Direkt zum Inhalt

Atellier court "7 points pour démarrer" - Une classe de seconde de lycée en Histoire- Géographie et ECJS en Pédagogie Freinet

par François Perdrial

Ayant travaillé beaucoup avec les techniques Freinet dans ma carrière professionnelle, je n’avais jamais entièrement travaillé en « pédagogie Freinet » une année scolaire entière. C’est ce que j’ai décidé de faire les deux dernières années complètes de mon enseignement en 2004-2005 et 2005- 2006.
A l’heure où je vais prendre ma retraite, j’aimerais apporter à l‘ICEM et à mes camarades du second degré mes réflexions sur le travail proposé qui s’inspire entièrement de méthodes que j’avais pratiquées au début de ma carrière

Sommaire
• Introduction
• Compte-rendu d’expérience
• 1 le cadre
• 2 les élèves
• 3 les dix points-forts de cette méthode :
• le travail sur fiche à son rythme
• le cours
• les travaux de groupe (petits groupes de 3 ou 4)
• le quoi de neuf ?
• les responsabilités
• le cahier de vie
• le Conseil Freinet
• le travail individuel fait en classe (genre dossier)
• le pass-CDI
• l’ouverture sur l’extérieur (correspondance, internet, carte-monde)
• 4 Les outils nécessaires
• 5 Une séance ordinaire d’un jour de fiches
• 6 Réflexions autour de la pédagogie Freinet
• 7 conclusion

Introduction

Ayant travaillé beaucoup avec les techniques Freinet dans ma carrière professionnelle, je n’avais jamais entièrement travaillé en « pédagogie Freinet » une année scolaire entière. C’est ce que j’ai décidé de faire les deux dernières années complètes de mon enseignement en 2004-
2005 et 2005- 2006.
A l’heure où je vais prendre ma retraite, j’aimerais apporter à l‘ICEM et à mes camarades du second degré mes réflexions sur le travail proposé qui s’inspire entièrement de méthodes que j’avais pratiquées au début de ma carrière Je suis entré à l’école Normale d’Instituteurs à Alençon (Orne) en septembre 1965 et ai fait des stages dans l’école d’application de Montsort ( quartier de la ville)où j’ai découvert la pédagogie Freinet en même temps que je découvrais la pédagogie tout court.
J’ai tout de suite su que cette pédagogie convenait à mon tempérament et à ma politique. De mes deux stages en conduite accompagnée j’ai retenu la philosophie d’une telle méthode, sans en connaître toutes les ficelles.
Ensuite je fus affecté dans des classes uniques rurales où j’ai rapidement mis en place des coopératives scolaires et ai ébauché les premiers plans de travail ainsi que les textes libres et la publication d’un petit journal.
Mais j’ai quitté l’enseignement primaire pour le collège et devenant PEGC j’ai pratiqué en histoire-géo et français des techniques Freinet (travaux groupes, correspondance, étude du milieu…), sans pour cela me sentir vraiment un pédagogue Freinet
C’est lors d’un stage interacadémique Freinet à Alençon, dans les années 80 que je me suis senti une nouvelle fois concerné et j’ai pratiqué dans mes classes du collège de Sées (Orne) différentes techniques Freinet mélangeant travail de groupe et travail individualisé
Etant reçu au CAPES puis à l’agrégation* d’Histoire-Géo, je fus affecté en lycée dans la région nantaise que je n’ai pas quittée depuis 1987
En gros, j’ai multiplié la correspondance scolaire, à la suite de rencontres internationales de pédagogues Freinet, et suis à l’origine notamment du parrainage entre le lycée Maria Konopnicka d’Inowroclaw en Pologne et le lycée Jean Perrin de Rezé (44), j'ai participé avec mes élèves à la lecture ou à la correction de BT2 et ai travaillé cycliquement en « pédagogie Freinet ».
...

 

AnhangGröße
Une classe de seconde de lycée en Histoire- Géographie et ECJS en Pédagogie Freinet 344.6 KB

Merci

Bonsoir, merci pour ta proposition combien louable et encourageant pour tes collègues !
Merci, Joseph AGOSSOU BENIN