (les mouvements français et italien). Finalement les journées de Valbonne ont pu se tenir. Un certain nombre de malentendus demeurent concernant l’organisation et le sens à donner à ces «formations». A l’avenir, les personnes présentes devront être mandatées par leur mouvement. La FIMEM voudrait que ces formations restent «de proximité», elles ne devraient donc pas concurrencer les RIDEF.
 
4. Solidarité
Nous ne sommes pas satisfaits sur ce point. D’un côté nous avons discuté quelques points généraux pour la solidarité. D’un autre côté les questions concernant la solidarité et les conditions des mouvements qui donnaient l’argent étaient si compliquées, qu’il n’était pas possible de continuer avec la proposition générale. Mais quand même nous sommes très heureux d’avoir reçu une aussi importante solidarité pour la RIDEF au Sénégal.
(La solidarité devrait être en tout cas un point pour le CA suivant).
 
5. Conférences et forums internationaux
L’opinion du CA est qu’en général la tâche du CA n’est pas de participer à de nombreuses conférences et forums internationaux. Nous considérons qu’il est mieux (et moins cher) que des groupes locaux (au nom et peut-être avec le soutien de la FIMEM) prennent cette tâche. Dans ce sens un groupe polonais a participé au Forum Social à Cracovie en Pologne. Pour des raisons financières il n’était pas possible pour le groupe polonais de participer en tant que délégation officielle de la FIMEM, mais le groupe a su très bien informer les autres participants à propos de la FIMEM.
 
6. UNESCO
La FIMEM est intéressée à être reconnue par l’UNESCO. Michel Mulat et François Perdrial (ex-président de la FIMEM) ont de nouveau pris contact à l’UNESCO, avec le département de l’enseignement secondaire, parce que le département de l’école primaire n’est pas intéressé. Michel et François ont envoyé à l’UNESCO des documents (par ex. la documentation de la RIDEF 2004) mais ils auront besoin de plus de documents/matériel de l’école secondaire.
7. Révision de l’identité coopérative de la FIMEM
A la fin d’un long tâtonnement nous avons une nouvelle proposition de logo de la FIMEM (voir en haut de la page). Ce logo est similaire à l’ancien logo mais il est plus dynamique. Il y a deux versions (l’une en couleur et l’autre en noir et blanc).
Nous avons aussi travaillé sur un nouveau dépliant de la FIMEM (version française) pour présenter en bref la FIMEM et ses mouvements. Nous proposons aujourd’hui un document de travail du CA, juillet 2006, avec lequel vous pourriez travailler les quelques mois suivants. Ce travail devrait être terminé par le nouveau CA.
 
Autres points
 
8. Communication avec les mouvements
A Varenholz le groupe brésilien MEMNN (Movimento Regional de Escola Moderna - Norte/Nordeste) est revenue au sein de la FIMEM et nous nous en rejouissons. Nous espérions aussi reussir à faire revenir le groupe portugais. Malheureusement les lettres envoyées au Portugal sont restées sans réponse. Nous devrions donc attendre d’avoir plus de contacts personnels.
Il y a quelques mouvements en Afrique du nord et au Moyen Orient, avec lesquels la FIMEM n’a plus de contacts, et auxquels nous avons écrit des lettres. Nous n’avons pas reçu de réponses ou des réponses qui démontrent qu’actuellement il n’y a plus de mouvement actif Freinet dans ces pays (Algérie, Tunisie, Liban).
Lors de la rencontre à Nantes en avril 2006 nous avons eu une rencontre intéressante?/spéciale avec l’ICEM (le secteur international et le président). Nous avons donc pu améliorer les relations entre l’ICEM et la FIMEM (voir point 2 aussi). Le nouveau CA devrait continuer à travailler dans ce sens.
 
9. Notre temps de travail
Le travail au CA a été très important pour tous ses membres. Une partie considérable de ce travail (à l’exception du grand travail novateur sur le site – travail de Michel Mulat) était nécessaire pour les tâches normales qui devaient être accomplies en tout cas. Si le CA doit à l’avenir s’occuper de projets novateurs nous devrions avoir (si l’Assemblée Générale le désire) un secrétaire permanent pour s’occuper des tâches normales.
 
10. Le nouveau CA
A Saint-Louis Hartmut Glänzel (Allemagne) et Margaretha Schéele-Kunze (Suède) quittent le CA de la FIMEM. Trois membres – Andi Honneger (Suisse), Michel Mulat (France) et Luba Kolebinova (Bulgarie) restent, parce qu’ils sont élus pour quatre ans.
Il y a trois candidats au nouveau CA:
Elke Hofmann (proposition de Freinet-Kooperative, Allemagne)
Mamadou Demba (proposition de l’ASEM, Sénégal)
Teresita del Niño Jesús Garduño Rubio (proposition du MMEM, Mexico)
Gloria del Young qui était supposée être présentée par le MOPANEF, Panama, ne va pas présenter sa candidature pour des raisons personnelles.
Elke et Gloria étaient invitées à la rencontre du CA à Nantes. Mamadou et Teresita sont bien connus des RIDEF précédentes, Mamadou est aussi membre de l’équipe qui prépare la RIDEF au Sénégal. Pour Mamadou nous devrions trouver un procédé spécial pour financer les frais de transport.
 
Berlin, juillet 2006, au nom du CA de la FIMEM
Hartmut Glänzel